sabato

L'ex-mannequin Helena Christensen fait ses débuts en architecture

Helena Christensen a conçu une maison en bois pour Revolution Precrafted. Son prix? 228.000 dollars, frais d’expédition et de construction compris. ©Getty Images North America

Les maisons préfabriquées peuvent-elles redorer leur blason, grâce à Helena Christensen ou Jean Nouvel? L'entreprise philippine Revolution Precrafted sont abordables et livrées en trois mois.

Envie d'un drakkar renversé dans votre jardin, signé par l'ex-top Helena Christensen? Grâce à Revolution Precrafted, c'est possible. En effet, cette entreprise immobilière philippine propose des habitations préfabriquées complètes et des pavillons prêts à l'emploi dessinés par les plus grands noms du monde du design, de l'architecture et de la mode. "Je me suis inspirée du drakkar et d'un vol d'hirondelles", commente la Danoise, qui a conçu cette maison en bois scandinave en collaboration avec la designer (de mode) Camilla Staerck. Expédiée et construite, cette 'Swallow Cabin' revient à 228.000 dollars. Délai de livraison, entre 60 et 90 jours, et délai de construction, un mois. Easy does it.

©rv

Il s'agit là de la première incursion de l'ex-top dans l'architecture, mais pas dans d'autres mondes que celui qui l'a fait connaitre. À New York, elle dirige un studio multidisciplinaire de photographie, mode, design, architecture et cinéma, Staerk & Christensen. Les deux femmes se sont rencontrées en 2000, alors que la première venait de décrocher son diplôme et que la seconde parcourait le monde en (très bonne) compagnie de Naomi Campbell, Cindy Crawford, Claudia Schiffer, Linda Evangelista, Christy Turlington et Elle Macpherson.

En effet, la Danoise n'a jamais été du genre à attendre chez elle, à New York ou à Copenhague, que le téléphone sonne: bien qu'elle ait fait plus de 600 fois la couverture de magazines de mode internationaux, elle a toujours eu des projets parallèles. En 1999, elle a été cofondatrice et directrice artistique de Nylon Magazine, un projet très edgy. Avec son amie d'enfance Leif Sigersen, elle a ouvert le concept store Butik à New York. Elle a également dessiné de la lingerie pour Triumph et du mobilier pour Habitat. Avec Strangelove, elle a fondé une entreprise de parfums, dont elle est également directrice artistique. Un autre de ses talents est la photographie: ses images brutes et sensuelles ont été publiées dans des magazines aussi prestigieux que les shootings de mode auxquels elle a participé en tant que mannequin.

Entrepreneur en série

Le délai de livraison est compris entre 60 et 90 jours et la construction peut être faite en un mois.

 Aujourd'hui, elle ajoute une corde à son arc: une collaboration avec Revolution Precrafted, le nouveau projet de l'entrepreneur en série Robbie Antonio, 41 ans. Le Philippin a les mêmes qualités qu'Helena Christensen, version immobilier: passionné, polyvalent et avide de nouvelles aventures. Ainsi, il a fondé Antonio Development, une entreprise familiale basée à New York, qui compte déjà de 3.500 collaborateurs et qui développe 63 projets immobiliers dans le monde entier.

L'entrepreneur a fait ses armes chez Century Properties, la société immobilière philippine de son père José, à qui l'on doit, notamment, la Trump Tower de Manille et qui a également collaboré sur des projets immobiliers 'branded' avec des grands noms du luxe tels qu'Armani, Missoni et Versace.

Carnet d'adresses

 En 2009, Robbie Antonio a développé le premier projet immobilier familial hors Asie, The Centurion à Manhattan (New York), dont l'architecte (asiatique) I.M. Pei, s'est fait un nom grâce à la pyramide du Louvre à Paris et au Musée d'art islamique à Doha. C'est dire si l'entrepreneur est habitué à travailler avec les plus grands. Ses projets sont le fruit de la collaboration avec treize lauréats du prix Pritzker, dont Rem Koolhaas - et son studio, Office for Metropolitan Architecture (OMA) -, concepteur de son domicile privé de Manille.

J'ai l'ambition que mon logo devienne aussi célèbre que celui d'Apple.

