Publicité
sabato

Restaurant Gellius à Knokke : un nouvel élan dans la cuisine italienne

©Michel Verpoorten - Triptyque.be

Jan Scheidtweiler s’attable au Gellius: cuisine italienne originale servie dans une dépendance de la gare de Knokke.

Si l’on en croit le guide culinaire Gambero Rosso, l’ancienne dépendance de la gare au toit rouge qui longe les voies ferrées à Knokke accueille le meilleur restaurant italien hors péninsule. Au début de l’année 2022, ses inspecteurs ont élu le Gellius «Restaurant de l’année» et lui ont décerné trois fourchettes, la récompense la plus élevée.

Ce couronnement est également la reconnaissance d’un projet original: le Gellius est une collaboration entre le galeriste knokkois Gianni Piretti et le chef Alessandro Breda. Ce dernier avait lancé une première version du Gellius à Oderzo (Vénétie), qui lui avait permis de décrocher une étoile Michelin. Suite à cette première distinction, il ouvre un second établissement à Knokke, en 2017.

©Steven Decroos

Vu de l’extérieur, le Gellius ne paraît pas très accueillant, mais, une fois à l’intérieur, les lieux sont stylés et luxueux, avec un grand bar et des murs couleur ocre. Une porte vitrée s’ouvre sur une partie de la collection Piretti et la pièce voisine accueille un caviste.

Ce soir, en raison d’un manque de personnel, l’élégant galeriste doit officier en salle. Il s’empresse de recommander l’un des trois menus dégustation de pâtes (de 72 euros à 109 euros), pour lesquels le chef Breda imagine des versions créatives des classiques, comme les raviolis ou spaghettis à la sauce tomate. Parmi les plats à la carte, on repère aussi des créations surprenantes: scampi in saor (aigre-doux à la vénitienne), sauce bisque et chocolat blanc (28 euros) ou magret de canard rôti, endive au café, crème de pommes de terre fumées (38 euros).

Outre le restaurant Gellius, l’ancien bâtiment de la gare de Knokke abrite également une partie de la collection d’art du galeriste Piretti et un caviste. ©Steven Decroos

Le menu de pâtes démarre en force avec de grands raviolis au ragoût de poulet, médaillon et espuma de homard. Le médaillon juteux élève cette assiette au rang de plat de luxe. La préparation suivante, un risotto cuit à la perfection auquel un bouillon de poisson fumé confère une rare intensité est d’un niveau encore plus élevé. La touche finale est également de premier ordre: palourdes, basilic et citron confit apportent de la fraîcheur ainsi qu’un supplément d’umami à l’assiette.

Davide Asta, le chef délégué à Knokke par Breda, propose ensuite une assiette de calamarata, des pâtes en forme d’anneau épais auxquelles la mousse de parmesan confère un caractère rond et onctueux. Les dés de poire apportent une touche originale, mais, hélas, l’ensemble manque toutefois légèrement de finesse. Le dessert, une glace aux asperges et miettes de charbon végétal, allie originalité et raffinement. Verdict? Le Gellius fait souffler un vent nouveau sur la cuisine italienne à l’étranger.

Adresse
Maurice Lippensplein 26, 8300 Knokke-Heist
Tél. 0471/08.23.28 (via SMS)
www.gellius-knokke.com
Fermé le lundi et le mardi (juillet et août: fermé uniquement le lundi).
Addition
197 euros pour deux.
Sommelier
Mix de grands noms (Brunello, Sassicaia) et d’agréables découvertes. Comme Piretti vend également des vins, certains prix sont intéressants: les bouteilles du domaine Sutto (Vénétie) ne coûtent que le double du prix en magasin.
Décibels
Par un dimanche soir peu animé, l’ambiance était calme. Les tables étant relativement peu espacées, on peut s’attendre à un peu plus de bruit les jours de grande affluence.
On y retourne?
Certainement, ne serait-ce que pour cet original risotto. On y déguste une cuisine italienne intéressante et créative.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité