sabato

5 expos à ne pas manquer ce week-end à Bruxelles

L'ancienne ambassade du Vatican au Sablon, à Bruxelles.

Un joyau art nouveau récemment restauré ou une exposition de photographies de rue: nos bons plans pour choisir les expos à visiter ce week-end à Bruxelles.

Bibliothèque Solvay

Bonne nouvelle pour les curieux: derrière les portes de la Bibliothèque Solvay, un superbe bâtiment de 1902 situé dans le parc Léopold à Bruxelles, se trouve une galerie accessible gratuitement et tous les jours. Jusqu’à présent, ce bâtiment était réservé aux événements ou accessible seulement aux visites guidées.

La première exposition de la nouvelle galerie, Triforium, est consacrée au travail personnel du photographe de mode Geert de Taeye. En voyant les magnifiques salles, on a peine à croire que, dans les années 80, ce bâtiment était abandonné. Le spécialiste belge de la restauration, Francis Metzger, a rendu à l’édifice son lustre d’antan, comme il l’avait déjà fait pour la Villa Empain et la Maison Saint-Cyr.

La Bibliothèque Solvay.

Jusqu’au 18 octobre.

Photographie de rue

L’artiste Nicolas Provost présente une série de photographies dans le cadre de sa nouvelle exposition "The Warning". L’artiste, dont le travail est à la croisée de la fiction et de la réalité, est plutôt connu pour ses vidéos.

"Je vis à New York depuis sept ans et, ces dernières années, j’ai choisi de me consacrer exclusivement à la photographie de rue", explique Nicolas Provost. "Je me suis laissé gagner par l’énergie des rues de New York et je n’ai rien mis en scène pour faire des images avec une lumière parfaite, une situation intéressante et des personnages attachants."

Ainsi, l’exposition présente 11 clichés grand format pris entre 2016 et 2018 qui, rassemblés, racontent une histoire un peu étrange. "Une histoire mystérieuse et sombre sur la souffrance humaine", précise Provost. Cette exposition se déroule à The Agprognostique Temple, un nouvel espace d’art nomade bruxellois.

Photo de Nicolas Provost.

À partir du 3 octobre, Boulevard d’Anvers 49 à Bruxelles.

L'ancienne ambassade du Vatican

Il reste un peu plus de deux semaines pour découvrir le "Sacre de la Matière" à l’ancienne ambassade du Vatican au Sablon, à Bruxelles.

Les  fondateurs de la galerie Spazio Nobile ont sélectionné des œuvres d’artistes et de designers contemporains témoignant d’un grand sens de la matière: photos de Jörg Bräuer, mobilier d’Anne Derasse et animaux en acier de Fabian von Spreckelsen.

Le "Sacre de la Matière" est la première exposition extra-muros de Spazio Nobile. Cette expo vaut le déplacement rien que pour le bâtiment, magnifiquement restauré. Pendant des années, cet hôtel particulier de l’architecte d’intérieur Anne Derasse a accueilli l’ambassade du Vatican. Le cardinal Pecci, futur pape Léon XIII, y a vécu. Dans la chapelle privée sont présentées des photographies de Silvano Magnone, réalisées avec le procédé du collodion.

L’Ancienne Nonciature

"Le Sacre de la Matière", jusqu’au 14 octobre à L’Ancienne Nonciature, Rue du Sablon 7 à Bruxelles.

Des escargots sculptés

Daniel Dewar et Grégory Gicquel exposent pour la première fois chez Clearing. Le duo d’artistes parisiens présente des sculptures, des bas-reliefs et du mobilier rustique décorés de motifs inattendus: des aubergines, des escargots et des orteils.

Art ou kitsch? Folies monstrueuses ou arts and crafts ultra sérieux? Ou plutôt "hallucinations pastorales", comme disent Daniel Dewar et Grégory Gicquel au sujet de leur exposition "Animals and sculpture"? À vous de voir.

En plus de l’expo à Forest, les artistes ont installé quelques sculptures en plein air, dans les jardins du musée Van Buuren à Uccle: des blocs de marbre rose dans lesquels ont été sculptés (à la Michel-Ange) des lavabos, des bidets, une baignoire et des jambes.

"Animals and sculpture"

"Animals and sculpture", jusqu’au 17 octobre, Clearing, avenue Van Volxem 311 à Forest. Entrée libre.

"Nudes", jusqu’au 28 mars 2021, Musée van Buuren, avenue Léo Errera 41 à Uccle.

Un joyau Art nouveau

En 2011, la galeriste française Flore de Brantes a ouvert une "galerie à domicile" dans une maison Art nouveau de l'architecte Ernest Blerot. Ce dernier a conçu et construit plusieurs maisons bourgeoises autour des étangs d'Ixelles. Il les a ensuite mises en location, ce qui lui a permis de faire fortune. Il a également conçu de nombreux prototypes de voitures.

La restauration du bâtiment de 1902 ayant été laborieuse, les travaux viennent de s'achever. N'y manquez pas les sols en mosaïque, les moulures décoratives de style japonais et les sgraffites de Blerot.

Galerie Flore

La galerie Flore expose des abstractions impressionnistes du peintre américain Richard Höglund dans ce lieu extraordinaire. Dans les séries "Vine Pictures" (réalisées sur l'île grecque de Naxos) et "Vénus piquée par un buisson de roses", il intègre des références littéraires et des pigments traditionnels, tels que lapis lazuli et poudre de marbre.

Jusqu'au 17 octobre à la Galerie Flore, rue de la Vallée 40 à Ixelles. Accessible sur rendez-vous auprès de Sophie Hasaerts. tél: 0495/28.59.71.

Lire également

Publicité
Publicité