Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Les investisseurs belges soutiennent totalement la transition énergétique”

Wim Nagler, Head of Institutional Relations Benelux chez Schroders et Marie-Noëlle De Greef, Senior Consultant chez Schroders Belgium

Les épargnants belges s’intéressent de près aux investissements dans le secteur énergétique, si l’on en croit la dernière Belgian Investor Survey de Schroders. “Quelque 75% des personnes interrogées jugent que la transition énergétique est nécessaire et que ses effets devront être visibles au cours des 20 prochaines années”, avance Wim Nagler chez Schroders.

Les Belges sont préoccupés par le réchauffement climatique et son impact sur la planète. “La population belge soutient totalement la transition énergétique”, note Marie-Noëlle De Greef, Senior Consultant chez Schroders Belgium. “Plus de 60% des personnes interrogées se disent intéressées par des investissements dans le secteur énergétique.”

Environ 75% des personnes sondées jugent que les effets de cette transition énergétique devront être visibles au cours des 20 prochaines années. “L’une des priorités, pour les investisseurs, est la répartition entre les sources énergétiques mais pas uniquement du point de vue de la durabilité”, précise Wim Nagler, Head of Institutional Relations Benelux chez Schroders. “En raison de la forte hausse des prix de l’énergie, de nombreux citoyens voient un intérêt personnel dans cette transition.”

Investissements durables

Quelque 40% des participants à l’enquête indiquent accorder plus d’importance au rendement de leurs investissements qu’au secteur et au type d’entreprise dans lesquels ils investissent. “C’est une évolution positive car, voici quelques années encore, cette proportion était de 80%”, souligne Marie-Noëlle De Greef. “Alors qu’auparavant, le rendement était la principale motivation des investisseurs, ceux-ci se montrent dorénavant plus critiques envers les activités et le comportement des entreprises. Ces deux univers sont parfaitement compatibles, désormais. Les entreprises liées à la transition énergétique font actuellement face à une augmentation de la demande, ce qui les rend séduisantes du point de vue de l’investisseur: il s’agit d’investissements durables offrant des opportunités de rendements élevés.”

“La durabilité et le rendement financier sont encore souvent considérés comme antagonistes alors qu’ils sont les deux faces d’une même pièce”
Marie-Noëlle De Greef
Senior Consultant chez Schroders Belgium

Avec la montée en puissance des voitures électriques, la demande de batteries progresse, ce qui provoque des tensions sur le marché des matières premières nécessaires à leur fabrication, comme le lithium, le cobalt et les terres rares. “Les investisseurs en quête à la fois de durabilité et de rendement peuvent investir dans des entreprises impliquées dans le développement de techniques d’extraction moins polluantes”, poursuit Wim Nagler.

Un immense potentiel de croissance

L’expert de Schroders compare la transition énergétique à l’essor du secteur pétrolier, passé, entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et les années 1960, du statut de secteur de niche à celui de premier secteur économique au monde. “Les entreprises actives dans la transition énergétique se trouvent aujourd’hui dans la même situation, à la veille d’une période de possible croissance exponentielle. Ainsi, la demande d’électricité devrait être multipliée par trois au cours des vingt prochaines années. Les grandes entreprises de demain sont celles qui travaillent dès à présent sur la transition énergétique.”

“La demande d’électricité devrait être multipliée par trois au cours des vingt prochaines années”
Wim Nagler
Head of Institutional Relations Benelux chez Schroders

Bien qu’investir directement dans ces entreprises reste un choix intelligent, mieux vaut privilégier les fonds d’investissement spécialisés dans ce secteur. “De cette façon, les investisseurs peuvent répartir les risques et le rendement potentiel sur plusieurs entreprises”, conclut Wim Nagler. “Les fonds permettent également d’investir dans des entreprises difficilement accessibles ou inconnues des particuliers. Pensez aux fabricants de pales ou de moteurs pour les éoliennes, et aux producteurs de lignes à haute tension.”

À propos de Schroders

Schroders est un gestionnaire patrimonial spécialisé qui dispose d’un des plus grands réseaux mondiaux de son secteur. Plus de 365 gestionnaires de portefeuille et analystes sont impliqués dans le développement et la commercialisation de solutions d’investissement transparentes et axées sur les besoins de la clientèle.

Vous souhaitez en savoir davantage sur la Belgian Investor Survey de Schroders et ce qu’elle implique en matière d’opportunités d’investissement chez Schroders? Rendez-vous sur le site internet www.schroders.be ou contactez votre conseiller en investissement.

WIM NAGLER

Wim Nagler occupe le poste de Head of Institutional Relations Benelux chez Schroders. Il est responsable des activités commerciales et des relations avec les investisseurs institutionnels aux Pays-Bas, en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg. Auparavant, il a travaillé entre autres chez Barclays, Lehman Brothers, BSCC, Accenture, Air Liquide et Shell.

MARIE-NOËLLE DE GREEF

Marie-Noëlle De Greef est Senior Consultant indépendante pour Schroders Belgium. “Facilitatrice de changement” passionnée, elle soutient les transformations afin de libérer le plein potentiel des équipes et des entreprises où les critères ESG (environnement, société et gouvernance) comptent parmi les priorités. Elle a travaillé plus de 20 ans dans le secteur des services financiers, où elle a occupé différentes fonctions. Durant la décennie écoulée, elle a été responsable du développement d’une stratégie d’intégration de la marque et de la communication pour ING en Belgique et aux Pays-Bas.

Informations importantes

Ces informations font partie d’un message commercial.

Schroders décline toute responsabilité pour les erreurs de fait ou d’opinion. Les données fournies ne peuvent en aucun cas être utilisées comme base pour des conseils financiers, juridiques, fiscaux ou d’investissement.

Les opinions et informations contenues dans cet article ne peuvent être utilisées comme base pour des décisions d’investissement individuelles et/ou des décisions stratégiques.

Les performances du passé ne préjugent pas des résultats futurs et pourraient ne pas être répétées.

La valeur des investissements et leurs revenus peuvent aussi bien baisser qu’augmenter et il est possible que les investisseurs ne récupèrent pas le montant initialement investi. À cause des fluctuations des cours de change, la valeur des investissements peut aussi bien baisser qu’augmenter.

Les points de vue et opinions exprimés dans ce document sont ceux des personnes auxquelles ils sont attribués et ne correspondent pas nécessairement aux avis exprimés ou reflétés dans d’autres communications, stratégies ou fonds de Schroders.

Schroders est responsable du traitement de vos données personnelles. Dans notre politique de respect de la vie privée, que vous pouvez consulter sur www.schroders.com/en/privacy-policy, vous trouverez des informations sur la façon dont Schroders peut traiter vos données personnelles. Si vous n’avez pas accès à ce site internet, vous pouvez obtenir notre politique de respect de la vie privée sur simple demande.

À des fins de sécurité, les entretiens téléphoniques peuvent être enregistrés ou écoutés.

Publié par Schroder Investment Management (Europe) S.A., 5, rue Höhenhof, L-1736 Senningerberg, Luxembourg. Registre du commerce luxembourgeois: B 37.799.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.