Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Des opportunités cycliques sur la voie de la normalisation après la crise sanitaire

“Dans cette phase de la reprise, nous considérons la volatilité provoquée par les craintes d’inflation et de hausse des taux plutôt comme une opportunité” - Marc Danneels, Chief Investment Officer chez Beobank

Beobank

Les Bourses enchaînent les records, les valorisations ne cessent d’augmenter. Faut-il craindre un regain de volatilité à court terme?

Les actions mondiales s’échangent quelque 80% au-dessus de leur plancher de mars 2020. Un niveau qualifié d’exubérant par la Banque centrale européenne. Cette hausse s’explique par les premiers signes de reprise et l’impact des stimuli monétaires massifs. Simultanément, on note des indices d’accélération de l’inflation et de pression haussière sur les taux à long terme, en particulier aux États-Unis. À court terme, cela pourrait provoquer des accès de volatilité sur les marchés d’actions, surtout si les prévisions de croissance des bénéfices pour cette année s’avèrent un peu trop optimistes. Toutefois, à la lumière des fondamentaux économiques positifs, des politiques toujours accommodantes des banques centrales et des mesures de relance prises dans le monde entier, nous considérerons plutôt d’éventuelles corrections et autres flambées comme autant d’opportunités pour les investisseurs de long terme. Nous prévoyons une poursuite du mouvement de rattrapage des actions cycliques et ‘value’, mais n’abandonnons pas pour autant les actions de croissance, surtout d’entreprises présentant toujours des valorisations raisonnables et à même de générer des bénéfices durables. Les petites capitalisations pourront également tirer profit du redémarrage progressif de l’économie au niveau local dans certaines régions.

Les relations entre les États-Unis et la Chine restent tendues sous la présidence de Joe Biden. Comment se positionner au mieux en actions chinoises?

Avec une croissance attendue du PIB de plus de 8% cette année, la Chine conforte sa place de n° 2 mondial en termes d’activité économique mais aussi de taille du marché des capitaux. Alors que les marchés d’actions onshore comme Shanghai et Shenzhen sont de plus en plus accessibles aux investisseurs étrangers, les actions chinoises offrent de nouvelles possibilités de diversification dans un portefeuille. Les thèmes d’investissement intéressants sont la transition énergétique, les services et les biens de consommation. Ils bénéficieront encore du soutien structurel d’un plan quinquennal qui place l’accent sur l’innovation technologique, la croissance durable et la consommation intérieure. Dans ces domaines, nous privilégions en outre les actions de qualité d’entreprises leaders dans leur secteur et attachons une grande importance à une sélection bottom-up opérée par des gestionnaires de fonds dotés d’une grande expertise locale des marchés chinois.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.