Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Un modèle hybride combine l'humain et de la technologie

©Shutterstock

Keytrade Bank investit l’argent de ses quelque 2.800 clients en gestion discrétionnaire KEYPRIVATE selon un modèle hybride qui fait la part belle aux trackers. La banque en ligne allie ainsi les avantages de la technologie à la dimension humaine. "L’apport humain joue un rôle décisif", souligne Geert Van Herck, Chief Strategist chez Keytrade Bank.

Les trackers bénéficient à la fois de la simplicité des actions et de la diversification des risques issue des fonds de placement. En effet, ils sont constitués d’actions non pas d’une mais de plusieurs entreprises qui composent un indice, le Bel 20 par exemple. Les services traditionnels de gestion de portefeuille investissent généralement l’argent de leurs clients dans des fonds maison, créés par la banque elle-même, explique Geert Van Herck. "Or, toutes nos études le démontrent : 99,5% de ces fonds sont incapables de battre le marché et produisent donc des rendements peu intéressants."

©Keytrade bank

"Nos clients ne confient certainement pas leur capital à un ordinateur seul."
Geert Van Herck
Chief Strategist chez Keytrade Bank

En outre, les fonds d’investissement facturent des frais d’entrée élevés (1,5 à 2% en moyenne), des frais de gestion annuels exorbitants et des frais de sortie. "Chez KEYPRIVATE, nous nous y prenons autrement. Nous ne facturons pas de frais d’entrée ni de sortie. Nos tarifs sont parfaitement clairs et identiques pour tout le monde. Quel que soit le montant qu’on nous confie, nous appliquons des frais de gestion annuels de 0,75%, soit 0,9% TVA incluse (hors taxes éventuelles)."

Technologie humaine

Concrètement, KEYPRIVATE utilise un modèle hybride basé sur 12 trackers. Ce modèle associe des algorithmes informatiques à une vision humaine. Il est ainsi possible de marier les avantages de la technologie, comme la puissance de calcul, la vitesse et la précision, à des qualités exclusivement humaines telles que la capacité à interpréter des indicateurs et à ressentir des tendances.

"L’apport humain joue toujours un rôle décisif chez nous", confirme Geert Van Herck. "Si nous avons des objectifs donnés pour certains portefeuilles, nous pouvons toujours agir manuellement. Le modèle informatique est un fil conducteur qui permet d’analyser aisément et rapidement les choses, et qui avance des propositions pour un portefeuille optimal. Mais pour la stratégie de notre modèle d’investissement – et l’équilibrage du risque et du rendement potentiel – nous partons de la vision de nos experts. Nous pouvons ainsi intervenir sur cette technologie si nécessaire. Autrement dit, le client ne confie pas son capital à un ordinateur seul."

L’investissement modélisé en plein essor

Comme Keytrade Bank avec KEYPRIVATE, le gestionnaire de portefeuille Weghsteen compose depuis quelques années des portefeuilles de trackers à partir d’algorithmes informatiques. "Environ 80% des transactions boursières sont aujourd’hui passées par des ordinateurs" chiffre Hans Heytens, Head of Research chez Weghsteen. "Il est logique que les investisseurs et les gestionnaires financiers fassent appel à des solutions informatiques dans leur stratégie et leur fonctionnement. L’intérêt des algorithmes réside dans l’objectivité des représentations obtenues. Les recherches et analyses montrent de plus en plus clairement que ces investissements modélisés affichent une meilleure rentabilité que les stratégies subjectives, dans le cadre desquelles les investisseurs font parfois trop confiance – et au mauvais moment – à leur instinct."

En savoir plus de KEYPRIVATE?

Inscrivez-vous ici pour une session d'info.