Publicité
Publicité
sabato

La cuisine du 16 rue de la Loi

La cuisine du premier ministre a l'air plutôt ascète. Ce n'est pas sur son plan de travail qu'on risque d'apercevoir un homard de Norvège ou une boîte de caviar d'Iran. Ou alors, en toute modération. Van Rompuy la joue sobre et le cuisinier qu'il a engagé suit la ligne du parti. Son souhait : chouchouter son ministre sans jeter l'argent du contribuable par les fenêtres. Un beau geste, non ?