Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Garder le cap mais réduire la voilure !

Vincent Juvyns - Global Market Strategist, J.P. Morgan Asset Management ©Dieter Telemans

Outlook H1 2019

Le 1er semestre s’annonce-t-il plutôt stable ou mouvementé ?

L’année 2019 s’annonce compliquée à nombre d’égards.

Tout d’abord, politiquement, puisqu’au niveau mondial la guerre commerciale devrait continuer à jouer les trouble-fête, et qu’en Europe les incertitudes politiques devraient rester importantes en raison du Brexit, de la défiance des autorités italiennes et des élections européennes.

Ensuite, économiquement, puisque cette guerre commerciale devrait continuer à

peser sur la croissance de l’économie mondiale. Et bien que les États-Unis aient été épargnés par ce ralentissement conjoncturel, les signes d’une fin de cycle se multiplient après 10 années de croissance ininterrompue. Une récession n’est pas encore à l’agenda mais le pic de croissance de l’économie mondiale pour ce cycle est probablement déjà derrière nous.

Enfin, d’un point de vue financier, puisqu’investir en fin de cycle avec des taux qui remontent est plus compliqué.

S’il est prématuré de sortir des marchés, il est en revanche grand temps d’augmenter la résilience de son portefeuille en adoptant une pondération plus équilibrée des actions et des obligations. Nous privilégions les États-Unis par rapport à l’Europe, la Chine au sein des émergents et les secteurs technologiques et financiers.
Vincent Juvyns
Global Market Strategist, J.P. Morgan Asset Management

Quelles opportunités voyez-vous ?

Nous avons réduit notre exposition aux marchés d’actions. Nous privilégions cependant toujours le marché européen car celui-ci est moins tributaire du commerce international, il est moins volatile et nous donne une plus grande exposition au secteur technologique que nous continuons à privilégier globalement. Bien que nous soyons prudents sur les émergents, compte tenu de la vigueur du dollar et des tensions commerciales, nous estimons que le marché chinois présente de belles opportunités. À ce stade du cycle il nous semble également indispensable de renforcer la résilience de son portefeuille en augmentant le poids des obligations et des investissements alternatifs. Au niveau obligataire, nous privilégions les US Treasuries, qui sont les seuls à afficher aujourd’hui un rendement ajusté au risque supérieur des actions. En matière d’investissements alternatifs, nous privilégions les hedges funds et les fonds Long/Short.

Cette communication commerciale et les opinions qu’elle contient ne constituent en aucun cas un conseil en vue d’acheter ou de céder un quelconque investissement ou intérêt y afférent. Il est à noter que la valeur d’un investissement et les revenus qui en découlent peuvent évoluer en fonction des conditions de marché et des conventions fiscales et les investisseurs ne sont pas assurés de recouvrer l’intégralité du montant investi. Aucune certitude n’existe quant à la réalisation des prévisions. J.P. Morgan Asset Management est le nom commercial de la division de gestion d’actifs de JPMorgan Chase & Co et son réseau mondial d’affiliés. Vos conversations sont susceptibles d’être enregistrées et vos communications électroniques contrôlées dans le but de vérifier leur conformité à la politique de confidentialité (EMOA) www.jpmorgan.com/emea-privacy-policy . Publié par JPMorgan Asset Management (Europe) S.àr.l., 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand Duché de Luxembourg, R.C.S. Luxembourg B27900, capital social EUR 10.000.000. 0903c02a8244274b

Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.