Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Un vent nouveau souffle sur les assemblées des actionnaires

“Le management aurait ainsi la chance de mieux répondre aux demandes des actionnaires." - Senior Responsible Investment Specialist chez NN IP ©Nattakorn - stock.adobe.com

En tant que gestionnaire d’actifs responsable, NN Investment Partners prend part au vote lors des assemblées générales d’actionnaires. Faryda Lindeman, Senior Responsible Investment Specialist, met en lumière ce qui a changé depuis l’éclatement de la crise du coronavirus et ce qui pourrait encore être amélioré.

Accordez-vous beaucoup d’importance aux assemblées générales?

Faryda Lindeman: “Bien entendu. Nous utilisons notre influence lors du vote de l’assemblée pour encourager l’entreprise à prendre ses responsabilités et à devenir plus durable. Par exemple, si nous ne sommes pas satisfaits des progrès accomplis à l’égard des engagements pris, nous pouvons voter contre les administrateurs ou contre les recommandations du management.”

“Un volet majeur de notre politique en matière de vote est le soutien actif des propositions d’actionnaires autour des questions environnementales et sociales cruciales pour l’avenir de l’entreprise et de toutes ses parties prenantes." 

“Nous nous appuyons par ailleurs sur des points régulièrement mis à l’ordre du jour pour envoyer un message clair à propos de la durabilité. Si le management n’est pas suffisamment diversifié ou qu’une entreprise refuse de communiquer sur ses émissions de CO2, nous votons contre la nomination d’administrateurs. Cela a un impact, même si, dans le format actuel, il n’existe pas de mécanisme clair pour indiquer ce que nous considérons comme réellement important.”

Quels sont les changements et opportunités que vous avez identifiés depuis la crise du coronavirus?

“La pandémie a mis en évidence certains sujets tels que la santé, la sécurité en général et la sécurité de l’emploi. La stratégie des entreprises durant la crise a posé de nombreuses questions. À cause de la pandémie, nous nous sommes aussi montrés plus exigeants lors des votes sur les propositions de rémunération et de bonus.”

“Les questions sociales et environnementales devraient être systématiquement mises à l’ordre du jour des assemblées générales annuelles.”
Faryda Lindeman
Senior Responsible Investment Specialist chez NN IP

“Les méthodes de travail ont également changé. Lorsque la crise du coronavirus a éclaté en 2020, de nombreuses assemblées générales d’actionnaires ont été reportées ou organisées à distance. Au début, nous pensions qu’il serait difficile de participer aux discussions et d’interagir avec le management. Nous n’avions pas non plus toujours la possibilité de voter en direct et nous devions communiquer nos questions à l’avance. D’un autre côté, ces contraintes ont généré des dialogues plus intenses avec les entreprises avant la tenue des assemblées générales annuelles.”

Qu’est-ce qui pourrait encore être amélioré?

“Les questions environnementales et sociales ne sont pas structurellement ancrées dans les assemblées d’actionnaires. En 2020, cependant, nous avons vu pour la première fois une entreprise mettre spontanément son plan de transition climatique à l’agenda de l’assemblée pour le faire approuver formellement par les actionnaires. Depuis lors, plusieurs sociétés gazières et pétrolières comme Shell et Total, mais aussi des groupes alimentaires comme Nestlé et Unilever, lui ont emboîté le pas.”

“Il est judicieux d’inclure systématiquement les sujets importants relatifs à la durabilité à l’agenda des assemblées. Le vote sur les rémunérations du management est devenu obligatoire dans de nombreux secteurs, ce qui nous permet d’avoir des contacts structurés avec les entreprises. Nous sommes favorables à la perspective d’inscrire les sujets environnementaux et sociaux à l’ordre du jour de chaque assemblée.”

“Le management aurait ainsi la chance de mieux répondre aux demandes des actionnaires. Ce pourrait être une façon formelle de savoir si les investisseurs soutiennent ou non le management, en particulier lorsqu’il s’agit d’intégrer les principes ESG dans la vision à long terme de l’entreprise.”

Les choses ne changeront pas du jour au lendemain. Que pouvez-vous faire dès à présent?

“Nous tentons d’accroître autant que possible notre influence en nous associant à d’autres parties prenantes et en nous accordant sur des engagements et des stratégies de vote. Nous avons conclu des pactes d’actionnaires, ce qui nous offre la possibilité de donner plus de poids à notre message et d’encourager les entreprises à adopter un comportement responsable. Nous sommes convaincus que la tendance à s’exprimer de manière plus affirmée lors des assemblées générales n’est pas une mode passagère.”

 


Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.