Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

De l'énergie noire à l'énergie verte: quelles opportunités pour les investisseurs?

©Dann

À peine 5% de notre énergie provient aujourd’hui de sources renouvelables. La transition vers une énergie plus verte et des systèmes plus efficaces n’est plus un choix mais une nécessité synonyme d’opportunités pour les investisseurs.

De la robotique à l’eau, des biotechnologies aux millennials, les investisseurs peuvent jouer sur plusieurs thèmes et tendances pour diversifier leur portefeuille. Ceci dit, peu de tendances sont aussi fondamentales pour notre avenir que la transition énergétique. Gouvernements, entreprises, consommateurs: tous les acteurs de la vie économique comprennent désormais que la transition vers les énergies durables, si l’on souhaite conserver une planète habitable, n’est pas un choix mais une nécessité absolue.

Au XIXe siècle, la principale source d’énergie était le bois. A l’arrivée du charbon, il aura fallu 70 ans pour que le bois soit relégué au second plan. La deuxième transition énergétique – du charbon au gaz et au pétrole – n’a exigé que 50 ans. “La troisième vague – du pétrole et du gaz aux sources renouvelables – sera sans doute plus rapide encore”, avance Mark Lacey, Head of Commodities au sein du gestionnaire d’actifs Schroders. “Les sources renouvelables, qui représentent actuellement 5% du mix énergétique, sont appelées à enregistrer une croissance exponentielle au cours des décennies à venir.”

Cette transition énergétique n’est pas uniquement une nécessité économique (comme les deux premières vagues): elle est encouragée par les États. Un autre aspect de ce dossier concerne le consommateur lui-même. “De plus en plus de consommateurs se préoccupent de la question énergétique et se tournent vers l’électricité verte”, indique Mark Lacey.

“Les sources renouvelables, qui représentent actuellement 5% du mix énergétique, sont appelées à enregistrer une croissance exponentielle au cours des décennies à venir.”
Mark Lacey
Head of Commodities au sein du gestionnaire d’actifs Schroders

“En outre, la demande d’énergie est en hausse. Nous sommes plus nombreux à avoir besoin deplus d’énergie pour notre confort et notre mode de vie, mais l’électrification du transport (voitures, camions, avions, etc.) devrait doper la croissance de la demande. En un an, un véhicule électrique moyen consomme autant d’électricité qu’une habitation standard. Aujourd’hui, l’électricité couvre 20% de la consommation d’énergie; selon les estimations, sa part devrait atteindre 45% d’ici à 2050.”

Réduire la part des combustibles fossiles et étendre l’utilisation des sources d’énergie renouvelables implique d’énormes investissements. “Selon les calculs de l’International Renewable Energy Agency, il faudra investir 120.000 milliards de dollars dans l’ensemble de la filière d’ici à 2050. Les panneaux solaires et les éoliennes ne sont qu’un simple maillon de la chaîne. Il est tout aussi indispensable de revoir de fond en comble la manière dont nous consommons, stockons et distribuons l’énergie.”

“Selon les calculs de l’International Renewable Energy Agency, il faudra investir 120.000 milliards de dollars dans l’ensemble de la filière d’ici à 2050."
Mark Lacey
Head of Commodities au sein du gestionnaire d’actifs Schroders

La transition vers l’énergie renouvelable est porteuse de défis. “En effet, les éoliennes et les panneaux solaires peuvent produire énormément d’énergie, mais que se passe-t-il en l’absence de vent et de soleil?”, prévient Mark Lacey. “Nous aurons donc besoin de systèmes pour stocker l’énergie, ainsi que de réseaux performants capables d’ajuster intelligemment l’offre et la demande. Enfin, nous voudrons également utiliser cette énergie de la manière la plus efficace possible et diminuer la consommation, ce qui implique à nouveau de lourds investissements.”

Information importante:
Cette article online exprime les opinions de Mark Lacey, et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

 

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.