Une initiative de Schroders

Découvrez les zones urbaines économiques les plus dynamiques

 © Schroders
6 Temps de lecture

Perspectives 2018 : villes mondiales

Marchés

Plus dans
Global cities

La montée en puissance des géants mondiaux de la technologie aura un impact croissant sur les investissements dans le secteur immobilier.

Publicité

Publicité

Publicité

Il est fortement probable que l’établissement de perspectives qui intègrent une opinion sur l’économie mondiale se révèlent fausses. Il est simplement trop difficile de savoir où l’actualité sera bonne ou mauvaise et comment les marchés réagiront à ces nouvelles.

En revanche, il est possible d’établir des perspectives dans notre domaine d’expertise : l’investissement dans certaines villes et certains segments de l’immobilier.

La deuxième révolution industrielle

À notre avis, le monde évolue à une vitesse jamais observée depuis la Révolution industrielle, ce qui a de profondes implications sur le lieu où nous vivons et sur l’utilisation que nous faisons des biens immobiliers.

À mesure de l’industrialisation du monde au milieu du 19e siècle, les nouvelles usines ont dû former du capital fixe afin de faciliter leur croissance. Fait essentiel, les banquiers, avocats et comptables qui ont facilité ce financement n’avaient pas besoin d’être situés près de ces usines. Cette expertise a donc commencé à se constituer dans des grandes conurbations/villes. L’avènement des nouvelles technologies - tarifs postaux bon marché, téléphone et éclairage électrique - a permis à des immeubles urbains de servir des industries lourdes situées à des distances plus longues.

Les progrès technologiques agissant comme catalyseurs de la formation des villes ont constitué un point d’inflexion de l’histoire de nos villes. Nous nous situons actuellement au deuxième point d’inflexion.

Les sociétés technologiques

Nous pouvons dresser aujourd’hui un parallèle entre l’envergure des entreprises qui dominent l’économie et notre vie quotidienne. Nous parlons bien entendu des sociétés technologiques.

La différence entre aujourd’hui et le 19e siècle tient au fait que les plus grands employeurs étaient établis hors des villes, alors que les grandes sociétés technologiques modernes ont besoin d’être localisées dans les centres urbains. Cette tendance a augmenté ou diminué la demande des entreprises en faveur de certains emplacements. Nous baptisons cette évolution l’effet de recentralisation.

Ces géants de la technologie sont d’importants employeurs et ont besoin d’une main d’œuvre nombreuse et qualifiée. Contrairement aux grands employeurs de la Révolution industrielle (les usines), les sociétés technologiques ont besoin de s’établir dans les villes afin d’attirer des employés de qualité et de tirer profit des transports collectifs qui permettent aux employés de se rendre sur leur lieu de travail. Le secteur technologique est la raison de cette recentralisation.

Cette demande du secteur technologique détermine la performance de certaines villes par rapport à d’autres qui restent à la traîne. Nous observons une évolution de la force économique des villes mondiales et la marginalisation d’un nombre croissant de centres régionaux. Seules quelques villes seront en mesure d’accueillir les plus grands employeurs, ce qui donnera lieu à un scénario où un nombre limité de villes tirera profit de cette tendance.

Investir dans certaines villes figurant dans l’indice Schroder Global Cities n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui.

Source : Schroders. Pour connaître le mode de calcul de ce classement, cliquez ici. Les cercles de couleur bleu foncé correspondent aux villes les mieux classée dans la liste. La taille du cercle représente la taille de notre exposition à cette ville mondiale.

L’impact de la technologie sur le secteur immobilier

Les sociétés technologiques sont non seulement une source de nombreux emplois qui influent sur la santé économique d’une ville, mais leurs produits influent également sur l’évolution des tendances de la demande en biens immobiliers dans ces villes.

La technologie change la manière dont nous utilisons l’immobilier. Prenons le commerce en ligne par exemple. Actuellement, 16 % de la totalité des ventes au détail sont réalisées en ligne aux États-Unis.

 © Schroders © Schroders

L’impact de cette évolution sur la demande de la part des distributeurs contribue à refaçonner la distribution traditionnelle. Si d’après les estimations 84 % des dépenses ne sont pas réalisées sur Internet, alors le chemin sera long avant que les jeunes adeptes du commerce en ligne ne remplacent les utilisateurs traditionnels plus âgés. En revanche, nous sommes déjà témoins de la faillite de certains grands magasins et de nombreux autres succombent à la puissance d’Amazon. Les chiffres montrent que nous ne sommes qu’au début de cette évolution.

