Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Les investisseurs luttent contre le " continent de plastique "

©NN Investment Partners

Le plastique est un matériau innovant, bon marché, léger et polyvalent… mais encore trop peu durable. Si nous n’agissons pas, nos océans contiendront davantage de résidus de plastique que de poissons en 2050. " Les gouvernements doivent réguler et stimuler, les entreprises doivent innover ", estime NN Investment Partners.

8,3 milliards de tonnes : c’est, selon les estimations, la quantité de plastique qui a été produite dans le monde à ce jour. Plus de la moitié de ce plastique se trouve aujourd’hui dans des décharges ou dans la nature. Le gestionnaire d’actifs NN Investment Partners a publié une étude sur le plastique à usage unique, qui représentait 36% de la production mondiale en 2015. Sa conclusion ? Il faut collaborer à tous les niveaux et trouver des solutions efficaces. " Les gouvernements doivent réguler et stimuler, les entreprises doivent innover ", déclare Faryda Lindeman, Senior Responsible Investment Specialist chez NN IP.

Gouvernements et consommateurs

" Les gouvernements doivent favoriser l’action au niveau des entreprises. Un trop grand nombre d’entre elles ne se montrent, en effet, pas suffisamment durables en matière de recyclage. Dans les marchés émergents surtout, les déchets plastiques aboutissent trop souvent dans des décharges illégales. " En outre, les autorités internationales pourraient inciter les consommateurs à utiliser moins de plastique et les sensibiliser aux processus de recyclage. Via des campagnes de conscientisation, des taxes ou des consignes sur les bouteilles en plastique PET.

« Dès qu’elles sont tenues responsables de ce qu’il advient de leurs produits, les entreprises se montrent plus attentives à leur conception et à leur recyclabilité. »
Faryda Lindeman
NN Investment Partners

Les entreprises doivent elles aussi améliorer leur fonctionnement. NN IP aborde systématiquement la question du plastique au sein des entreprises dans lesquelles il investit via une stratégie propre en trois points. D’abord et avant tout, ces entreprises doivent collecter tous leurs plastiques à la fin de leur vie utile. " Dès qu’elles sont tenues responsables de ce qu’il advient de leur produits, les entreprises se montrent plus attentives à leur conception et à leur recyclabilité ", affirme Faryda Lindeman.

" De même, nous les encourageons vivement à trouver des manières d’intégrer davantage de plastique recyclé dans leurs produits. Enfin, des innovations sont indispensables pour rendre l’industrie du plastique plus durable : grâce au plastique biodégradable ou à des méthodes de transformation du plastique moins polluantes, par exemple. Les entreprises manquent ici des opportunités de générer des avantages écologiques et financiers directs. "

Afin de favoriser la collaboration entre tous les niveaux, NN Investment Partners a développé six indicateurs clés de performance (KPI). Le gestionnaire d’actifs évalue ainsi les entreprises et mesure leurs avancées dans les objectifs pour lesquels elles se sont engagées. NN IP recherche des réponses à un certain nombre de questions. Comment se passe la collaboration avec toutes les parties prenantes ? Qu’en est-il des pratiques de réutilisation et de recyclage ? Y a t-il des améliorations innovantes en matière de conception de produits et de production responsable ?

Les canaux d’Amsterdam

NN IP n’hésite pas à donner le bon exemple. Pour ses bureaux à La Haye,  il collabore avec Plastic Whale Circular Furniture, une organisation qui produit du mobilier de bureau à partir du plastique récupéré dans les canaux d’Amsterdam. " Les tables et chaises circulaires de notre nouvelle salle de direction sont la preuve tangible de notre volonté d’assumer nos responsabilités d’investisseur et d’organisation ", souligne Faryda Lindeman.

" En tant qu’investisseurs responsables, nous prenons le ‘continent de plastique’ très au sérieux. Même les plus petits efforts ont un impact positif à long terme. C’est pourquoi nous continuons à promouvoir l’usage responsable du plastique et les méthodes de production durables. Par nos propres pratiques, mais aussi en nous attaquant à la pollution par le plastique via notre engagement au sein des entreprises dans lesquelles nous investissons. Et nous mesurons constamment les progrès réalisés grâce à ces efforts afin d’en maximiser l’impact positif. "

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.