Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

La paresse est une vertu… à condition d’investir

©Shutterstock

Rattraper le temps perdu sur la route? Marquer le but gagnant juste avant le coup de sifflet final? Ou faire de bonnes affaires pendant la période des soldes? Dans ces moments-là, le timing est crucial. De nombreux investisseurs tentent eux aussi de trouver le moment opportun pour acheter et vendre. Mauvaise nouvelle pour cette catégorie d'investisseurs: être paresseux et ne pas chercher le meilleur timing est bien plus rentable.

C'est le rêve de tout investisseur: acheter lorsque le marché boursier est au plus bas, vendre au sommet et racheter au point le plus bas. Beaucoup privilégient toujours cette approche.

D'autres investisseurs n'ont ni le temps ni l'envie d'observer les graphiques boursiers tous les jours pour repérer le bon moment. Ils investissent un montant fixe chaque mois et le même jour, que la Bourse aille bien ou mal. Ainsi obtiennent-ils tantôt plus d'actions pour leur argent, tantôt moins. “Comparez cette approche au plein de votre voiture: si vous faites le plein pour 60 euros chaque semaine, il arrivera que vous mettiez parfois un peu plus, parfois un peu moins de carburant dans votre réservoir”, illustre Dieter Haerens, CEO de Saxo Bank Belgium (anciennement BinckBank).

La seconde stratégie – investir un montant fixe chaque mois – s'adresse à tout le monde. Inutile de suivre des cours d'investissement, d'appliquer des formules techniques complexes, voire d'accumuler une expérience en matière d'investissement. “Alors même que, pour espérer un certain succès avec la première stratégie – cibler le bon moment –, tous ces atouts sont bel et bien nécessaires. Et même davantage. Il faudrait en effet être capable de prévoir le point le plus bas entre le pic le plus récent et le nouveau pic à venir. Bonne chance!”

Dans les années 1920 et 1930, l'investisseur pouvait certes encore obtenir un rendement plus élevé s'il parvenait à repérer le creux systématiquement et à investir l'argent de son épargne à ce moment-là.
Dieter Haerens
CEO de Saxo Bank Belgium

Même si vous avez ces dons exceptionnels et le temps de passer constamment les marchés en revue, les investisseurs “paresseux” sont mieux lotis. “Dans les années 1920 et 1930, l'investisseur pouvait certes encore obtenir un rendement plus élevé s'il parvenait à repérer le creux systématiquement et à investir l'argent de son épargne à ce moment-là”, avance Dieter Haerens. “Mais depuis lors, la ‘stratégie du paresseux’ – l'approche dite dollar cost averaging – a toujours généré des rendements plus élevés que la ‘stratégie de la clairvoyance’.”

Pour repérer les moments-clés, il faut du reste faire preuve d’une extrême précision. Parce qu'en Bourse, les pires séances sont proches des meilleures. Si vous achetez et vendez le mauvais jour et ratez les meilleures séances du marché, votre rendement potentiel sera forcément faible. Par exemple, vous avez investi 1.000 dollars dans le S&P 500 entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2018, sans jamais désinvestir? Dans ce cas, vos 1.000 dollars sont devenus 2.775 dollars (hors dividendes). Si vous avez manqué les 30 meilleures séances de cette période, vos 1.000 dollars sont retombés à 918 dollars (hors dividendes). Ou, comme l'a très bien résumé l'homme d'affaires et investisseur Warren Buffett, the only value of stock forecasters is to make fortune-tellers look good.

Pilote automatique

Dieter Haerens investit depuis 1996 et est resté présent sur le marché depuis lors. “Bien sûr, j'ai moins investi au cours de certaines périodes, car nous avions de grosses dépenses au sein du ménage. Lorsque nous avons construit notre maison, j'ai également encaissé une partie de mon portefeuille. Mais je n'ai jamais complètement abandonné. Au fil des ans, j'ai commis toutes les erreurs d'investissement possibles. Ceci dit, l'expérience est la somme de vos erreurs. Et celles-ci m'ont appris que le meilleur choix consistait à investir un montant fixe chaque mois. Aujourd'hui encore, j'investis périodiquement: au début de chaque mois, une somme est automatiquement transférée vers mon portefeuille Gestion d'Actifs. Je fais la même chose pour nos trois enfants. Le service Gestion d'Actifs consiste à laisser la banque investir votre argent. L'époque où il fallait disposer d'un confortable capital pour accéder à ce service est révolue. Chez Saxo Bank, c'est possible à partir de 10.000 euros seulement.”

Information importante

Le contenu de cette contribution a été fourni par des tiers et ne constitue pas un conseil ou une recommandation d'investissement individuel de la part de Saxo Bank. Les performances passées ne sont pas gages de résultats futurs. Les exemples ne sont fournis qu'à titre d'illustration. Les investisseurs peuvent ne pas être en mesure d'obtenir des résultats comparables. Tout investissement comporte des risques. En général, un investissement dont le rendement attendu est élevé comporte des risques élevés.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.