Logo
Echo Connect offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Les prestataires de soins deviendront des anges protecteurs"

©Marco Mertens

Koen Kas est professeur d’oncologie à l’UGent et healthcare futurist. Il conçoit la technologie comme un outil permettant de rendre les soins plus humains. “Les prestataires de soins deviendront des anges protecteurs et des care navigators.”

“Nous avons encore besoin de Florence Nightingale, assurément. Il faut renforcer l’aspect humain du soin aux personnes. Au Japon, il existe déjà des robots-ours qui aident les patients à sortir de leur lit ou à s’asseoir dans un fauteuil roulant. Prendre la température et contrôler les paramètres: il existe des wearables pour ces tâches. Les missions répétitives peuvent être confiées à des appareils et des applications.”

“La technologie se substitue aux infirmières et aux médecins pour les activités traditionnelles, ce qui laisse davantage de place à l’humain et à la réflexion éthique.”

WhatsApp en perfusion

“Notre système est dépassé: nous attendons d’être malades. Les hôpitaux doivent concevoir des systèmes permettant d’assister les patients à domicile. À l’avenir, le patient ne paiera plus pour un lit mais pour une technologie. Il ne devra plus se rendre à l’hôpital que pour des soins spécialisés et coûteux.”

À l’avenir, le patient ne paiera plus pour un lit mais pour une technologie.
Koen Kas
futurologue santé

“Il faudra aussi penser au customer delight. Les personnes plus âgées pourraient par exemple apprendre à utiliser une nouvelle application WhatsApp pendant qu’elles sont sous perfusion. La demande la plus fréquente des plus de 65 ans? Savoir qui prendra soin de leur animal de compagnie pendant leur hospitalisation. En réponse à cette préoccupation, l’UZ Brussel a conçu la Villa Samson, où les patients peuvent déposer leurs animaux.”

Ordinateur versus médecin

“Cette tendance exige une adaptation radicale des emplois actuels. Le médecin doit comprendre qu’il n’est plus le maître absolu lorsqu’il s’agit de poser un diagnostic. L’ordinateur est en effet capable de traiter nettement plus de paramètres que lui.”

“Le médecin sera-t-il désormais superflu? Bien sûr que non. Souvenez-vous du grand joueur d’échecs Garry Kasparov, qui a perdu face à l’ordinateur Deep Blue conçu par IBM. Kasparov a compris qu’il fallait faire preuve d’une plus grande créativité et rechercher de nouveaux coups que l’ordinateur ne connaissait pas.”

Que révèle votre ADN?

Selon Koen Kas, nombre de nouveaux emplois feront leur apparition. “Appelons-les coachs ou anges protecteurs… Ils existent déjà dans les hôpitaux qu’Apple a conçus pour ses collaborateurs. Ces care navigators, principalement des diététiciens, aident ceux-ci à rester en bonne santé.”

“L’ADN recèle d’infinies possibilités. Votre code génétique permet d’estimer le risque d’avoir la maladie d’Alzheimer. En admettant que vous vouliez savoir cette information, un conseiller génétique peut vous assister et vous préparer mentalement, ne serait-ce qu’en vous encourageant à jouer au sudoku.”

Vulnérabilité au burn-out

“Ces nouvelles technologies et ces nouveaux emplois posent cependant certaines questions. En matière de confidentialité et d’éthique, par exemple. Comment l’entreprise se comportera-t-elle envers un collaborateur dont elle sait qu’il court davantage de risques de faire un burn-out? Comment seront jugés des parents qui décident de mettre au monde un enfant handicapé dont ils connaissaient le problème avant la naissance? La formation des prestataires de soins devra accorder plus de place à ces thématiques dans le futur.”

Logo
Echo Connect offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.