Publicité
sabato

7 conseils pour les premiers jours frais de septembre

Envie de visiter une expo, de découvrir des meubles ou de contempler des images d'endroits idylliques? Voici quelques idées pour la semaine du 19 septembre.

TO SIT - Le Fauteuil Kangourou

L’iconique Fauteuil Kangourou de Jean Prouvé n’a jamais été produit en série, les exemplaires vintage sont ainsi rares et chers. Bonne nouvelle: Vitra le réédite en collaboration avec Catherine Prouvé, fille du designer. En juin dernier, 150 pièces avec structure en chêne naturel et pieds dans la teinte Prouvé "Bleu Marcoule" ont été produites et, à partir du 20 septembre, une seconde série d’une centaine de pièces sera proposée en chêne foncé dans la teinte Prouvé "Blanc Colombe".

À partir du 20 septembre, procurez-vous un Fauteuil Kangourou pour 4.050 euros.

TO VISIT - Expo "Racines Aériennes"

Au cours de ses 50 années de carrière, l’architecte français Jean Nouvel a principalement réalisé des bâtiments publics et des tours, se consacrant rarement aux habitations privées. Il en a cependant conçu quelques-unes, dont deux, appartenant à Rivere Group, pouvant être visitées à titre exceptionnel jusqu’au 14 octobre, dans le cadre de l’exposition "Racines Aériennes" de la Galerie Philia.

Les deux villas se trouvent sur la Côte d’Azur: une à Saint-Jean-Cap-Ferrat, l’autre à Nice. Toutes les deux illustrent la philosophie de Nouvel: un bâtiment doit se fondre dans son environnement. La Villa Maeterlinck de Nice est taillée dans la roche et la villa de Saint-Jean-Cap-Ferrat est construite de sorte à disparaître dans le paysage au point qu’il est difficile de la distinguer.

La Galerie Philia, qui passe de l’art au design et compte des succursales à New York, Genève, Singapour et Mexico, présente dans ces deux splendides bâtisses le travail de plus de cinquante artistes, dont de nombreux Belges, comme Arno Declercq, Gerard Kuijpers, Yann Dessauvages, Carine Boxy, Roxane Lahidji, Cobra Studios et Pierre De Valck, aux côtés d’acteurs internationaux de premier plan, tels que Rick Owens et Studiopepe.

Visitez l'exposition "Racines Aériennes" de Galerie Philia jusqu’au 14 octobre à la Villa Maeterlinck à Nice et à la Villa Saint-Jean-Cap-Ferrat.

©@maisonmoutonnoir

TO PEE - L'Icone01 et le Callipyge

Les toilettes sont indéniablement l’élément d’intérieur le plus sous-estimé de la maison. Bien que nous les utilisions plusieurs fois par jour, il ne s’est rien passé de bien passionnant en termes de design depuis l’abandon des latrines.

La jeune marque française Trone entend y remédier. Elle affirme vouloir réinventer l’expérience aux toilettes pour la rendre moins monotone et plus singulière. Nous avons repéré ses deux modèles au salon parisien du design Maison & Objet. Le premier, Icone01, se distingue par son réservoir d’eau transparent, afin de sensibiliser encore davantage à notre consommation d’eau. Le deuxième, Callipyge (qui a de belles fesses), arbore un design de type Art déco (photo), avec des formes géométriques et un couvercle asymétrique.

Les toilettes sont entièrement fabriquées en France et en Italie et sont équipées d’une lunette en bois – il y a 99% de chances que la vôtre soit en plastique. Afin de limiter le prix de vente, Trone travaille actuellement sans distributeurs, mais avec une boutique en ligne. À l’attention de ceux qui souhaiteraient tout de même tester le trône, leur site web propose une liste de lieux publics, tels que restaurants et bars, équipés de leurs toilettes. Outre une série de couleurs prédéfinies, il est également possible de faire réaliser des toilettes sur mesure.

Vous avez un Callipyge pour 840 euros et un Icone01 pour 1.800 euros.

