Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Le passage à la conduite électrique n’est pas forcément complexe”

Robrecht van den Broeck, spécialiste des VE chez Alphabet

À partir de 2026, seules les voitures de société “zéro émission” seront entièrement déductibles des impôts. Cela enclenchera de façon décisive le passage aux véhicules électriques. Pourtant, beaucoup d’entreprises et d’entrepreneurs indépendants vivent ce changement comme un défi. “Le véhicule d'essai électrique peut ouvrir la voie”, estime Robrecht van den Broeck, spécialiste des VE.

En raison du passage obligatoire aux voitures électriques, les voitures de société classiques seront officiellement obsolètes dans cinq ans. De plus en plus d'entreprises réalisent qu'il est grand temps de rendre leur parc automobile plus écologique. Mais comment initier ce processus? Et de quelle façon lever les incertitudes et les doutes de leurs employés sur la conduite électrique? Opter pour un véhicule d'essai électrique pourrait offrir une solution.

Programme de familiarisation aux VE

“Nous avons introduit une MINI électrique dans notre propre flotte d'entreprise”, indique Robrecht van den Broeck, expert en véhicules électriques (VE) chez Alphabet, société spécialisée dans les solutions de mobilité ciblées pour les entreprises. “Nos employés ont pu la conduire pendant quelques jours et découvrir par eux-mêmes ce qu'est la conduite électrique. Le moteur silencieux et l'accélération rapide leur ont procuré pour la plupart un plaisir de conduite instantané.”

L'avenir est électrique, c'est certain.
Robrecht van den Broeck
spécialiste des VE chez Alphabet

Au cours des essais, quelques idées reçues sur la conduite électrique ont d’ailleurs été abandonnées. Ainsi, la question de l'autonomie du véhicule électrique ne semble pas causer d’anxiété parmi les employés d'Alphabet. “En Belgique, quatre conducteurs sur cinq parcourent au maximum 50 kilomètres par jour”, indique Robrecht van den Broeck. “Pour la plupart des gens, la MINI électrique est parfaite pour les courtes et moyennes distances, et donc aussi pour les trajets domicile-lieu de travail.”

Des réactions unanimement positives chez imec

Alphabet a également mis ce concept en pratique avec un véhicule d’essai électrique pour certains de ses clients. imec, avec qui Alphabet a signé un partenariat exclusif pour l'ensemble de sa flotte en 2018, a fait tester la MINI électrique par ses employés. Et au bout de plusieurs semaines, le centre de recherche et d'innovation de Louvain a évalué les résultats des plus de 30 membres de l'équipe participant au programme de test.

Résultat? La conduite électrique a reçu une note de satisfaction globale de 4,3 sur 5. Les employés ont particulièrement apprécié la dimension durable (pas d'émissions de CO2), le plaisir de conduite dynamique et le confort intérieur. La plupart ont constaté que la conduite électrique offre une nouvelle expérience au volant. Et ce, bien que certains aient dû s'habituer au système de freinage régénératif, dans le cadre duquel la voiture freine automatiquement dès que l'on relâche l'accélérateur.

Avenir électrique

La familiarisation des employés avec la conduite électrique n'est, bien entendu, qu'une partie de l'histoire des VE. “Avec notre service AlphaElectric, nous ouvrons aux entreprises une voie de choix vers la durabilité”, ajoute Robrecht van den Broeck. À cette fin, le spécialiste de la mobilité a lancé un outil VE en ligne qui livre aux gestionnaires de flotte des conseils de base sur un certain nombre de points essentiels, tels que les habitudes de déplacement quotidien des employés et les options de recharge. “Les valeurs de notre marque et notre orientation stratégique, récemment renouvelées, soulignent en outre l'importance que nous accordons à cet aspect de durabilité et à notre rôle de partenaire et de consultant pour nos clients.”

Le passage à la conduite électrique est un défi. Un véhicule d'essai électrique peut ouvrir la voie.
Robrecht van den Broeck
spécialiste des VE chez Alphabet

Avec les règles fiscales annoncées, le VE deviendra l'option la plus économique d'ici à 2026. “Une analyse claire du coût total de possession et la diminution progressive de la déductibilité des voitures roulant aux carburants fossiles, jusqu’à sa disparition pure et simple dans quelques années, sont des facteurs majeurs à prendre en compte pour passer à la conduite électrique”, conclut Robrecht van den Broeck. “L'avenir est électrique, c'est certain.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.