Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Mon équilibre travail/vie privée s'apparente à un balancier"

©Marco Mertens

Ilse Scheirlinckx (41 ans) a mis sa carrière en veilleuse pour s’occuper de ses enfants, et elle ne nourrit aucun regret. "Après sept ans, cependant, j’avais à nouveau besoin de m’épanouir sur le plan professionnel. J’ai remplacé le ‘trou’ dans mon CV par la motivation. Beaucoup de motivation." Elle a été engagée comme consultante chez Randstad et a accompli une belle carrière en quelques années.

"Mon mari de l’époque et moi-même faisions carrière lorsque notre premier enfant est né", se souvient Ilse Scheirlinckx. "Nous avons rapidement ressenti que notre fils était très sensible et avait besoin d’une attention particulière. Il intégrait notre stress. Nous avons donc décidé que l’un d’entre nous devait rester à la maison pour s’occuper des enfants, et comme souvent, c’est tombé sur la maman."

"C’est une période particulièrement agréable pour laquelle les enfants – une fille est née ensuite – me sont toujours reconnaissants. Mais avec le temps, je sentais que cela me rongeait. Mon univers se limitait à mes enfants et à la gestion du ménage. J’avais envie de recommencer à travailler sur moi-même, de m’épanouir."

Lorsque j’ai posé ma candidature, j’ai rapidement remarqué que mon CV me porterait préjudice. Il présentait un ‘trou’ de sept ans sans expérience professionnelle.
Ilse Scheirlinckx
Key Account Manager chez Randstad

Durant cette période, Ilse et son mari se sont séparés. "Mais la question financière était secondaire dans mon désir de travailler à nouveau. Je voulais surtout prouver que je pouvais être autonome."

"Lorsque j’ai posé ma candidature, j’ai rapidement remarqué que mon CV me porterait préjudice. Il présentait un ‘trou’ de sept ans sans expérience professionnelle, et de nombreux employeurs y voyaient un problème. C’est pourquoi j’ai commencé à m’informer sur les entreprises derrière les postes vacants. Je recherchais celles qui partageaient certaines valeurs. Lorsque j’ai abouti sur le site Web de Randstad, je me suis totalement retrouvée dans leur philosophie. L’importance accordée à l’aspect humain m’a particulièrement séduite."

Quand c’est nécessaire, il faut s’investir énormément dans son travail. On sait que l’on aura droit ensuite à une période plus calme, qu’il faudra réserver à soi-même et à sa famille.
Ilse Scheirlinckx
Key Account Manager chez Randstad

"Lors d’un premier contact téléphonique, un collaborateur de Randstad a sondé ma motivation. Ensuite, j’ai passé une myriade d’évaluations et d’entretiens, mais j’en suis sortie. Finalement, j’ai fait une belle carrière ces dernières années. Comment? En étant très attentive à mon équilibre travail/vie privée. J’y vois plutôt un balancier. Lorsque c’est nécessaire, il faut s’investir énormément dans son travail. On sait que l’on aura droit ensuite à une période plus calme, qu’il faudra réserver à soi-même et sa famille."

"Votre manager et vos collègues peuvent avoir de nombreux préjugés lorsque vous reprenez une vie professionnelle. Il serait dangereux de s’investir excessivement pour leur prouver qu’ils ont tort. Vouloir absolument démontrer sa motivation n’est pas une bonne idée. Si l’on ne s’accorde pas un break de temps à autre, le burn-out est inévitable. Un conseil? Entourez-vous de personnes qui vous soutiennent dans votre décision, qui sont entièrement derrière vous. Et apprenez à accepter de l’aide. Lorsqu’on travaille à temps plein, il est impossible de faire tout ce que l’on faisait quand on s’occupait de sa famille et du ménage à temps plein."

Voyez qui vous êtes aujourd’hui

Rester quelques années chez soi pour s’occuper de ses enfants est un choix lourd de conséquences. Subitement, vous n’avez plus d’emploi. Et vos nouveaux collègues sont nettement plus jeunes. L’essentiel est de profiter de votre choix durant cette période. Et quand vient le temps de reprendre en main votre carrière professionnelle, pensez à ceci…

Vous vous êtes consacrée corps et âme à l’un des plus importants projets de votre vie: l’éducation de vos enfants. Vous pouvez être fière de ce que vous avez accompli. Vous avez sans doute acquis de nombreuses compétences – en matière d’organisation, par exemple – utiles également sur le plan professionnel.

Acceptez d’avoir changé. Vous n’êtes plus la personne que vous étiez lorsque vous avez mis votre carrière entre parenthèses. Voyez qui vous êtes aujourd’hui. Quelles sont vos compétences? Quels sont vos désirs? Les réponses à ces questions seront déterminantes pour votre avenir. Réfléchissez-y. Vous n’y parvenez pas seule? Consultez un coach de carrière. Ou faites appel à vos proches, demandez-leur de jouer les caisses de résonance.

Des doutes quant à la reprise de votre activité? Un stage vous aidera à reprendre contact avec un environnement professionnel et vous évitera une transition trop brutale. Vous découvrirez si l’emploi vous convient et si vous pouvez vous adapter à votre nouvel équilibre entre travail et vie privée. Quelques "devoirs" encore: faites l’inventaire de toutes vos tâches et acceptez l’aide de votre partenaire, de votre famille, d’une aide-ménagère… Vous éviterez ainsi d’être confrontée à une charge de travail trop importante.

 

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.