Logo
Echo Connect offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Vous ne courez aucun risque avec les obligations publiques européennes"

©shutterstock

Vous ne courez aucun risque avec les obligations publiques européennes

Vrai
Faux
X
Vrai
V
Faux

Les entreprises qui souhaitent investir peuvent récolter des fonds en émettant des obligations. Les États peuvent eux aussi produire des obligations afin de financer leurs dépenses. Si vous y souscrivez, vous prêtez en fait de l’argent à une entreprise ou un pays; en échange, vous recevez des intérêts sous la forme d’un coupon annuel. L’objectif est de récupérer le montant prêté à une échéance connue à l’avance.

Bien qu’elles soient considérées comme des investissements relativement sûrs, les obligations comportent certains risques. Et, en premier lieu, le risque de faillite. Si l’émetteur d’une obligation dépose le bilan, vous perdrez sans doute le capital prêté. Dans le cas d’une obligation publique, ce risque est relativement limité: un pays ne fait pas aisément faillite.

"Il existe par ailleurs un risque de liquidité", ajoute Marc De Ceuster, professeur d’économie à l’Université d’Anvers et directeur académique de l’Antwerp Management School. "En l’absence d’acquéreur, il est parfois difficile de vendre une obligation à un prix correct avant son échéance. Heureusement, le marché des obligations publiques est assez liquide."

Autres risques

Si vous achetez une obligation dans une monnaie étrangère, sachez que le rendement dépendra également du cours de change. En optant pour une obligation en euros, vous éliminez totalement ce risque.

"Reste le risque de crédit typique, même s’il ne constitue pas vraiment un problème pour les obligations publiques européennes", complète le professeur De Ceuster. "À titre d’illustration, un pays comme la Grèce emprunte aujourd’hui à des conditions plus favorables que les États-Unis."

Ne courez-vous donc aucun risque avec des obligations publiques européennes? "Ce n’est malheureusement pas toujours le cas", prévient Marc De Ceuster. "Il ne faut pas oublier le risque de marché. Si le taux de marché augmente, le cours de l’obligation baisse. Dans quelle mesure? Tout dépend du cours, du coupon et de l’échéance. Mais le risque de marché – à l’instar du risque de liquidité – ne concerne que ceux qui veulent vendre leurs titres avant l’échéance, et non ceux qui peuvent attendre patiemment que l’obligation arrive à son terme."

Diversification

Sachez enfin que vous pouvez investir de manière diversifiée dans des obligations publiques européennes via un fonds obligataire. "Un tel fonds investissant simultanément dans plusieurs obligations publiques, il n’y a pas d’échéance fixe", conclut Marc De Ceuster. "Vous achetez et vendez quand vous le souhaitez. Bien entendu, vous vous exposez ainsi au risque de marché. Ce type de fonds de placement diversifié permet néanmoins de réduire sensiblement le risque général de votre portefeuille, et ce, pour un rendement identique."

  • Le saviez-vous?

  • Investir dans des produits différents réduit les risques.
  • Il peut être intéressant d’analyser la liquidité d’un marché avant d’y investir.
  • Une obligation à longue échéance présente un risque de cours plus important qu’une obligation à court terme.
  • Binck propose un large choix d’obligations publiques internationales via le marché luxembourgeois.
  • Vous pouvez investir dans un panier d’obligations publiques par l’intermédiaire d’un tracker.

Les investissements comportent toujours des frais et des risques.

Pas encore tout à fait à l'aise en Bourse, vous recherchez une solution pour diversifier vos investissements? Les fonds de placement peuvent être une solution parfaite. 
Découvrez l'investissement en fonds chez Binck