Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Comment mesurer les performances des télétravailleurs?

Koen Dewettinck, expert en gestion des performances à la Vlerick Business School

Le coronavirus bouleverse tout (ou presque), et notamment nos méthodes de travail. Devons-nous commencer à évaluer nos salariés différemment, à présent qu'ils travaillent plus souvent à domicile ou à distance? Koen Dewettinck, expert en gestion des performances et en politique stratégique des ressources humaines à la Vlerick Business School, préconise une approche flexible.

Koen Dewettinck nourrit un sentiment mitigé quant à l'impact de la crise du coronavirus sur la politique des ressources humaines. “Certes, les entreprises old school, où les managers désirent contrôler autant que possible leurs employés, ont dû s'y habituer. Mais je ne pense pas que le basculement massif vers le travail à domicile changera tant de choses que cela en matière de gestion des performances ou d’accords sur les résultats.”

Ces dernières années, l’expert s'est davantage intéressé à l'encadrement et au développement des carrières. À ses yeux, la généralisation du travail à domicile peut bel et bien impacter ce domaine. “Dans la mesure où les salariés rencontrent moins souvent physiquement leurs collègues et leurs supérieurs, je vois émerger de nouveaux défis. Les employeurs devront inscrire cette attention de manière beaucoup plus structurée à leur agenda. À mon avis, la gestion des performances doit atteindre un équilibre entre les défis et le soutien.”

Je ne vois pas en quoi il serait plus difficile d'évaluer les efforts et les résultats des travailleurs à domicile.
Koen Dewettinck
expert en gestion des performances à la Vlerick Business School

À la maison ET au bureau

Ces défis se concentrent sur le court terme, en fonction de chiffres et d'objectifs concrets. Le soutien, quant à lui, est axé sur le long terme.

“Il s'agit d'encadrer vos employés, de penser aux compléments de formation pertinents et de réfléchir à l'avenir de leur carrière”, éclaire Koen Dewettinck. “Je considère le volet consacré au développement comme un levier pour une meilleure performance. Aux employés qui sont plus intrinsèquement motivés, l'employeur ne doit pas forcément présenter les chiffres. Force est de constater que, peu à peu, les entreprises se fondent sur des objectifs collectifs où le soutien réel se fait plus individualisé.”

Livre blanc: comment faire face aux défis de la reprise?

La crise du coronavirus est venue chambouler en profondeur la vie des entreprises. Une nouvelle « normalité » est en train de naître. De quel type de managers aurons-nous besoin ? Comment mieux récompenser et motiver ses collaborateurs?

C’est pour vous aider à y répondre que nous avons créé ce livre blanc.

Avec la généralisation du travail à domicile, cet aspect se complique lui aussi, regrette Koen Dewettinck. “C'est pourquoi on peut recommander de déterminer à l'avance la fréquence à laquelle les employés et les cadres doivent se rencontrer physiquement pour obtenir des performances optimales. La combinaison intelligente du travail à domicile et au bureau me semble le modèle de l'avenir.”

Lieu de rencontre

Question-clé: est-il vraiment possible pour toutes les entreprises d’évaluer les performances des employés lorsqu'ils travaillent à domicile, mettons, trois jours par semaine?

“Je ne vois pas en quoi il serait plus difficile d'évaluer les efforts et les résultats des travailleurs à domicile! En tout état de cause, la tangibilité et la mesurabilité de la contribution individuelle d'un salarié varient d'un emploi à l'autre. Or, pour certains postes, cette tâche était beaucoup plus difficile avant la pandémie… Tout l'art consiste à conclure des conventions claires. Personnellement, je trouve nettement plus complexe d'alimenter la dynamique d'équipe; en tant qu'employeur, je me concentrerais principalement sur ce point. Des heures de réunion informelle peuvent être instaurées, par exemple. En ce sens, il n'est pas inconcevable que les lieux de travail se transforment en lieux de rencontre.”

Il n'est pas inconcevable que les lieux de travail se transforment en lieux de rencontre.
Koen Dewettinck
expert en gestion des performances à la Vlerick Business School

Tutelle

La performance au travail est étroitement liée au bien-être de l'employé. À cet égard, il semble que nous ayons plus ou moins dépassé la “lune de miel” du travail à domicile.

Selon Koen Dewettinck, il est trop tôt pour dresser un bilan définitif du changement de cap opéré par la plupart des salariés ces derniers mois. Il est certain que ce bien-être dépend du contexte individuel de chaque employé. L'équilibre idéal entre vie professionnelle et vie privée est une notion subjective: pour certaines personnes, il est préférable de scinder autant que possible le travail et la vie privée, tandis que d'autres n'hésitent pas à répondre à leurs e-mails professionnels tout en préparant le dîner.

“Les entreprises doivent abandonner le principe de l'approche unique. Néanmoins, j'ai le sentiment que cette conviction gagne du terrain depuis un certain temps déjà. En tant qu'entreprise, essayez de tracer des lignes générales, de fournir un cadre cohérent et clair, et éloignez-vous de toute forme de paternalisme.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.