Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Vers un relâchement de la Fed et des marchés plus résistants

Paul Jackson, directeur mondial de la recherche sur l'allocation d'actifs chez Invesco

Invesco

La fin de la hausse des taux d'intérêt est-elle proche? Et que signifie-t-elle pour le marché?

La fin de la hausse des taux d'intérêt semble proche aux États-Unis mais pas en Europe, et elle n'a même pas encore commencé en Chine et au Japon. Je m'attends à ce que la Fed réduise ses taux d’intérêt d'ici à la fin de l'année. La BCE et la Banque d'Angleterre maintiendront leur politique de rigueur plus longtemps, ce qui pourrait affaiblir le dollar. De manière plus générale, les actifs cycliques devraient bénéficier de l'assouplissement de la politique de la Fed.

Est-il encore intéressant d'investir dans les métaux précieux et, par extension, dans les matières premières?

L'or semble cher par rapport aux normes historiques lorsqu'il est considéré en valeurs réelles. L'an dernier, il a affiché une performance bien meilleure que je ne le pensais, face à la hausse des rendements obligataires et au renforcement du dollar. Il a peut-être été stimulé par l'inflation et des facteurs géopolitiques – les achats des banques centrales ont atteint un niveau record en 2022. L'inflation s'estompe, cependant, et les facteurs géopolitiques vont et viennent, de sorte que je crains que l'or n'ait du mal à progresser durablement.

"La fin de la hausse des taux d'intérêt semble proche aux États-Unis mais pas en Europe"

Paul Jackson
Directeur mondial de la recherche sur l'allocation d'actifs chez Invesco

Les métaux industriels, tels que le cuivre, pourraient bénéficier de l'assouplissement de la Fed. Toutefois, les prix de l'énergie restent élevés et je ne suis donc pas un fan des matières premières en ce moment.

Est-ce le moment de réinvestir dans les marchés émergents?

Oui, je pense que c'est le cas. D'une manière générale, les valorisations sont plus attrayantes que sur les marchés développés. En outre, à mes yeux, la dynamique économique sera plus forte en Chine et dans les pays voisins qu'aux États-Unis et en Europe. Bien que je ne sois pas un fan des matières premières, je doute que la chute de leurs prix ait le même effet néfaste sur les actifs des marchés émergents que ce qu’on a pu observer depuis 2011.

Lire également
Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.