sabato

Nonam, Gand

Nonam ©© heikki verdurme

Cette maison historique du Patershol -autrefois café et domicile d’un antiquaire- a bénéficié d’une rénovation complète pour devenir à la fois bar à vin et restaurant. Prochainement, un hôtel-boutique y ouvrira ses portes.

 

Nonam, Gand ©Heikki Verdurme

Gand ne manque pas de restaurants tendance, mais il n’y a pas d’enseigne qui soit à la fois hôtel branché, bar à vin et restaurant. Les initiateurs de ce projet, Arne Van Wambeke et Karel Van Oyen, ont pensé qu’il conviendrait bien à la ville. Le duo a transformé un bâtiment du XVIIe siècle en un lieu plein de raffinement et de personnalité. Van Wambeke a une grande expérience dans l’horeca gantois -il dirige le restaurant Cassis. Et Van Oyen est un chef de haut vol: après un passage au restaurant trois étoiles Hertog Jan, il a créé Vinto, son propre établissement.

Nonam, Gand ©Heikki Verdurme

LE RESTAURANT Murs en brique nue et quelques détails vintage -un vieil escalier, un sol carrelé- contrastent avec le bar branché et la cuisine ouverte. Le nom de Nonam est l’envers de Manon, prénom de la fille du copropriétaire, Arne Van Wambeke.

AUX FOURNEAUX Au Vinto, son établissement précédent, Karel Van Oyen avait déjà confirmé sa capacité à cuisiner de manière sophistiquée, avec des assiettes rayonnant à la fois de simplicité et de profondeur.

VIN & CIE Le sommelier Joery De Lille a concocté une bonne carte des vins, auxquels le chef associe de délicieux en-cas. Une vingtaine de références classées par style. Tous les vins sont disponibles au verre.

AU MENU Les petits plats du bar à vin varient d’un beignet de poisson aux fines herbes à une salade de quinoa, un tartare de bœuf et des coques dans un curry thaïlandais. Au restaurant, on propose des menus 3, 4, 5 ou 6 services.

L’ADDITION Les petites assiettes varient entre 3 et 15 euros, le menu 4 services revient à 47 euros.

nonamrestaurant.be, Sluizekenkaai 1, 9000 Gand, 09/329.49.14

Lire également

Publicité
Publicité