sabato

La résidence d'artistes Huet Repolt ouvre ses portes au public pendant Art Brussels

©Thomas Vanhaute

Viens chez moi et vis ta vie d'artiste... voilà l'idée originale du couple de collectionneurs François Huet et Odile Repolt. Dans le cadre d'Art Brussels, on peut désormais pousser la porte de cette résidence d'artistes à Bruxelles, pour la première fois, ces vendredi 26 et samedi 27 avril. Visite.

Qui? François Huet et Odile Repolt, le couple de collectionneurs derrière la Résidence Huet Repolt.

Où? Les artistes ne vivent pas dans la maison du couple: ils disposent d'une maison dans le jardin.

Particularité? Un jury sélectionne les artistes.

 

"Quand je rentre à la maison le soir, j'enlève ma cravate et mes chaussures, puis je vais au jardin. Je vérifie s'il y a de la lumière dans l'annexe et je jette un oeil dans la résidence. J'y vais tous les jours, c'est un réflexe, bien que cela soit moins évident avec l'artiste français que nous y accueillons actuellement, Damien Dion. Comme moi, il travaille la journée, mais, le soir, il se rend en ville pour rencontrer des curateurs, des artistes et des galeristes. Nous nous croisons donc plutôt pendant le week-end. Mon épouse et moi l'invitons alors pour le lunch, ou alors, nous buvons une bière en discutant de l'évolution de son travail."

Damien Dion séjournera jusqu'à la fin du mois d'avril à la Résidence Huet Repolt, une résidence d'artistes située à Bruxelles. Il sera possible de pousser les portes de la résidence pour la première fois les 26 et 27 avril dans le cadre du programme off de la foire d'Art Brussels.

Le jeune artiste français Damien Dion séjournera à la Résidence Huet Repolt jusque fin avril et présentera le fruit de son travail, avec 7 autres artistes, dans le cadre du programme off d'Art Brussels. ©Thomas Vanhaute

Pour l'occasion, l'artiste montera une exposition pour présenter le fruit de son travail, ainsi que celui de sept autres artistes sélectionnés par ses soins. "En principe, Damien peut choisir qui il veut, mais il m'a tout de même montré la liste, où figuraient des noms que je ne connaissais pas. S'il y a un super talent parmi eux, la résidence sera une réussite!"

Appel à candidatures

©Thomas Vanhaute

François Huet, ingénieur aéronautique, et Odile Repolt, médecin, sont les initiateurs de la résidence, mais l'artiste est sélectionné par un jury dont la composition change régulièrement. "Sinon, on se retrouve trop vite dans le même petit cercle", explique Huet.

"Cette année, l'artiste française Estèla Alliaud, la résidente précédente, est membre du jury aux côtés du curateur Septembre Tiberghien, de la collectionneuse Nicole Daled, de la réalisatrice Michelle Rossignol, de l'artiste Wouter Huis et de nous. Nous lançons un appel à candidatures via notre site Internet. Et nous entretenons la promotion de la résidence par toutes sortes de canaux."

Deuxième rêve

Après Estèla Alliaud et la Japonaise Keita Mori, Dion est ainsi le troisième résident à séjourner chez les Repolt et Huet. Les artistes ne vivent pas chez le couple de collectionneurs: ils occupent une maison dans le jardin. "Il y a vingt ans, Odile et moi avons acheté la maison parce que son jardin s'étendait jusqu'à la rue parallèle.

Ayant grandi dans un appartement, j'avais toujours rêvé d'avoir un grand jardin. Et quand nous en avons eu les moyens, nous avons fait construire un nouveau bâtiment au fond du jardin pour réaliser mon second rêve: lancer une initiative de soutien aux artistes.

©Thomas Vanhaute

Dans la résidence, ils peuvent travailler de manière totalement autonome. Nous mettons la maison à leur disposition pendant deux mois et leur offrons une bourse de 1.500 euros. Comme nous ne demandons pas de subsides, nous n'avons de comptes à rendre à personne. Nous sommes libres d'organiser autant de résidences que nous le souhaitons, bien qu'à l'heure actuelle, nous nous en tenons à une par an.

Faute de temps essentiellement, car nous avons encore tous deux une profession très prenante. Je connais des gens qui claquent leurs économies dans une villa au Zoute ou une voiture de sport; nous préférons les consacrer à un projet artistique. Mon épouse et moi-même sommes autodidactes en matière d'art. Nous aimons l'art autant que les artistes, c'est pourquoi nous avons autant de plaisir à être en contact avec eux, à les voir travailler pour une exposition.

Ensuite, nous achetons une oeuvre à chaque résident, en souvenir. Même si cela représente un petit budget, j'ai l'impression que la résidence nous apporte largement plus que ce que nous y investissons."

Art Brussels25-28 avril, Tour & Taxis, Havenlaan 86c, 1000 Bruxelles.

Lire également

Publicité
Publicité