Encore une fois, le parallèle avec la Révolution industrielle est évident. Durant l’époque victorienne, les progrès de l’industrie manufacturière ont donné lieu à de nouvelles typologies de demande et entraîné des changements sociétaux majeurs.

Aujourd’hui, la technologie a une influence sur presque tous les aspects de notre vie quotidienne et elle redessine les frontières. Notre manière de faire des courses, de voyager, de communiquer et d’obtenir des informations dépend aujourd’hui en partie de dispositifs portables.

Les conséquences de ce changement conditionnent les performances financières.

Conclusion

Investir dans des actifs de qualité et idéalement situés n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui. La nécessité de recentraliser se justifie par le partage des connaissances, mais depuis de multiples sites et pas seulement un seul.

Les grandes entreprises rassemblent davantage de personnes dans des espaces plus réduits, et la technologie fait évoluer les tendances de la demande, rendant certaines catégories de biens immobiliers extrêmement recherchés, d’autres obsolètes.

En utilisant l’approche exclusive d’identification des entreprises exposées aux villes les mieux classées, nous sommes en mesure d’investir dans des lieux stratégiques à l’échelle mondiale et d’y sélectionner les biens les plus demandés.

Anticiper l’évolution de l’économie mondiale est un exercice impossible. Cependant, nous restons convaincus que nos stratégies procureront des performances durables à nos clients, plus particulièrement lorsque nous entrerons dans une époque davantage empreinte d’incertitudes.

Pour connaître les autres perspectives 2018, veuillez cliquer ici.

Information importante

Ce document exprime les opinions d’Hugo Machin, co-responsable des actions du secteur immobilier mondial, et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Publié par Schroder Unit Trusts Limited, 31, Gresham Street, London, EC2V 7QA, société agréée et règlementée par la Financial Conduct Authority.

Pour votre sécurité, les communications peuvent être enregistrées et surveillées.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses. Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

L’impact de la technologie sur le secteur immobilier Les sociétés technologiques sont non seulement une source de nombreux emplois qui influent sur la santé économique d’une ville, mais leurs produits influent également sur l’évolution des tendances de la demande en biens immobiliers dans ces villes. La technologie change la manière dont nous utilisons l’immobilier. Prenons le commerce en ligne par exemple. Actuellement, 16 % de la totalité des ventes au détail sont réalisées en ligne aux États-Unis. Source : Morgan Stanley, novembre 2017. L’impact de cette évolution sur la demande de la part des distributeurs contribue à refaçonner la distribution traditionnelle. Si d’après les estimations 84 % des dépenses ne sont pas réalisées sur Internet, alors le chemin sera long avant que les jeunes adeptes du commerce en ligne ne remplacent les utilisateurs traditionnels plus âgés. En revanche, nous sommes déjà témoins de la faillite de certains grands magasins et de nombreux autres succombent à la puissance d’Amazon. Les chiffres montrent que nous ne sommes qu’au début de cette évolution. Encore une fois, le parallèle avec la Révolution industrielle est évident. Durant l’époque victorienne, les progrès de l’industrie manufacturière ont donné lieu à de nouvelles typologies de demande et entraîné des changements sociétaux majeurs. Aujourd’hui, la technologie a une influence sur presque tous les aspects de notre vie quotidienne et elle redessine les frontières. Notre manière de faire des courses, de voyager, de communiquer et d’obtenir des informations dépend aujourd’hui en partie de dispositifs portables. Les conséquences de ce changement conditionnent les performances financières.   Conclusion Investir dans des actifs de qualité et idéalement situés n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui. La nécessité de recentraliser se justifie par le partage des connaissances, mais depuis de multiples sites et pas seulement un seul. Les grandes entreprises rassemblent davantage de personnes dans des espaces plus réduits, et la technologie fait évoluer les tendances de la demande, rendant certaines catégories de biens immobiliers extrêmement recherchés, d’autres obsolètes. En utilisant l’approche exclusive d’identification des entreprises exposées aux villes les mieux classées, nous sommes en mesure d’investir dans des lieux stratégiques à l’échelle mondiale et d’y sélectionner les biens les plus demandés. Anticiper l’évolution de l’économie mondiale est un exercice impossible. Cependant, nous restons convaincus que nos stratégies procureront des performances durables à nos clients, plus particulièrement lorsque nous entrerons dans une époque davantage empreinte d’incertitudes. Pour connaître les autres perspectives 2018, veuillez cliquer ici

Publicité

Publicité