Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Tout le monde n'a pas le même besoin de donner du sens à son travail”

Katelijn Nijsmans, directrice de HowsWork

Aujourd'hui, les entreprises s'engagent résolument en faveur du bien-être. Pour mettre cette idée en pratique, elles doivent prendre en compte quatre dimensions: la satisfaction, le plaisir, l'engagement et le sens. Selon la neuropsychologue et experte de l’entreprise Katelijn Nijsmans, tous les employés ne placent pas ces dimensions sur un pied d’égalité, cependant. “Les entreprises doivent définir celles qui revêtent la plus grande importance, et ce, en concertation avec les équipes. Des actions peuvent ensuite être menées afin de travailler sur le bien-être une dimension après l’autre.”

Comment ça se passe au travail? Il vous sera peut-être difficile de répondre à cette question”, avance Katelijn Nijsmans. “Du fait des événements survenus ces dernières années, le travail hybride s'est largement imposé. En outre, l'accent est placé sur l'apprentissage tout au long de la vie. Par conséquent, le bien-être des employés est parfois compromis.” En tant que directrice de HowsWork, elle guide les entreprises vers le travail hybride, le bien-être et l'apprentissage continu.

Quatre dimensions

Pour Katelijn Nijsmans, le “travail réalisable” repose sur quatre dimensions. La première est la satisfaction au travail. “Le salaire, l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée et la sécurité physique, sociale et psychologique de l'environnement de travail sont ici les thèmes déterminants.” Dans ces matières, la Belgique décroche d'assez bons résultats.

Ceci étant dit, être satisfait de son poste ne signifie pas forcément s'amuser au travail. Cette dimension est fortement influencée par les personnes avec lesquelles vous collaborez. “Lors de la pandémie, la satisfaction au travail a été durement touchée. L'appel au lien avec les collègues est plus fort que jamais.”

Si une personne accorde de l'importance au plaisir au travail, une autre privilégiera le sens. Cela explique pourquoi le travail à domicile a un impact variable sur le bonheur au travail.

Katelijn Nijsmans
neuropsychologue et experte de l’entreprise

Pour tirer le meilleur parti de son activité professionnelle, il faut aussi de l'engagement et du sens. “Nous sommes impliqués si nous trouvons notre travail stimulant et que nous pouvons développer nos forces ou nos talents. Mais cela ne signifie pas forcément que vous trouvez du sens à votre travail!”

Pour ce faire, “il faut vous assurer que le travail que vous offrez à vos collaborateurs contribue plus largement à un projet. Qu'il apporte une plus-value, tant aux collaborateurs eux-mêmes qu’aux autres. C'est le plus grand défi pour les entreprises.”

Impact du travail hybride

Le travail hybride a changé la façon dont les gens considèrent leur activité professionnelle. “Certains valorisent le plaisir, d'autres privilégient le sens”, observe Katelijn Nijsmans. “Cela explique que le travail à domicile ait un impact variable sur notre bonheur au travail.”

Elle y voit un challenge de taille pour les entreprises. “Nombre d’entre elles se concentraient déjà sur le bien-être au travail bien avant la crise sanitaire. Mais elles définissaient rarement une stratégie claire; elles se limitaient à des actions décousues. Le constat est identique aujourd'hui, alors que le travail hybride est devenu la nouvelle norme et a des conséquences majeures sur le bonheur en entreprise.”

Les sociétés peuvent aborder cette question de manière réfléchie à trois niveaux. “Tout d'abord, il faut déterminer au niveau de l'entreprise de quelle façon sont abordées les quatre dimensions que nous avons évoquées. Ensuite, le travail doit être organisé de sorte que le maximum puisse être atteint à chaque niveau. Enfin, il est crucial que chaque employé acquière une vision personnelle de ces dimensions. Pour l'un, l'autonomie est centrale, tandis qu'un autre place davantage l'accent sur la connectivité ou le sens. Si vous en êtes conscient pour vous-même, vous pouvez réfléchir à la manière d'organiser le travail au niveau de l'équipe.”

Il n'existe donc pas d'approche standard. “En tant qu'entreprise, vous pouvez néanmoins formuler quelques indications pour chaque dimension. Cela crée un cadre dans lequel chaque employé peut développer une façon de travailler qui lui convient.”

Lire également
Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.