sabato

"Certains trouvent cette œuvre choquante, mais je n'y vois rien d'explicitement sexuel"

©Thomas Vanhaute

Diane de Meuse nous parle de 'Bathers Six (wading)', une oeuvre de Carroll Dunham.

"Pour moi, la peinture de Carroll Dunham respire le plaisir et la spontanéité. À chaque fois qu'une de nos amies, qui avait reçu une éducation assez catholique, nous rendrait visite, elle tenait toujours à s'asseoir dos à l'oeuvre. Jusqu'à ce que je lui explique qu'à mon sens, la peinture parlait également de liberté et de nature humaine. C'est vrai, cette femme est nue, mais elle ne recherche ni le sexe, ni le regard des hommes. Son corps se libère au contact du soleil, de l'eau et de la nature.

Nous n'avons pas accroché le tableau dans notre salon pour choquer ou créer une polémique, mais parce que c'est là qu'il est le mieux mis en valeur. D'accord, nous a répondu notre amie, si tu vois les choses ainsi, je vais revoir mon opinion."

"Carroll Dunham est un artiste américain qui s'est fait connaître dans les années 80. Les formes bizarres qu'ils représentait alors sur ses toiles suggéraient un monde chaotique. Ce n'est que vers les années 2000 que ces formes se sont ordonnées et ont commencé à représenter quelque chose de figuratif.

Cependant, l'artiste ne trouve pas la série 'Bathers' moins abstraite que ses premiers tableaux. Nous avons découvert son travail grâce à la galeriste new-yorkaise Barbara Gladstone, qui a aussi une galerie à Bruxelles. Ce qui est intéressant, c'est qu'à Bruxelles, elle présente des artistes qui sont déjà connus aux États-Unis, mais pas en Belgique."

Nous n'avons pas accroché ce tableau dans notre salon pour choquer ou créer une polémique, mais parce que c'est là qu'il est le mieux.

"Il n'y a pas de fil rouge dans notre collection, mais le corps féminin et la sensualité y occupent une place importante. Pendant notre temps libre, mon mari et moi allons voir des expositions. Nous avons acheté notre première sculpture contemporaine en 2009. Comme nous voulions donner une énergie nouvelle à notre maison classique, nous avons épuré la déco pour mettre en valeur notre intérêt pour l'art contemporain et notre attirance pour ce que nous considérons comme des oeuvres d'excellence. Cela nous oblige à nous limiter à quelques acquisitions par an au lieu d'acheter de manière compulsive."

"Notre premier tableau important a été une oeuvre de George Condo, achetée en 2009. À l'époque, elle était trop chère pour nous. Beaucoup de gens nous ont critiqués pour cet achat, mais moi, je ressentais sa puissance inhérente et l'ancrage de cet artiste dans l'histoire de l'art. Nous savons très bien ce que nous voulons: nous ne choisissons pas seulement "une" oeuvre d' "un" artiste, mais "cette" oeuvre de "cet" artiste. Si j'avais vécu en pleine nature, je n'aurais peut-être pas eu besoin d'art dans mon environnement immédiat, mais comme nous avons choisi de vivre en ville, l'art est notre fenêtre sur le sublime. "

Carroll Dunham (1949) est un peintre américain, partenaire de l'artiste Laurie Simmons et père de l'actrice Lena Dunham. Au cours de sa carrière, il est passé de l'abstraction à une figuration presque cartoonesque qui dégage une sensualité brute. Il a fait l'objet d'une expo solo au New Museum de New York et ses oeuvres figurent dans d'importantes collections muséales. Il est représenté par Barbara Gladstone Gallery (New York et Bruxelles).


 

Lire également

Publicité
Publicité