Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Les valeurs américaines… sans négliger la diversification

Jérôme van der Bruggen, Chief Investment Officer Private Banking, Degroof Petercam

Bank Degroof Petercam

Comment pouvez-vous, en tant qu'investisseur en actions, positionner votre portefeuille à présent que l'inflation reprend et que la hausse des taux d'intérêt est devenue une réalité?

Aux États-Unis, la guerre contre l’inflation a été déclarée voici précisément un an. La Fed y mène un des combats les plus virulents engagés par une banque centrale depuis la fin des années 70. La preuve en est que les taux d’intérêt américains sont déjà à 4% (venant de 0%). On peut donc raisonnablement penser que la Fed devrait être capable de renverser la tendance inflationniste, probablement dès le courant de 2023, ce qui lui permettrait de baisser les armes – autrement dit de “pivoter”. À quel moment précis ce pivot aura-t-il lieu? Difficile à dire. Il restera sans doute quelques batailles à mener en 2023, laissant présager des marchés volatils. Nous sommes dès lors prudents mais restons résolument investis en Bourse américaine afin de ne pas perdre une miette de la hausse lorsque celle-ci aura lieu. La Bourse anticipera le pivot bien à l’avance.

2023 sera l’année où l’impact économique du combat mené par les banques centrales contre l’inflation deviendra visible.
Jérôme van der Bruggen
Chief Investment Officer Private Banking, Degroof Petercam

La pénurie de semi-conducteurs a contraint les secteurs sensibles à la technologie à réduire leur production. Alors qu'il y a six mois, certains parlaient encore d'une pénurie qui pourrait durer des années, des fabricants tels que Nvidia indiquent aujourd'hui que la demande stagne. Quels conseils donneriez-vous aux investisseurs en technologie?

Si le combat contre l’inflation a démarré voici un an, son impact sur l’économie réelle ne se fait sentir que maintenant. L’économie est un cargo dont le changement de cap se fait sentir longtemps après que le coup de barre a été donné. Un secteur parmi les plus sensibles et qui a déjà senti cet impact est celui des semi-conducteurs: les dirigeants d’entreprise nous indiquent qu’on est passé de la pénurie à la stagnation de la demande. Entre-temps, le secteur a perdu 30% en Bourse. Ce secteur est volatil mais il sera l’un des premiers à se redresser au moment du rebond. Nous incitons les investisseurs à maintenir leurs positions en valeurs technologiques tout en restant très diversifiés.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.