Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

A consommer avec modération

Kristel Cools - Group Head of Asset Management – Rivertree Investment Funds ©Richelieu

L’été n’est pas toujours synonyme de repos pour les investisseurs. En effet, de nombreux sujets d’actualité sont brûlants considérant les problèmes géopolitiques, la guerre commerciale, le Brexit, les conséquences des élections européennes ou encore l’utilisation de Twitter par le Président Donald Trump. Ces sujets ont également une incidence plus ou moins forte sur la croissance économique et le climat du marché. Dans le contexte actuel de croissance faible mais positive, la flexibilité, la gestion active, la spécialisation ainsi que la diversification restent les clés du succès, car les défis offrent aussi des opportunités. Ainsi, si vous voulez profiter au maximum des vacances d’été et du reste de l’année, il est préférable de bien vous préparer dès maintenant.

A consommer avec modération...

Après la vague de panique en fin d’année dernière, les marchés ont montré une solide reprise jusque fin avril, menée par des valorisations et des résultats opérationnels meilleurs que prévu. Malgré que la croissance économique semble s’affaiblir, nous n’attendons pas une récession qui pourrait avoir de graves répercussions négatives sur les bénéfices des sociétés. Les valorisations restent acceptables et soutenues par un fort taux de dividende (environ 4% en Europe). Si l’incertitude diminue, le marché pourrait encore évoluer à la hausse. Pour l’instant, nous privilégions un positionnement légèrement défensif, d’un point de vue sectoriel principalement, avec une préférence pour les secteurs immobilier et pharmaceutique, combiné à une attitude prudente vis-à-vis du secteur bancaire de la zone euro.

… en se reposant à l’ombre des marchés obligataires ?

La politique monétaire des banques centrales demeure cruciale pour tous les acteurs du marché et le vent pourrait tourner rapidement. En effet, alors qu’il y a seulement six mois, tout le monde s’attendait à la poursuite des hausses de taux d’intérêt aux États-Unis, aujourd’hui, la majorité du marché s’attend à une première baisse. Compte tenu des taux d’intérêt actuels, nous ne voyons plus de potentiel de hausse important des obligations d’État des pays européens principaux. Quant aux obligations d’entreprises, elles offrent toujours des opportunités, mais il faut faire preuve de sélectivité, compte tenu de la nervosité accrue du marché et de la vive réaction des marchés quant aux problèmes de certaines entreprises.

"Les opportunités d’investissements sont certainement là, mais la sélectivité est de mise. "
Kristel Cools
Group Head of Asset Management – Rivertree Investment Funds

Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.