3 expos qui mettent le corps à l'honneur

Des scènes porno dépouillées du regard masculin aux poupées en silicone, en passant par les nudistes de Cornelis Kloos: Sabato recense trois expositions à voir avant la fin du mois de mars.

1. Encore plus

Publicité
©Julie Scheurweghs

Quel est le point commun entre l'art érotique et l'industrie du porno? Le point de vue masculin: la Joconde comme Lolo Ferrari sont des figures de femmes vue par des hommes.

Dans 'Woman as Parts', la photographe belge Julie Scheurweghs change cela: elle choisit des scènes porno qu'elle dépouille de ce "regard masculin" porté sur la femme et qu'elle associe à des photos de famille tout ce qu'il y a de plus classiques pour créer une nouvelle. On va enfin mater du porno pour le scénario!

‘Woman as Parts’, jusqu’au 31 mars au Botanique, rue Royale 236 à 1210 Bruxelles. 

2. Décors naturels

Publicité
©rv

Dans un parc, près de l'étang aux tortues, parmi les moutons: non seulement le peintre natif de Rotterdam Cornelis Kloos (1895-1976) peignait souvent ses sujets dans la nature et les femmes, naturelles.

Comme cette beauté qui prend un bain de soleil, visiblement avant l'époque de la censure des 'nipples'. Cette oeuvre sera exposée la semaine prochaine lors de la foire Eurantica d'art et d'antiquités des XVIIIème et XIXème siècles à Bruxelles, à la galerie Raf Van Severen, qui met en valeur des artistes moins connus.

Publicité
Publicité

Eurantica, du 28 au 31 mars à Brussels Expo, place de Belgique 1 à 1020 Bruxelles. 

3. Hardcore

©Jamie Diamond

Ces femmes en robes délicates, assises jambes croisées ou allongées dans le jardin sont des poupées. Dans 'Still Lovers', Elena Dorfman a documenté la manière dont ces alias en silicone peuvent offrir plus que du sexe.

Dans le même esprit, Jamie Diamond a illustré la vie des 'forever mothers', des femmes qui surmontent le traumatisme de la perte d'un enfant grâce à des bébés en silicone. L'Osservatorio de la Fondazione Prada a réuni les oeuvres de ces photographes pour 'Surrogates. An ideal love', une expo qui donne ses lettres de noblesse à l'amour des êtres en silicone.

‘Surrogati. Un amore ideale’, jusqu’au 22 juillet à l’Osservatorio de Milan de la Fondazione Prada, Galleria Vittorio Emanuele II, Milan.

Service Sponsorisée

Lire Plus