Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Sept raisons d’ouvrir votre portefeuille aux small caps

Pascale Nachtergaele, Equity Fund Manager et Rik Dhoest Head of Equity Funds de la banque Nagelmackers ©Marco Mertens

On n'apprécie généralement pas ce qu'on ne connaît pas: cet adage bien connu s’applique aussi aux small caps, ces entreprises de plus petite taille qui évoluent souvent dans l'ombre de leurs grandes sœurs. Pourtant, à condition d'adopter la bonne approche, ces entreprises peuvent offrir des rendements attrayants.

Demandez à n'importe quel investisseur de vous citer cinq sociétés cotées en Bourse. La plupart nommeront certainement en priorité les géants (américains) du marché boursier. Dans l'ombre de ces mastodontes brillent pourtant des myriades de petites sociétés qui, en termes de capitalisation boursière et de notoriété, font certes pâle figure face à Apple, Microsoft et consorts, mais qui n’en méritent pas moins de figurer dans votre portefeuille. Voici pourquoi.

1. Un solide potentiel de croissance
Beaucoup de small caps sont à un stade précoce de leur développement. Elles travaillent fréquemment sur des produits ou services innovants et prêts à conquérir le marché. Et puis, de nombreuses “grandes valeurs” ont commencé petit… “Le travail du gestionnaire consiste à rechercher des modèles de croissance uniques à un prix raisonnable”, souligne Pascale Nachtergaele, Equity Fund Manager au sein de la banque Nagelmackers.

2. Une gestion souple et accessible
“En raison de leur structure plus lourde, les grandes entreprises mettent souvent plus de temps à mettre en pratique les décisions de gestion”, ajoute Rik Dhoest, Head of Equity Funds. “La petite taille et la structure horizontale des small caps facilitent l'ajustement des processus et la mise en œuvre de nouvelles stratégies.” Les investisseurs ont également plus de chances de pouvoir s'adresser directement à la direction, “qui est généralement elle-même actionnaire de l’entreprise – parfois un gros actionnaire, parfois un actionnaire familial –, ce qui témoigne d'un engagement fort”.

3. Moins analysées
Les grandes entreprises font l'objet d'une vive attention de la part des analystes boursiers. Les petites capitalisations, en revanche, sont moins sous les feux de la rampe; vous y trouverez donc plus aisément une perle cachée.

Avant d'investir dans une entreprise, nous examinons de nombreux paramètres. Nous nous concentrons sur la croissance du chiffre d'affaires et le potentiel de bénéfice, la génération d'un flux de trésorerie stable, la santé du bilan et le rendement du dividende.

Rik Dhoest
Head of Equity Funds de la banque Nagelmackers

4. Proies potentielles
Les petites entreprises sont plus susceptibles d'être rachetées, ce qui peut générer des plus-values intéressantes pour les investisseurs. “Attention, toutefois: ceux qui investissent dans les small caps uniquement pour leur profil de proie potentielle risquent d'être déçus”, prévient Rik Dhoest.

5. Moins ciblées par les shorters
Contrairement aux grandes entreprises, les petites capitalisations sont moins recherchées par les shorters. En effet, elles sont moins liquides, ce qui empêche ces derniers de prendre des positions importantes pour les réduire rapidement par la suite.

6. Moins représentées dans les trackers
Les trackers sont populaires en raison de leurs faibles coûts et de leur diversification. Cependant, ces fonds se concentrent généralement sur les grands indices, dans lesquels les small caps sont sous-représentées.

7. Un solide historique européen
Bien que cela ne soit pas une garantie de performance future, les petites capitalisations ont historiquement surperformé les grandes capitalisations dans la zone euro. Au cours des 20 dernières années, cette surperformance moyenne est ressortie à 4% par an.

Notre équipe mène chaque année environ 150 entrevues avec la direction de petites entreprises cotées en Bourse.

Pascale Nachtergaele
Equity Fund Manager de la banque Nagelmackers

Investir dans les small caps

Les investisseurs qui souhaitent investir dans les petites capitalisations devront néanmoins se retrousser les manches, précisément en raison du fait que ces valeurs sont sous-exposées. Dès lors, la gestion active peut être une stratégie judicieuse. “Notre équipe mène chaque année environ 150 entrevues avec la direction de petites entreprises cotées en Bourse”, avance Pascale Nachtergaele. “Avant d'investir dans une entreprise, nous examinons de nombreux paramètres”, complète Rik Dhoest. “Nous nous concentrons sur la croissance du chiffre d'affaires et le potentiel de bénéfice, la génération d'un flux de trésorerie stable, la santé du bilan et le rendement du dividende.”

La valorisation des small caps européennes est actuellement attrayante par rapport à la moyenne historique. “Ces dernières années, elles ont sous-performé les grandes capitalisations en raison du ralentissement de la croissance et de la hausse des taux d'intérêt”, conclut Pascale Nachtergaele. “Par conséquent, le potentiel de hausse des petites capitalisations européennes est plus élevé.”

Lire également
Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.