shareholder

BRIVIACT®, le nouvel antiépileptique d'UCB, obtient l'approbation de l'UE

©rv

  • BRIVIACT® offre un plus grand choix de traitement aux médecins et aux patients, ravivant l'espoir de millions d'européens atteints d'épilepsie1
  • Plus de 30 % des quelque 65 millions de personnes souffrant d'épilepsie dans le monde seraient résistants aux traitements actuellement disponibles2,3
  • BRIVIACT® intègre le portefeuille d'antiépileptiques d'UCB, renforçant son rôle majeur dans le traitement de l'épilepsie et son engagement dans l'amélioration de la vie des personnes présentant cette affection

Bruxelles (Belgique), 19 janvier 2016 – Aujourd'hui, UCB a annoncé que la Commission européenne (CE) avait approuvé BRIVIACT® (brivaracetam) en tant que thérapie d'appoint pour le traitement des crises partielles avec ou sans généralisation secondaire (s’étendant aux deux côtés du cerveau après la première crise), chez les patients adultes et adolescents âgés de 16 ans et plus atteints d'épilepsie. Le traitement BRIVIACT® peut être commencé sans titrage, ce qui signifie qu'une dose thérapeutique peut être administrée aux patients dès le premier jour du traitement.

" L'approbation que la Commission européenne a donnée aujourd’hui est une excellente nouvelle pour les personnes dans l'UE souffrant d'épilepsie qui ont besoin d’une thérapie alternative ", a indiqué Jean-Christophe Tellier, directeur général d'UCB. " L'une des grandes ambitions d'UCB est d'améliorer la vie des personnes souffrant d'épilepsie. C'est pourquoi nous sommes heureux de pouvoir proposer BRIVIACT® aux patients en Europe et de montrer la voie en apportant des changements positifs à la manière dont l'épilepsie est gérée. "

L'épilepsie est un trouble neurologique chronique qui affecte environ 7 millions de personnes en Europe.1 Malgré les traitements actuellement disponibles, de nombreux patients atteints d'épilepsie sont toujours victimes de crises quel que soit leur recours à au moins un antiépileptique.2

" Le besoin d'antiépileptique qui contrôle efficacement les crises tout en étant bien toléré par les patients est réel ", indique M. Manuel Toledo, docteur en médecine, neurologue consultant et épileptologue à l'hôpital Vall d'Hebron, à Barcelone, en Espagne, qui a participé aux études contrôlées par placebo pour BRIVIACT®. " Un nouveau traitement tel que BRIVIACT®, qui permet aux patients de recevoir une dose thérapeutique dès le premier jour, sans titrage, représente une avancée majeure dans l'aide aux personnes atteintes d'épilepsie. "

Les premiers lancements en Europe sont prévus pour ce trimestre.

L'approbation de la CE repose sur des données combinées de trois études pivots de Phase 3 (N01252, N01253 et N01358), dans lesquelles BRIVIACT® a démontré une diminution statistiquement significative de la fréquence des crises partielles en 28 jours comparativement au placebo (19,5 %, 24,4 % et 24,0 % pour BRIVIACT® 50, 100 et 200 mg/jour respectivement, p<0,01)4,5. Le pourcentage de patients montrant une diminution de 50 % ou plus de la fréquence des crises partielles étant de 34,2 % (50 mg/jour), 39,5 % (100 mg/jour) et 37,8 % (200 mg/jour), par rapport à 20,3 % pour le placebo (p<0,01 pour toutes les posologies).4,5 BRIVIACT® était généralement bien toléré par les patients et les effets indésirables les plus souvent signalés (≥5 %) du médicament étaient la somnolence (15,2 %), les vertiges (11,2 %), les maux de tête (9,6 %) et la fatigue (8,7 %).4 Brivaracetam est aussi actuellement à l’étude pour approbation dans d'autres pays, comme les États-Unis, l'Australie, le Canada et la Suisse.

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés