shareholder

Résultats du premier sémestre

Courtrai, Belgique, le 16 juillet 2020, 7h30 – Barco (Euronext : BAR ; Reuters : BARBt.BR ; Bloomberg : BAR BB) publie aujourd’hui les résultats du semestre clos le 30 juin 2020. Les revenus du 1S20 reflètent le ralentissement économique ; les mesures de maîtrise des coûts ont atténué l’impact sur la rentabilité.

Éléments financiers marquants du premier semestre 2020

  • Les commandes reçues atteignent 398,7 millions d’euros (-25 %)
  • Le carnet de commandes s’établit à 317,2 millions d’euros, ce qui correspond au niveau de fin 2019
  • Les ventes s'élèvent à 407,2 millions d’euros (-18 %)
  • L’EBITDA atteint 40,7 millions d’euros (-26,9 millions d’euros), soit 10 % des ventes (-3,6 points de pourcentage)
  • Le résultat net s’élève à 10,4 millions d’euros (-32,7 millions d'euros), 8,1 millions d’euros de charges de restructuration et des réductions de valeur

Résumé analytique

Revenus du groupe - l’évolution mois par mois montre des signes de reprise depuis juin

Les commandes reçues et les ventes de Barco au premier semestre sont nettement inférieures à l’an dernier en raison de l’impact du Covid-19 sur l’activité dans les divisions Entertainment et Enterprise. Ceci est partiellement compensé par la croissance continue à un chiffre élevé enregistrée par la division Healthcare. Les premiers impacts économiques du Covid-19 ont été constatés dans la deuxième quinzaine de mars, ont atteint leur apogée en avril et en mai et se sont estompés au cours du mois de juin à mesure que les restrictions liées aux confinements imposés par les gouvernements commençaient à être levées dans nos marchés.

Chiffre d’affaires des divisions – impact variable et dynamique de relance depuis juin

La division Entertainment a subi un report de certains projets liés aux cycles de remplacements dans le secteur du cinéma suite à la pandémie ; dans le segment Venues & Hospitality, la demande en projecteurs grands événements a enregistré une baisse notable, le segment Simulation est resté stable et ProAV (installations fixes) a montré des signes de reprise région par région à mesure que les pays émergeaient du confinement depuis mai.

La division Enterprise a rapporté de moins bons résultats pour le premier semestre, que ce soit dans le segment Corporate ou du côté de Control Rooms. Après le lancement prometteur de ClickShare Conference fin janvier, le segment Corporate a noté un affaiblissement significatif de la demande en avril et en mai à mesure que les entreprises du monde entier devaient se conformer aux exigences de confinement. Avec les premiers retours aux bureaux en juin, l’activité a commencé à reprendre progressivement vers la fin du deuxième trimestre.

Le segment Control Rooms rapporte des résultats plus mitigés pour le premier semestre, principalement du fait de retards pris dans certains projets, bien qu’il ait montré des signes d’amélioration dans la deuxième moitié du semestre ; le deuxième trimestre s’est donc avéré meilleur que le premier.

La division Healthcare a continué à enregistrer une croissance solide des revenus alimentée par une demande soutenue dans l’imagerie diagnostique. Surgical a rapporté une croissance à un chiffre faible ; en effet, au premier semestre les hôpitaux reportaient les opérations chirurgicales non urgentes.

Protéger la rentabilité avec des mesures de maîtrise des coûts efficaces

En réaction au repli du chiffre d’affaires et pour atténuer les impacts négatifs de la pandémie sur la rentabilité, le groupe est parvenu à réduire les coûts indirects de 15 % par rapport à l'an dernier en mettant en place un vaste programme de maîtrise des coûts.

Le taux de marge brute diminue de 1,1 point de pourcentage, ce qui reflète une hausse des frais de transport et des effets de mix.

La marge EBITDA pour le premier semestre s’élève à 10 % des ventes, soit 3,6 points de pourcentage de moins que l'an dernier.

