Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Le Plan Biden: les secteurs de l'énergie propre, de l'environnement et de l'eau au premier plan

“Secteurs des énergies propres, de l’environnement et de l’eau ‘Thank you Mister President’” - Frédéric Rollin, Senior Investment Advisor chez Pictet Asset Management ©Pictet Group

Pictet Asset Management

Quels secteurs, régions et thèmes pourraient bénéficier le plus largement du plan d'infrastructure massif de Joe Biden?

Ce plan profitera aux thèmes d’investissement axés sur les énergies propres, l’environnement et les villes intelligentes. Des sommes massives seront investies en faveur des véhicules électriques ou encore de l’isolation des bâtiments. Le secteur de l’eau, quant à lui, recevra plus de 100 milliards de dollars US pour la rénovation de son réseau, particulièrement vétuste. La rentabilité des distributeurs en sera améliorée et les fabricants de pompes, de capteurs, de testeurs connaîtront une forte hausse de la demande pour leurs produits.

Comment, en tant qu'investisseur obligataire, naviguer dans un monde où les rendements négatifs – du moins dans la zone euro – sont susceptibles de durer encore plusieurs années?

Effectivement, les investisseurs obligataires européens vont cruellement manquer de rendement, et pour longtemps. Heureusement, des solutions existent. Les stratégies obligataires flexibles ou à performance absolue peuvent offrir des rendements intéressants tout en maîtrisant les risques. La dette chinoise offre des rendements supérieurs à 3% alors que l’inflation du pays est contenue. Et le yuan pourrait s’apprécier à mesure qu’il est adopté comme monnaie de réserve. Les investissements sur le crédit à court terme peuvent représenter une alternative intéressante au monétaire.

Alors que les marchés boursiers continuent de battre des records et que les valorisations sont à la hausse, faut-il s'attendre à une plus grande volatilité à court terme?

Les signes d’excès se sont multipliés ces derniers mois dans certains secteurs. Le positionnement des investisseurs privés et professionnels a rarement été aussi optimiste. La confiance est grande mais une remontée notable de la volatilité est également probable. Cependant, elle ne devrait pas être durable. En effet, la croissance économique est robuste et les taux d’intérêt resteront à des niveaux faibles, très probablement inférieurs aux taux de dividendes distribués par les entreprises européennes. Une consolidation du marché serait saine et donnerait la possibilité de renforcer ses investissements en actions.   

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.