Selon le magazine Vanity Fair, cette villa, qu'il a appelée 'Stealth' ('Furtif' NDLR), a des allures de musée privé. En plus de sa collection d'oeuvres d'art moderne et contemporain, Antonio possède des dizaines de portraits de lui de la main de grands artistes - Takashi Murakami, Julian Schnabel et Zhang Huan. C'est Rem Koolhaas qui a remporté le concours pour ce projet face à Jean Nouvel, Zaha Hadid et Thom Mayne.

 Ce fantastique carnet d'adresses vient à point nommé pour se lancer dans cette nouvelle aventure qu'est Revolution Precrafted. Cette entreprise (que l'on pourrait comparer au Deliveroo de l'architecture) fait déjà partie des "licornes", ce groupe de jeunes entreprises valorisées à 1 milliard de dollars sans être cotées en bourse. Selon la société d'études de marché CBInsights, on en compte actuellement 282 dans le monde. Sans surprise, il s'agit principalement de start-ups technologiques; il n'y a que quatre promoteurs immobiliers dans ce groupe très envié.

 "Nous sommes la licorne la plus rapide d'Asie du Sud-Est. Mon ambition est claire: je veux que le logo de Revolution Precrafted soit aussi omniprésent que celui d'Apple", déclare-t-il.

L’entrepreneur Robbie Antonio et Revolution Precrafted proposent un catalogue de maisons d’architectes et de designers de renommée internationale à un prix abordable. ©rv

Le Philippin déclare que les entreprises de construction traditionnelles appartiennent au passé. "Je n'ai pas inventé le préfabriqué, mais je vais adapter ce principe au XXIème siècle. Je veux diriger une entreprise à même d'offrir une habitation luxueuse avec une architecture de qualité à un prix abordable."

Il affirme avoir l'exclusivité mondiale sur 80 projets de grands architectes et designers. Des noms? Jean Nouvel, Christian de Portzamparc, Sou Fujimoto, Ron Arad, Tom Dixon, Marcel Wanders, Daniel Libeskind, Paulo Mendes da Rocha, Kengo Kuma et la regrettée Zaha Hadid. Si Lenny Kravitz est un nom qui semble incongru dans cette hot list, les connaisseurs savent que le musicien de rock est actif depuis un certain temps déjà en tant qu'architecte d'intérieur. Helena Christensen, qu'Antonio a rencontrée par le biais d'amis communs, fait également partie du panel de designers. "J'avais d'abord demandé à Helena et Camilla de concevoir un intérieur, mais elles m'ont proposé la maison complète. J'ai été impressionné par leur projet."

©rv


Wallpaper

Pour que ses habitations de luxe restent abordables, Antonio mise principalement sur l'échelle. "Nos clients sont les particuliers, mais aussi les promoteurs et les propriétaires de terrains, qui peuvent passer commande d'un grand nombre de maisons à la fois. 35.000 habitations ont ainsi été commandées pour onze pays. Je veux devenir le premier fournisseur mondial de logements."

Avec Revolution Precrafted, le Philippin s'intéresse avant tout à la combinaison d'art, d'architecture et de design: "Dans sa version abordable. Je vise environ 100.000 dollars par habitation, en fonction du nombre de chambres et de la superficie. C'est ce que j'appelle "vivre dans une maison qui paraît deux fois plus chère"."

L'entrepreneur refuse d'utiliser le terme "préfabriqué", trop connoté, auquel il préfère celui de "precrafted" pour souligner la différence de qualité doublée d'une ambition "prix Pritzker". Et il voit les choses en grand. Dans une première phase, il veut livrer principalement des pavillons et des maisons, une activité qu'il a déjà lancée activement en Asie et au Moyen-Orient. L'Europe est sa prochaine cible: il a déjà noué des contacts et scellé des contrats au Portugal et en Espagne. Il rêve aussi de boutiques, hôtels, restaurants, campings et même parcs résidentiels préfabriqués, toujours avec une dimension artistique. Il a encore une autre ambition: associer le magazine britannique Wallpaper à son aventure immobilière disruptive.

En effet, ce dernier co-commissionne une collection de "maisons d'architectes" pour Revolution Precrafted, notamment avec des projets de Paulo Mendes da Rocha, AFGH (Andreas Fuhrimann et Gabrielle Hächler) et J. Mayer H.

"Le préfabriqué est devenu un moyen de construire à l'avance ce qui pourrait être impossible à construire sur place", explique Tony Chambers, brand & content director chez Wallpaper. "Vous n'achèteriez pas une voiture construite dans un champ, n'est-ce pas? Alors, pourquoi le faire avec une maison?"

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content