Garder le cap dans la crise et tirer parti de notre plateforme résiliente

L’entreprise a bien réagi aux défis liés au Covid-19 et a tiré parti de son efficacité organisationnelle et de son agilité pour aller de l'avant :

  • Barco a tiré parti des enseignements de la Chine en janvier en protégeant de manière proactive le bien-être et la sécurité de ses employés : des protocoles d’hygiène ont été mis en place conformément aux directives de santé publique, la configuration des sites de production a été adaptée et des protocoles de télétravail ont été mis en place.
  • L’entreprise a rapidement pris des mesures de maîtrise des coûts, en particulier concernant les dépenses discrétionnaires, elle a aligné les niveaux d’activité avec les réalités des marchés et a reporté certains projets de R&D, tout en protégeant les priorités d’investissements stratégiques.
  • Dans le cadre d'une opportunité d’amélioration des coûts des produits, l’entreprise va commencer à externaliser la production des composants des LCM[2] UniSee au deuxième semestre de l’année et va par conséquent fermer son usine de Taïwan.
  • Alors que la chaîne d'approvisionnement de bout en bout de l’entreprise a continué à fonctionner sans perturbations majeures, le fonds de roulement culminait à la fin du deuxième trimestre, surtout en raison des stocks importants de marchandises entrantes et d’une diminution des dettes commerciales, principalement dans les divisions Entertainment et Enterprise.
  • L’entreprise a tiré parti du besoin accru de solutions de collaboration à distance pour promouvoir des solutions de connectivité digitale tels que ClickShare Conference et weConnect dans les divisions Enterprise et Synergi et l’imagerie diagnostique à distance dans Healthcare tout en utilisant le ralentissement de la demande pour accélérer les programmes de formation avec les partenaires et distributeurs. 

Commentaire du CEO, Jan De Witte

" L'impact du Covid-19 sur les résultats financiers du premier semestre de l’année est en grande partie similaire à ce que nous prévoyions – même avec des revenus du deuxième trimestre légèrement plus faibles - quand nous avons publié notre rapport d’activité pour le premier trimestre faisant état d’une demande nettement plus faible du marché final dans les segments Cinema, Events et Enterprise et d’une demande saine constante côté Healthcare. Le mois juin a affiché des signes de reprise encourageants dans la division Enterprise, dont nous favorisons encore davantage en ce moment. "

" Durant cette période extraordinaire, notre priorité a été de soutenir nos employés, nos clients et nos partenaires et d’assurer la continuité des activités ", indique Jan De Witte, le CEO de Barco. " L’agilité qui a été mise en place dans notre organisation nous a permis de réagir de manière opportune et d'ajuster notre activité et nos niveaux de coûts au déclin important des ventes, protégeant la marge brute et d’atténuer l’impact sur les charges indirectes, tout en affinant l’orientation commerciale des nouvelles solutions de collaboration à distance. "

" Alors que nous rapportions un deuxième trimestre très faible, je suis ravi de voir le dévouement et le courage dont l’équipe a fait preuve. J’ai toute confiance que, grâce aux fondamentaux de la demande du marché final restés intacts, malgré quelques reports, grâce à son carnet de commandes bien rempli, à son bilan solide et à son modèle économique résistant, Barco est capable d’absorber les incertitudes qui se profilent au niveau de l’activité et reste bien positionnée pour signer une croissance rentable quand l’activité économique reprendra progressivement. "

Perspectives 2020 – situation actuelle

Les déclarations ci-dessous sont de nature prospective ; il est possible que les résultats futurs s’en écartent sensiblement. 

2020 : aucune prévision formelle mais partage d’informations sur les segments

La direction a retiré ses prévisions pour l’exercice 2020 quand elle a publié son rapport d’activité pour le premier trimestre. Comme le rythme de la reprise dans nos marchés reste incertain, en particulier la reprise, risque et l’impact des confinements renouvelés, elle n’est pas en mesure de remettre des prévisions pour 2020 à l’heure qu’il est.

La direction s’attend à ce que le second trimestre soit le trimestre le plus faible de l’année, et s'attend à une amélioration progressive de trimestre en trimestre durant la deuxième moitié de l’année, bien qu’à des rythmes différents dans le portefeuille :

  • Les segments Cinema et Events (Venues et Hospitality) s’attendent au troisième trimestre à une performance similaire au deuxième trimestre, suivie par une modeste amélioration en glissement trimestriel au quatrième trimestre.
  • Les segments ProAV (Venues & Hospitality) et Enterprise devraient montrer une reprise constante en glissement trimestriel aux troisième et quatrième trimestres.
  • Healthcare devrait soutenir une croissance et le deuxième semestre devrait s’avérer meilleur que le premier.

Préparation de 2021

Sur la base de l’évaluation actuelle de la direction pour la progression trimestrielle en 2020, l’entreprise prévoit de développer un budget 2021 avec une base de coûts qui ne dépasse pas le niveau du groupe de 2019.

Lire le communiqué de presse ici.

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés