La cuisine italienne d’Éric Lecuyer, chez Frasca | Authenticité et simplicité

Le critique culinaire Jan Scheidtweiler s’attable au Frasca, à Ixelles, avec atelier de pâtes fraîches, restaurant, épicerie fine et œnothèque: “C’est validé!”

Depuis que la pandémie a paralysé le secteur horeca, les entrepreneurs avisés ont compris que, s'ils ouvrent un nouveau restaurant, ils ont tout intérêt à proposer un concept "corona proof". C'est ce qu'ont fait Éric Lecuyer et Karima Mathonet au Frasca, le restaurant italien qu'ils ont ouvert à Ixelles en octobre 2021. Sacs de farine, bouteilles de vin, comptoir de pâtes fraîches et jambons accrochés au plafond indiquent que le Frasca est aussi une épicerie fine proposant de délicieux produits italiens.

Le duo Lecuyer-Mathonet réjouissait déjà les papilles liégeoises à la Trattoria Maccheroni et à l'Altro Maccheroni.
Publicité
Publicité

Si le Frasca est nouveau, ses patrons ont déjà plusieurs années d'expérience: le duo Lecuyer-Mathonet, respectivement chef et responsable de salle, réjouissait déjà les papilles liégeoises à la Trattoria Maccheroni et à l'Altro Maccheroni, deux adresses qui rendaient également hommage à la cuisine italienne.

Avec le Frasca, comme à Liège, on a privilégié l'authenticité et la simplicité, ce qui se reflète aussi bien dans le décor de la salle (murs de brique, comptoir en marbre et tables simples) que sur la carte. Celle-ci ne compte qu'une dizaine de propositions: antipasti, primi et desserts, mais pas de plats de poisson ou de viande. Peu importe: les amateurs de pâtes fraîches vont se régaler, le chef en prépare chaque jour.

Publicité
Publicité

La première entrée est une assiette d'asperges sautées au beurre, accompagnées de parmesan, d'amandes et de lardo di Colonnata, un délicieux lard fondant (18 euros). La deuxième, de généreux et tendres morceaux de pain de viande (polpettone) accompagnés d'une salade aux oignons braisés et pistaches (15 euros), offre également un bon rapport qualité-prix.

Suivent les primi. Des conchiglie à la sauce tomate très parfumée, basilic, mozzarella et parmesan, illustrent à quel point la merveilleuse simplicité de la cuisine italienne peut être sublime (16 euros). Les pappardelle aux asperges ne sont pas aussi délicieuses: il y a trop de pâtes dans l'assiette, si bien qu'il faut chercher les asperges et la sauce, un simple beurre fondu au basilic (19 euros). Bref, une préparation peut-être un brin ennuyeuse.

La rafraîchissante tarte au citron et à la pistache (9 euros) ainsi que l'excellent espresso (2,50 euros) nous réconcilient avec l'approche authentique de cette nouvelle adresse. Et nous ne sommes pas les seuls: le Frasca a rapidement trouvé sa place dans ce quartier d'Ixelles, à deux pas du Consulat d'Italie, un nid d'amateurs gourmands à qui on ne la fait pas.

Adresse
Rue de Florence 21, 1050 Ixelles (Bruxelles)
Tél. 02/735.50.65 www.frasca.be
Ouvert du mercredi au samedi, de 10h à 22h.
Addition
105,50 euros pour deux.
Sommelier
Sébastien Samoye importe plus de 200 vins, mais le tableau noir n’en propose qu’une sélection limitée. Peu de choix de vins au verre. Le grillo et le nero d’Avola reviennent à 6,50 euros le verre.
Décibels
Frasca est un restaurant convivial où règne une bonne ambiance.
On y retourne?
Avec plaisir. Frasca propose une cuisine authentique à prix correct.

Publicité