Publicité
Publicité
Publicité

Clotilde a commencé à investir en bourse il y a moins d'un an. Après avoir mûrement pensé sa stratégie, elle a décidé de se lancer sans l'aide de son banquier.

Clotilde cultive l’autonomie en bourse. Cette jeune investisseuse de 25 ans bouclera bientôt sa première année sur les marchés.

Privilégiant les investissements programmés chaque mois en fonds indiciels ETF, Clotilde nous a écrit à la fameuse adresse podcast@lecho.be pour apporter son témoignage de débutante en bourse et nous raconter à quel point c’était difficile d’avoir les bonnes informations pour se lancer. "La bourse, ce n’est pas si compliqué, avoue la 52e invitée des podcasts Tracker. C'est à portée de nous, mais il faut avoir les codes."

Publicité

Pour avoir ces fameux codes, Clotilde s'est énormément documentée sur internet, passant des sites spécialisés aux témoignages d'autres personnes ayant pris le chemin des marchés.

"Dès que mon salaire arrive, je place tout de suite une partie de l'argent pour mes investissements."

Clotilde
Invitée du podcast Tracker 52

Elle a même tourné le dos à sa banque historique, mécontente de la qualité des suggestions proposées par son conseiller en investissements: "Les fonds proposés par ma banque étaient un peu généraux et présentaient pas mal de désavantages en termes de suivi."

Se payer en premier

Dans cet épisode, Clotilde nous montrera comment elle s’y est prise pour placer ses premiers euros dans des produits financiers et comment elle fait aujourd’hui pour tout gérer toute seule, en totale autonomie.

Cette spécialiste des data aime bien se dire qu'elle se paye en premier. "Dès que mon salaire arrive, je place tout de suite une partie de l'argent pour mes investissements", détaille Clotilde dans le podcast, j'ai deux ETF capitalisants, le S&P 500 et le MSCI semi-conducteurs, sur lesquels j'investi une fois par mois".

Investir "toute seule" n'a pas que des avantages. Pour pousser la réflexion plus loin, nous sommes retournés sur les bancs de l’université à la rencontre d’Hugues Pirotte. En contact régulier avec les jeunes, ce professeur de finances à l’ULB nous a aidés à mieux comprendre l’engouement des nouveaux investisseurs pour la bourse et les ETF, ces fameux fonds qui répliquent l’évolution d’un indice.

Abonnez-vous

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.