Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Les Belges restent attachés à leur compte d'épargne malgré l'inflation élevée… et c’est somme toute logique”

Placer de grosses sommes d'argent sur un compte d'épargne en période de forte inflation: à première vue, ce comportement semble irrationnel. Mais est-ce réellement le cas? Pourquoi les Belges affectionnent-ils à ce point leurs livrets d'épargne? “Les marchés boursiers sont capricieux, tout le monde n'a pas le même goût du risque et personne ne peut prévoir l'avenir”, avance l'économiste comportementale Eva van den Broek.

Quelque 300 milliards d'euros: c'est le montant faramineux que les Belges détiennent actuellement sur leurs comptes d'épargne. Certains affirment que cette approche est complètement irréfléchie, car les taux d'intérêt bas et l'inflation élevée font fondre cet argent comme neige au soleil. Toutefois, de nombreuses personnes continuent de considérer le compte d'épargne comme un choix évident et sûr.

Entre regrets et trauma

“Personne ne veut renoncer ou perdre l'argent économisé au prix d'un dur labeur”, souligne Eva van den Broek, économiste comportementale et fondatrice de Behavioural Insights, une fondation qui aide les organisations à renforcer les incitations comportementales afin que les consommateurs puissent faire des choix durables.

Les gens souffrent du trauma de la dépossession: ils ne veulent pas voir se réduire le montant de leur compte d'épargne.
Eva van den Broek
économiste comportementale

Les regrets potentiels sont certainement l’une des raisons pour lesquelles les individus sont si attachés à leur compte d’épargne. “Lorsque les consommateurs placent leur argent dans un fonds d’investissement, par exemple, ils n’y ont pas accès aussi rapidement que s’il se trouvait sur un compte d'épargne”, note Eva van den Broek. “Une telle décision est par ailleurs plus risquée à première vue. Si vous restez assis et ne faites rien, vous vous en voudrez moins pour la perte que si vous réalisez un mauvais investissement.”

Eva van den Broek, économiste comportementale

“De plus, les gens voient la somme d'argent sur leur compte diminuer à cause de cet investissement, ce qui leur déplaît. Par conséquent, ils souffrent du trauma de la dépossession. Ils regrettent la baisse du montant de leur compte d'épargne.”

Aversion au risque et attachement émotionnel

Les gens aiment conserver toutes leurs options ouvertes quant à la façon de dépenser leur argent, et préfèrent dès lors garder leurs économies sous le coude. Pour des dépenses imprévues, par exemple, ou pour l'achat d'un objet qui relève d'une de leurs passions.

Ceci étant dit, l'aversion au risque joue aussi un rôle dans la psychologie de l'épargne. “Investir dans des actions et des fonds requiert des connaissances spécialisées”, analyse Eva van den Broek. “Même avec l'aide d'un professionnel de la finance, les gens restent méfiants. Les marchés boursiers sont également capricieux, tout le monde n'a pas le même goût du risque et personne ne peut prévoir l'avenir.”

Inflation is the enemy you know: beaucoup la préfèrent à un investissement incertain.
Eva van den Broek
économiste comportementale

Sans oublier l'aversion à la dépossession, un biais émotionnel qui pousse les gens à accorder une valeur supérieure à la valeur marchande d'un objet qu'ils possèdent. “Le montant du compte d'épargne a une signification personnelle plus importante pour beaucoup d’entre nous: c'est quelque chose qui nous appartient totalement. Nous y sommes personnellement attachés et nous lui attribuons une grande valeur.”

La certitude prévaut

Pour résumer, si placer de l'argent sur un compte d'épargne en période de forte inflation peut ne pas sembler rationnel, de nombreuses personnes estiment que ce n'est pas une mauvaise idée du tout pour les raisons évoquées. “Inflation is the enemy you know: beaucoup la préfèrent à un investissement incertain”, conclut Eva van den Broek.

Un compte d'épargne doit répondre à vos besoins. Découvrez les différentes solutions d'épargne de Santander Consumer Bank.

Disclaimer: la hausse continue des prix peut entraîner une perte de valeur de l'argent épargné.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.