Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

La gestion des risques consiste à comprendre les trajectoires non linéaires

Didier Saint-Georges, Managing Director et Membre du Comité d’Investissement Stratégique chez Carmignac

Carmignac

Comment la crise de 2008 vous a-t-elle aidé à mieux affronter la crise du coronavirus? Quelles leçons d’investissement tirées à cette époque avez-vous appliquées aujourd’hui?      

Bien qu’il s’agisse de situations très différentes, notre expérience de la gestion de la crise de 2008 nous a été très utile pour bien naviguer ce début d’année. D’abord la compréhension des propagations exponentielles : en 2008, il fallait comprendre qu’une grande faillite bancaire entraine très rapidement une crise globale par effet de contagion dans un système très interconnecté. Il fallait donc très vite réduire son risque. Cette fois-ci de nouveau, ceux qui ont sous-estimé la phase d’accélération d’une propagation virale se sont rapidement fait piéger. Ensuite, la crise de 2008 a enseigné aux banques centrales qu’il fallait défendre les marchés pour éviter une crise financière, et aux gouvernements que cela ne suffisait pas pour soutenir l’économie. L’important cette fois ci a été de remarquer dès la mi-mars que les Etats avaient en effet bien appris cette leçon. Dès lors, un très fort soutien monétaire et budgétaire pouvait être anticipé.

“La crise de 2008 a enseigné aux banques centrales qu’il fallait défendre les marchés pour éviter une crise financière”
Didier Saint-Georges
Managing Director et Membre du Comité d’Investissement Stratégique chez Carmignac

Comment envisagez-vous le second semestre de l’année? Êtes-vous plutôt optimiste ou pessimiste?    

Le troisième trimestre est une période de respiration des ménages et des entreprises après une mise aux arrêts de trois mois. Mais dès le quatrième trimestre vont se poser deux questions: quel sera le niveau d’activité économique en 2021, et que souhaitent faire de plus gouvernements et banques centrales pour soutenir les marchés? Sur ces deux questions, nous craignons un constat décevant. Par conséquent, nous profiterons probablement du rebond de ce troisième trimestre pour prendre nos profits sur les actions cycliques et nous reconcentrer sur les valeurs de croissance à forte visibilité.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.