Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

À la recherche de rendements décents

Vacances, j’oublie tout… L’été s’annonce-t-il serein pour les investisseurs ?

Cet été ne sera pas serein pour les investisseurs. Il y aura beaucoup d’incertitude et quelques enjeux à suivre de près. Aux États-Unis, les principaux candidats aux élections présidentielles 2020 commenceront à émerger et nous aurons plus d’informations sur leurs programmes politiques. En Europe, nous assisterons à d’intenses négociations pour pourvoir les postes clés de la politique européenne, parmi lesquels celui du nouveau président de la BCE. Les tensions commerciales continueront à couver ; et les données économiques nous permettront de mieux jauger si l’expansion économique des États-Unis arrive à sa fin (personnellement, je ne pense pas que ce soit le cas), et quel sera l’importance du ralentissement européen.

A qui profite les taux bas ?

Commençons par ce qui est évident : les taux d’intérêt bas profitent aux débiteurs et aux emprunteurs, notamment via la baisse du coût des crédits hypothécaires. Ils constituent par contre un défi pour les épargnants et les investisseurs qui se voient contraints d’accepter plus de risque pour obtenir des rendements décents. C’est la raison pour laquelle les faibles taux d’intérêt finissent par être bénéfiques aux actifs financiers plus risqués suite aux valorisations à la hausse de ces derniers - comme on l’a observé sur de nombreux marchés boursiers. Ils sont également favorables aux entreprises et gouvernements dont les fondamentaux sont plutôt faibles, en leur permettant d’emprunter à des taux relativement bas. Mais les taux d’intérêt bas stimulent la valorisation des actifs financiers et je m’inquiète des distorsions que subissent de ce fait les prix des actifs. Je pense qu’il est vraiment important que les investisseurs recherchent des fondamentaux solides.

Obligations : où trouver du rendement ?

Je pense que le secteur des entreprises est un domaine où l’on peut encore trouver de bons rendements, mais il convient d’accorder une attention particulière aux fondamentaux ascendants. Aux États-Unis particulièrement, les entreprises bénéficient en général d’une croissance économique encore solide et d’un redressement de la productivité, tandis que les coûts salariaux n’ont augmenté que modérément. Certains segments du secteur des entreprises sont bien entendu un peu plus faibles et se sont trop endettés – il est important de choisir les bons secteurs et les bonnes entreprises – mais avec une bonne gestion active, il est encore possible de trouver des rendements corrects sans prendre trop de risque de duration

Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.