sabato

Rencontre avec les architectes du nouveau eye-catcher à 300 mètres de la mer

Projet des architectes Jakob + MacFarlane. ©Jakob+MacFarlane

À seulement 300 mètres de la mer, les 13 étages et la façade de couleurs vives de la Community House de Knokke-Heist attireront tous les regards.

What's new?

La Community House, une tour de 45 mètres de haut et 13 étages, verra le jour sur la Maes en Boereboomplein à Knokke-Heist. La place sera également entièrement réaménagée et équipée d'un parking souterrain.

Une cafétéria, une bibliothèque et une ludothèque ouvriront leurs portes au pied de ce bâtiment multifonctionnel. Mais aussi un espace polyvalent, la salle du conseil communal ainsi qu'un bureau pour la police de quartier.

Une centaine d'appartements seront aménagés aux étages, dont un sixième sera réservé au logement abordable. Un autre bâtiment plus modeste, destiné à accueillir des commerces, sera construit à côté. Si tout se déroule comme prévu, les travaux de la Community House commenceront au printemps 2020 et devraient s'achever d'ici 2023.

Pourquoi est-il si spécial?

Cette tour est tout sauf un immeuble à appartements classique: elle ressemble à une pile de petites maisons traditionnelles comme celles que l'on trouve dans le reste de la ville, avec toit en pente et jardin privé. Mais elles porteront des couleurs vives et bénéficieront de balcons à la végétation luxuriante. La Community House va ainsi rompre avec l'architecture balnéaire classique qui caractérise notre côte. Bref: un véritable eye-catcher à 300 mètres de la mer.

©Jakob+MacFarlane

Qui est l'architecte?

L'agence parisienne Jakob + MacFarlane porte le projet. En 2005, elle était l'un des quatre noms retenus lors du concours d'architecture du casino de Knokke. C'est l'Américain Steven Holl qui l'avait remporté, mais la construction de sa tour de 120 mètres de haut a été annulée en 2013. Autrement dit, il est parfois plus important de participer que de gagner!

"Bien sûr, nous aurions aimé concevoir le casino, mais cette mission est peut-être plus intéressante", nous confie Brendan MacFarlane au téléphone depuis Paris. "Elle est plus utile socialement. L'habitat du futur nous occupe depuis un certain temps déjà. Comment peut-on le rendre abordable et agréable pour chacun? Comment veiller à ce que les gens vivent agréablement en communauté? Et comment rendre quelque chose à la société? La Community House nous a donné l'occasion de répondre à ces questions. C'est plus qu'une habitation, c'est un mode de vie."

MacFarlane trouve particulièrement intéressant qu'un marché hebdomadaire y soit organisé. "Depuis des siècles, les marchés de produits frais jouent un rôle vital dans nos vies. C'est pour cela que nous avons placé la tour au milieu de la place, afin de laisser suffisamment d'espace tout autour pour les étals. La tour n'a ni avant, ni arrière: il y a de l'activité de tous les côtés avec un terrain de jeux, un terrain de basket, des arbres et des bancs."

Les Docks - Cité de la mode et du design, à Paris. ©Jakob+MacFarlane - Nicolas Borel

Le nom 'Community House' ne fait pas seulement référence à la salle du conseil communal, car le nouveau bâtiment est véritablement dédié à la communauté. "En tant qu'architectes, notre rôle est de rassembler les gens. L'idée n'est pas de vivre individuellement, mais en tant que communauté. C'est pourquoi nous avons construit la tour autour d'une place intérieure ouverte: un jardin commun pour les résidents."

On y trouve notamment une serre, où chacun peut faire pousser ses plantes. "Un lieu de rencontre idéal", affirme l'architecte. Aux étages, il y aura également des terrasses communes, et même un jardin sur le toit. "Toute cette verdure apporte de la fraîcheur en été."

Il poursuite: "Au lieu d'un véritable immeuble à appartements, nous avons conçu une maison constituée de maisons: nous avons empilé des habitations individuelles typiques des années 1930 et 1940, comme on en trouve ici. Il s'agit d'un village vertical ou d'une micro-ville, dans laquelle toutes les fonctions sont superposées au lieu d'être juxtaposées. La façade représente la communauté."

MacFarlane connaît bien la côte belge. Il y vient régulièrement et connaît ses atouts et ses faiblesses. "Il y a de superbes dunes et polders, mais ces paysages naturels ont été refoulés en périphérie. Je plaide pour leur retour. Il n'est pas encore trop tard. On pourrait pratiquer des ouvertures étroites en forme de couloirs dans les constructions, ce qui permettrait de recréer le lien avec les dunes et l'arrière-pays agricole. Il est urgent de faire rimer 'landscape' et 'cityscape'. Aujourd'hui, la côte est très homogène. La réintégration de son environnement rendra Knokke unique."

Le Cube Orange, à Lyon. ©Jakob+MacFarlane - Nicolas Borel

Ceux qui ont déjà pris le train à la gare d'Austerlitz à Paris connaissent certainement le bâtiment vert vif qui s'étend de l'autre côté de la rue: Les Docks - Cité de la mode et du design.

L'Orange Cube à Lyon - en réalité un grand cube orange - est également célèbre dans le monde entier. Tout comme le conservatoire vert pomme de Noisy-le-Sec. On dirait que la couleur est un fil conducteur dans le travail des architectes. Quant au musée FRAC Centre à Orléans, il est peut-être entièrement blanc, mais il a une forme très futuriste. L'agence Jakob + MacFarlane conçoit aussi régulièrement des projets de taille plus modeste, comme la parfumerie parisienne de Frédéric Malle.

Quelles sont ses réalisations?

Les cabinets Luxigon et Jakob + MacFarlane travaillent sur un grand projet de logements neutres en CO2 à Reykjavik. ©Luxigon- Jakob+MacFarlane

Après avoir remporté un concours publié par le C40, une organisation regroupant les plus grandes villes du monde visant à lutter contre le dérèglement climatique, l'agence travaille actuellement sur un vaste projet de logements neutres en CO2 à Reykjavik.

Brendam MacFarlane conclut: "Nous avons décidé de prendre un parti-pris qui est aussi un pari sur l'avenir: nous n'aménagerons pas de places de parking pour encourager les habitants de l'immeuble à utiliser les transports en commun.

Nous visons la neutralité carbone et avons conçu une construction entièrement en bois. Bien entendu, l'abondance de l'énergie géothermique en Islande facilite un peu les choses. Pour ce qui est des idées, nous prolongeons la réflexion qui sous-tend la Community House. Il y aura aussi un bâtiment circulaire autour d'un jardin central." Un petit air de Knokke soufflera sur l'Islande!



Lire également

Publicité
Publicité