Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Les BMW hybrides passent automatiquement en mode électrique dans sept centres-villes belges

Désormais, les BMW hybrides rechargeables couperont automatiquement leur moteur à essence pour passer à une propulsion 100% électrique dès qu’elles pénétreront dans sept “eDrive zones”. “Ces conducteurs participeront ainsi à la préservation de la qualité de l’air”, souligne-t-on au sein du constructeur.

Depuis peu, les Série 3, Série 7 et X5 hybrides rechargeables de BMW basculent automatiquement en mode électrique lorsqu’elles pénètrent dans sept centres-villes belges. Cette technologie est utilisée à Anvers, Liège, Gand, Hasselt, Mons, Bruges et Bruxelles.

“Elle est basée sur le géorepérage”, précise Jeroen Lissens, Corporate Communications Manager chez BMW Group Belux. “L’application reconnaît les limites des eDrive zones grâce aux coordonnées GPS et passe automatiquement en mode 100% électrique, donc sans émissions, dès que la voiture entre dans ces zones.” Celles-ci affichent un diamètre de 10 à 20 kilomètres et couvrent toujours les centres-villes. Elles coïncident généralement avec les zones à basses émissions, notamment à Anvers, Bruxelles et Gand. “Nous adhérons ainsi aux ambitions des pouvoirs publics de réduire les émissions de gaz d’échappement.”

Coûts d’utilisation

La voiture prépare la batterie à l’entrée dans les eDrive zones. Et, si nécessaire, recommande une borne de recharge à proximité. “Bien entendu, aucune BMW ne s’arrêtera si la batterie est vide au cœur d’une telle zone”, prévient Jeroen Lissens. “Nos voitures repassent alors automatiquement en mode essence. Cette technologie ne provoquera aucune panne. Il faut aussi savoir que la BMW X5 xDrive45e, par exemple, peut parcourir plus de 80 kilomètres en mode 100% électrique.”

“Bientôt, nous récompenserons les conducteurs qui roulent fréquemment sans produire d’émissions en leur accordant des points.”
Jeroen Lissens
Corporate Communications Manager chez BMW Group Belux

De quoi dissiper résolument la range anxiety, la peur d’être confronté à une batterie déchargée. “Généralement, ce rayon d’action est largement suffisant pour les déplacements domicile-lieu de travail et la circulation en ville”, pointe Jeroen Lissens. “En outre, les distances parcourues en mode électrique réduisent les coûts d’utilisation pour le conducteur. Et c’est encore plus vrai en ville, où les moteurs électriques se montrent nettement plus efficaces que les moteurs à combustion.”

Pays-pilote

Les conducteurs des voitures BMW participantes reçoivent automatiquement l’application eDrive zones. Avec l’Allemagne, les Pays-Bas et la France, la Belgique fait figure de pays-pilote dans ce domaine. En Allemagne, on recense déjà 58 eDrive zones, de Berlin à Limbourg-sur-la-Lahn. “Ces technologies ont une influence sur l’utilisation de la propulsion électrique par plusieurs milliers d’hybrides rechargeables dans toute l’Europe”, affirme Jeroen Lissens.

Pour inciter les conducteurs à utiliser autant que possible cette technologie, BMW lancera bientôt un système à points. “Les chauffeurs qui roulent fréquemment sans émettre d’émissions dans les eDrive zones se verront attribuer des points qu’ils pourront échanger contre des minutes de chargement gratuites sur les bornes de recharge publiques”, indique Jeroen Lissens. “Nous encouragerons de cette manière la conduite écologiquement responsable.”

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.