Cyril Rousseaux, le seul architecte belge derrière deux stades de foot

Le samedi de l’architecte Cyril Rousseaux: préparer du pain perdu, encourager l’équipe de foot de son fils et ne connaître plus personne en Harley-Davidson.

Cyril Rousseaux (42 ans)

  • Architecte. Bureau Carre 7.
  • Conçoit le pavillon belge de l’expo universelle 2025 à Osaka, les nouveaux stades pour Charleroi et la RAAL La Louvière.

"Le week-end est consacré à ma famille", annonce l’architecte Cyril Rousseaux. Celui qui a été chargé de concevoir le pavillon belge pour l’Exposition universelle de 2025 au Japon confie sa fierté: "Nous avons énormément travaillé sur ce projet, le premier sur le plan international. Et comme nous collaborons avec des entrepreneurs japonais, c’est aussi une mission très complexe."

Publicité

En termes de taille, le projet pour l’exposition n’est pas exceptionnel, affirme Rousseaux. "Avec mon agence Carre 7, j’ai actuellement une vingtaine de projets de cette envergure en cours, soit de l’ordre de 11 millions d’euros."

"Avec mon agence Carre 7, j’ai actuellement une vingtaine de projets de cette envergure en cours, soit de l’ordre de 11 millions d’euros."
Cyril Rousseaux
Architecte
Le samedi ou le dimanche, l’architecte Cyril Rousseaux soutient son fils Luca, qui joue dans l’équipe de jeunes du Club FC Bruges.
©Alexander D'Hiet
Dans les coulisses du “Belgium’s biggest business club” du RSCA
Publicité
Publicité

5h30 | "Je me lève tôt: Luca, notre fils aîné, joue dans l’équipe de jeunes du FC Bruges et je le conduis de La Louvière, où nous habitons, à Bruges, où il joue un match contre Charleroi."

6h00 | "Je prépare du pain perdu avec de la brioche et de la cannelle: c’est comme ça qu’il est le meilleur! Quant à moi, je me contente d’un verre d’eau avec des vitamines et d’une tasse de café. Je ne prends jamais de petit-déjeuner."

8h00 | "C’est l’heure des courses. Pour mon épouse, c’est une corvée, mais moi, je trouve ça plutôt agréable. J’adore flâner dans les rayons, mais pas plus de 20 minutes, sinon ça m’ennuie."

8h45 | "Je prépare les pâtes que Luca mangera pendant le trajet. Ça nous permet de gagner du temps, car je dois le déposer au stade du FC Bruges à midi. Mon épouse et nos deux autres enfants nous accompagnent, pour profiter au maximum de notre journée en famille."

12h30 | "Nous mangeons tous les quatre chez Amunì, un de nos restaurants préférés: j’adore la cuisine italienne. À Bruges, nous connaissons les bonnes adresses. Ensuite, nous allons nous balader en ville."

15h30 | "C’est l’heure du match. Nous connaissons un peu les parents des joueurs de Bruges, mais il y a malheureusement la barrière de la langue: nous ne parlons pas bien le néerlandais. Mais la bonne volonté règne: les parents brugeois essayent de parler français et nous, de dire quelques mots de néerlandais, et ça fonctionne! Détail amusant, je suis le seul architecte belge à avoir été chargé de concevoir deux nouveaux stades de foot, alors que je ne suis pas un grand fan de ce sport!" (rires)

17h15 | "Le match est terminé. Bruges était mené 0-2 six minutes avant la fin, mais ils ont quand même gagné 3-2 après une incroyable remontada. En tant que père, je ne suis pas peu fier! Nous prenons un verre à la cafétéria avant de rentrer à la maison: nous avons une heure et demie de route. Et comme notre fille Clara fête ses 10 ans aujourd’hui, il y a encore une fête au programme."

Christian Salez | Le Belge qui, après Delvaux et Apple, s'attaque à Europalia
Son restaurant préféré à Bruges: "Amunì, parce que j’adore la cuisine italienne".
©Courtesy of Amuni

19h00 | "C’est party time en famille, mais je passe mon tour à l’apéritif. Je suis au régime sec, car ces derniers mois, j’ai pris un peu de poids à cause de mes horaires de travail irréguliers. De plus, je veux être en forme pour le voyage au Japon, où nous rencontrerons nos collègues japonais pour la première fois."

20h00 | "Mon moment préféré: je vais chercher des repas de cuisine thaïe à moto, une Harley-Davidson que je me suis offerte pour mes quarante ans. Faire de la moto me détend, mais je dois avouer qu’elle reste trop souvent dans le garage. Nous passons la soirée tous ensemble."

0h30 | "J’adore lire au lit, soit des BD, soit des livres de management. Je trouve ça relaxant. La biographie de Walter Chardon, directeur commercial du Sporting de Charleroi, est à la fois fascinante et inspirante. J’ai aussi apprécié ‘On m’a pris pour un fou’ de Salvatore Curaba, président de la RAAL La Louvière et fondateur de l’entreprise informatique EASI. C’est génial de pouvoir collaborer avec lui pour son nouveau stade! Ce genre de livre nous apprend qu’un entrepreneur traverse aussi des moments difficiles, tant sur le plan personnel que professionnel. Je trouve ça rassurant."

0h45 | "Il est temps de dormir. Le dimanche, Alessio, notre benjamin, a son match de foot et tout recommence."

Publicité