SNEAK PREVIEW - "The Surf Atlas"

On est tous d’accord, Hawaï et Biarritz sont de formidables spots de surf. L’ouvrage "The Surf Atlas", qui sort mardi prochain, présente d’autres endroits surprenants. Le livre épingle notamment l’Islande, pour surfer sous les aurores boréales, la mythique Skeleton Bay en Namibie et même les eaux tropicales du Ghana. Ainsi que quarante autres recommandations situées aux quatre coins du monde.

"The Surf Atlas", 50 euros chez Gestalten.

©Gestalten

TO VISIT - Lisa Vlaemminck chez Kiosk

Un univers trippy placé sous le signe des formes organiques, des voyages dans l’espace et de l’histoire de l’art: voilà comment on pourrait décrire l’œuvre de Lisa Vlaemminck (1992). Son langage formel sensuel et ondoyant est très reconnaissable, notamment grâce aux dégradés particuliers qui font vibrer ses toiles. Son précédent atelier donnait sur le Jardin Botanique de Bruxelles, ce qui n’est sans doute pas un hasard.

Aujourd’hui, une exposition solo consacrée à son travail ouvre ses portes à la galerie d'art Kiosk, à la Kask School of Arts de Gand. Outre une série de nouvelles peintures, l’artiste bruxelloise y expose une sculpture textile de soixante mètres de long. Un catalogue de l’exposition sera également publié.

Lisa Vlaemminck est représentée par la galerie Rodolphe Janssen de Bruxelles, où elle a fait l’objet d’une exposition solo en 2019 et 2021.

L'exposition personnelle de Lisa Vlaemminck se tient à la galerie d'art Kiosk (Gand) jusqu'au 27 novembre.

TO AUCTION - Vente aux enchères (en ligne) par Christie's

Le 5 octobre 1962, le premier film de James Bond, "James Bond 007 contre Dr. No", avec Sean Connery dans le rôle de l’agent du MI6, était projeté en avant-première à Londres. Christie’s célèbre ce soixantième anniversaire avec une vente aux enchères de deux journées regroupant 60 lots issus du tournage des 25 films de James Bond.

L’Omega Seamaster Diver 300M, portée par Daniel Craig (photo) dans "Mourir peut attendre" (2021), qui devrait rapporter entre 18.000 et 24.000 euros, passera sous le marteau le 28 septembre, ainsi qu’un bateau apparaissant dans "Le monde ne suffit pas", un œuf Swarovski vu dans "Octopussy" et l’Aston Martin V8 de "Mourir peut attendre".

Parallèlement à cette vente IRL (in real life, NDLR), une vente aux enchères en ligne se déroulera du 15 septembre au 5 octobre. On pourra y acquérir un script signé de "Casino Royale" ainsi qu’une affiche du film "Les diamants sont éternels". Les bénéfices de la vente seront partagés entre 45 associations caritatives.

La vente aux enchères se déroule du 15 septembre au 5 octobre, à Londres et en ligne.

DERNIER (R)APPEL - "Fundaments", de Linde Freya Tangelder

Au rez-de-chaussée, on est happé par "Mirror Screen", une pièce polie à la main; sculpture, miroir et claustra à la fois. À l’étage, on pénètre dans son atelier en suivant un parcours de maquettes et de modèles d’étude. Et le daybed en grès avec une fontaine en feuilles d’aluminium qui trône dans le jardin est remarquable.

En mai dernier, Linde Freya Tangelder, fondatrice du studio Destroyers/Builders, a présenté sa première collection de mobilier pour Cassina à Milan que l’on pourra découvrir dans le cadre de "Fundaments", sa première exposition solo à la Valerie Traan Gallery. À cette occasion, elle fait le point sur son œuvre – production en série pour Cassina et éditions limitées en chêne, verre soufflé à la bouche et aluminium déjà présentées à la Carwan Gallery à Athènes. La designer réinterprète les archétypes et les fonctionnalités en combinant production industrielle et artisanat.

Visitez "Fundaments" jusqu’au 1er octobre chez Valerie Traan Gallery, Reyndersstraat 12 à Anvers.
Le jeudi, vendredi et samedi de 14h à 18h ou sur rendez-vous.

©Ligia Poplawska

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité