Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Avant le lancement du Rallye Boursier, le concours d'investissement de L'Echo, Tracker a rencontré les quatre vedettes de la compétition pour parler stratégie et rendement.

Dans quelques jours, des dizaines de milliers d'investisseurs prendront les routes du Rallye Boursier. Parmi eux, Leïla Maidane, entrepreneuse tech aux multiples casquettes. La jeune Bruxelloise n'y va pas par quatre chemins et vise la victoire. "Si c'est pour participer au concours, autant le faire à fond", lance la CEO de InterSkillar dans l'épisode 45 de Tracker, "et profiter de cette opportunité pour implémenter les choses qui marchent à ma stratégie future".

Publicité

Comme chaque année, le journal L'Echo propose aux participants du Rallye de prendre le chemin des marchés pendant trois mois et en conditions réelles. Seul l'argent investi est fictif.

Chaque participant démarre avec un capital fictif de 50.000 euros à placer comme bon lui semble dans une sélection d'actions sur les Bourses de Bruxelles à Wall Street en passant par Paris et Amsterdam. Une sélection diversifiée de fonds d’investissement distribués en Belgique est également disponible à l'achat.

Quatre vedettes

Notre journal suivra plus particulièrement chaque semaine la progression de quatre pilotes. En plus de Leïla Maidane, on retrouvera sur la grille de départ deux anciens invités des podcasts Tracker, la thérapeute Aude Bellande et l'étudiant Alexandre Demain. Gilles Quoistiaux, journaliste à L'Echo, complétera l'équipage.

Dans l'émission 45 de Tracker, les quatre vedettes du Rallye nous ont expliqué comment elles allaient s'y prendre pour rallier l'arrivée avec le moins de casse possible.

Deux participants espèrent même terminer la course sur un rendement positif à trois chiffres. Les deux autres se limitent quant à eux à un objectif à deux chiffres.

Quatre stratégies

Alexandre, apparu dans nos podcasts sous le titre Celui qui n'est pas toujours sage en bourse s'attend par exemple à "jouer contre-nature, car en trois mois, il faut prendre énormément de risque si on veut du rendement et pas investir tout son argent direct. Il peut se passer énormément de choses pendant le Rallye".

Leïla promet de "profiter de l'occasion pour tester des choses et voir si ça porte ses fruits sur le long terme". Pour Aude, la préparation est surtout mentale. "Je me prépare plutôt psychologiquement et émotionnellement afin de calmer mon système nerveux, ce qui m'aidera à prendre les meilleures décisions", ironise Celle qui a repris ses finances en main en investissant.

Enfin, Gilles confiera une grande partie de son pouvoir de décision à l'intelligence artificielle puisqu'il nous promet de faire appel à cette technologie pour faire ses choix.

Le Rallye Boursier 2023-2024 en pratique

Le Rallye Boursier a commencé officiellement le lundi 20 novembre 2023, et s'achèvera dix semaines plus tard, le vendredi 26 janvier 2024. Tous les participants partent avec un capital de départ virtuel de 50.000 euros (+2.000 euros offerts par notre partenaire MeDirect), qu'ils peuvent investir dans 314 actions et 50 fonds.

À la clé: un grand prix de 10.000 euros, bien réels cette fois, sous la forme d'un compte-titres, et de nombreux autres lots, dont des abonnements à L'Echo et la revue L'Investisseur.

Publicité
BONUS | Échec en bourse: manque de chance ou de formation?

Abonnez-vous

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.