Publicité
Publicité

Dans ce nouvel épisode de la série Tracker, il est question des clubs d'investisseurs avec Régis, président du club "Le Pactole". On y discute de leur fonctionnement et de leur intérêt pour les nouveaux investisseurs.

Régis est entré il y a une dizaine d'années dans le bien nommé club d'investisseurs "Le Pactole". Ce club, qui prend davantage l'allure d'un club de réflexion qu'une salle de marchés, comprend une vingtaine de membres.

Au pactole, il n'y a pas de gourou. Tout le monde a sa part, donc tout le monde suit le portefeuille du club.

Régis Martinage

Chaque mois, ils dissertent sur les valeurs du moment en jaugeant leurs performances ou en analysant leurs bilans. À la suite de ces observations et de savants calculs, Le Pactole décide ou non d'investir ses sous dans telle ou telle action.

Comme le souligne Régis, le président du club, dans l'épisode 47 de Tracker, "au pactole, il n'y a pas de gourou. Tout le monde a sa part, donc tout le monde suit le portefeuille du club".

Une question de partage

Le fonctionnement est en effet assez simple. Après quelques réunions pour se familiariser avec les habitudes du club, il est possible d'acheter une part du Pactole. "Quand je suis entré dans le club, j'ai dû mettre 1.250 euros pour une part. Depuis lors, la part a doublé', chiffre non sans fierté notre invité de la semaine.

"La finance est une chose sérieuse qui nécessite d'être vérifiée pour faire le moins de dégâts sur le portefeuille des investisseurs."

Michel Ernst
CBC Banque

Pourtant, Le Pactole a du mal à séduire les plus jeunes investisseurs. L'arrivée des réseaux sociaux a, en partie, comblé le besoin de s'affilier à ce genre de cénacle pour se tenir informé des nouvelles tendances ou de l'actualité financière.

Mais, comme le souligne le stratégiste de CBC Michel Ernst dans cet épisode, "il y a certes des informations sérieuses sur les réseaux sociaux, mais l'inverse est beaucoup plus présent sur internet. La finance est une chose sérieuse qui nécessite d'être vérifiée pour faire le moins de dégâts sur le portefeuille des investisseurs particuliers".

Abonnez-vous

Playlist Tracker

Messages sponsorisés