sabato

Coup d’œil dans une villa où design moderne rime avec technologie de pointe

Pour cette maison, les architectes de Govaert & Vanhoutte Architects se sont inspirés du modernisme californien. ©Tim Van de Velde

Bienvenue dans la villa de l'entrepreneur Bert Vandenberghe. Inspirée de la Villa Fallingwater de Frank Lloyd Wright et du modernisme americain de Richard Neutra, elle est truffée de gadgets technologiques.

Quand vous avez contacté les architectes, quel était votre briefing?

Bert Vandenberghe: "Nous voulions une maison qui, à l’instar de la villa Fallingwater de Frank Lloyd Wright, soit aussi épurée et intemporelle que possible. Govaert & Vanhoutte Architects ont dessiné une maison allongée en forme de L, fermée côté rue et complètement ouverte côté jardin, orienté sud. C’est vrai, il y a beaucoup de verre, mais grâce aux auvents et au refroidissement par le sol elle est agréable en été. Une belle lumière afflue dans notre salon et notre chambre à coucher via deux patios, et ce, sans empiéter sur notre intimité."

Bert Vandenberghe a une passion pour les voitures américaines. Une Chevrolet Corvette 1969 et une Dodge Challenge sont garées sous son carport.

"L’hiver dernier, quand nous avons célébré Noël ici pour la première fois, un sapin orné de six mille lumières trônait dans un des patios. Pour cette maison, Govaert & Vanhoutte se sont également inspirés du modernisme californien, comme la maison Kaufmann de Richard Neutra. Cela correspond à ma passion pour les belles américaines: j’ai une Chevrolet Corvette 1969 et une Dodge Challenger."

Vous aviez déjà travaillé avec Govaert et Vanhoutte...

"Nous avons vécu quinze ans dans une maison de maître des années 30, qui avait été une bijouterie et une agence bancaire. Nous rêvions de vivre dans un endroit plus calme. En 2015, quand nous avons fait construire les nouveaux bureaux de notre société de logiciels, Skyline Communications, avec Govaert & Vanhoutte, l’idée de travailler avec eux pour notre maison aussi a commencé à germer. Quand nous avons trouvé un beau terrain dans un quartier tranquille, nous leur avons confié la mission."

La maison est nichée dans la verdure d’un quartier résidentiel calme de Rumbeke. ©Tim Van de Velde

Nous voulions une maison nécessitant peu d’entretien, avec de hauts plafonds et un aménagement pratique. Et tout devait être conçu en vue de nos vieux jours: la chambre principale se trouve donc au rez-de-chaussée et les portes sont assez larges pour laisser passer un fauteuil roulant. Les enfants dorment à l’étage, dans un cube en bois posé sur le toit. Cette aile peut être fermée par une porte de sécurité." 

Longue de 44 mètres, cette maison en forme de L devait être aussi épurée et intemporelle que possible. ©Tim Van de Velde

Vous êtes ingénieur et vous développez des logiciels. Votre maison sert-elle de zone de test pour gadgets technologiques?

"Oui, et j’en ai intégré quelques-uns: Google Home, un système audio Sonos, un réseau Ubiquiti avec huit caméras de surveillance en plus du système d’alarme, de la domotique connectée KNX. De plus, cinq robots assurent l’entretien: un robot aspirateur, un robot serpillère, un robot laveur de vitres, un robot piscine et un robot tondeuse à gazon. Tout est connecté et peut être contrôlé à distance par smartphone. Comme les architectes voulaient voir le moins de capteurs possible, ils ont choisi les modèles les plus discrets."

Govaert & Vanhoutte ont opté pour un sol blanc coulé en polyuréthane. ©Tim Van de Velde

En tant  qu’ingénieur, j’aime la technique et les mathématiques. Les architectes ont conçu tous les détails au millimètre près, pour que les lignes et les axes de vision forment un prolongement parfait: c’est phénoménal. Tout a été dessiné de façon si détaillée que les entrepreneurs ne pouvaient pas improviser."

"Les architectes ont aussi limité la gamme de matériaux: sol blanc coulé en polyuréthane, châssis en aluminium, béton apparent, parquet et réalisations sur mesure en chêne, menuiseries extérieures en afrormosia et cuisine en dekton. Pour que les meubles soient bien intégrés, Govaert & Vanhoutte ont également conçu les tables de la cuisine et du bureau."

"Les architectes ont conçu tous les détails au millimètre près, pour que les lignes et les axes de vision forment un prolongement parfait", se félicite Bert Vandenberghe. ©Tim Van de Velde

Dans cette maison, tout est axé sur le design et la fonctionnalité.

"Le design semble couler de source, mais un résultat aussi épuré demande une réflexion rigoureuse. C’est incroyable le nombre d’éléments techniques et constructifs qui se cachent derrière les murs et les plafonds! L’auvent en béton, par exemple, dépasse de six mètres, c’est pourquoi une structure de poutres porteuses de mêmes longueurs est cachée dans le plafond, pour faire contrepoids. La maison mesure 44 mètres de long et la plus grande poutre circulaire, 15 mètres. L’entrepreneur y a passé un temps fou!" 

Bert Vandenberghe: "Vers 5h45 du matin, je commence la journée par dix minutes de natation." ©Tim Van de Velde

"Comme pour l’étage en sous-sol: je voulais que cet espace soit utilisable, ce qui a demandé une hauteur sous plafond de 2,70 mètres. Le terrain a donc dû être creusé en profondeur. Et comme les ingénieurs craignaient que la montée des eaux souterraines ne compromette la stabilité de l’ensemble, la structure en béton a été alourdie. C’est une salle de jeux pour nos deux enfants, mais à terme, il y aura peut-être une petite cave à vin."

Quel est votre endroit préféré?

Govaert & Vanhoutte Architects ont dessiné une maison fermée côté rue et complètement ouverte côté jardin. ©Tim Van de Velde

"La piscine. Au départ, l’idée était de la placer à l’extérieur, mais, avec notre climat, nous n’aurions pas pu en profiter toute l’année. Govaert & Vanhoutte l’ont donc aménagée sous l’aile habitable. Ainsi, vers 5h45 du matin, je commence la journée par dix minutes de natation: mon rituel matinal avant d’aller au bureau. Comme la piscine a un plafond tendu où sont dissimulées les enceintes, son acoustique est agréable."

"Sur le plan architectural, cet espace est d’une grande beauté: j’adore la transition imperceptible entre l’eau et le sol, et l’alignement parfait des piliers blancs avec la piscine et les profilés noirs des fenêtres. Bien sûr, une piscine n’est pas nécessaire, mais, pendant le confinement, nous avions le sentiment d’être en vacances."

Vous vivez ici depuis un an. Que feriez-vous différemment?

"Rien. La maison est spacieuse, mais elle est à échelle humaine. Elle est centrée sur la table qui donne sur la cuisine, le coin salon et la piscine. D’un côté, on mange, et de l’autre, les enfants jouent ou font leurs devoirs. Le soir, je m’y installe souvent pour répondre à quelques mails."

Bienvenue chez les Vandenberghe

Bert Vandenberghe est l’un des trois frères qui dirigent Skyline Communications. L’entreprise a été fondée en 1985 par leur père, Leo Vandenberghe. Bert l’a rejointe en 2001 en tant qu’ingénieur TIC (technologies de l’information et de la communication). L’entreprise est passée du matériel au logiciel, avec succès: elle est aujourd’hui un acteur mondial incontournable employant plus de 300 personnes à Izegem, Miami, Singapour et Lisbonne. Spécialisée dans les logiciels pour l’industrie des télécoms et des satellites, elle a notamment développé le logiciel DataMiner.

Lire également

Publicité
Publicité