sabato

Numéro collector: avec l'artiste Luc Tuymans à Venise

©Charlie De Keersmaecker

Une extraordinaire exposition solo consacrée à l’artiste belge vivant le plus important, Luc Tuymans, ouvre ses portes ce dimanche 24 mars au Palazzo Grassi à Venise. L'exposition 'La pelle' présente pas moins de 80 œuvres du peintre. "Je suis toujours surpris quand mon travail est sélectionné."

Mon premier souvenir de Luc Tuymans remonte à 2001, et à ‘Mwana Kitoko’ à la Biennale de Venise. Le “beau jeune homme” était le roi Baudoin, qui, dans son uniforme blanc des grandes cérémonies, descendait de l’avion Sabena qui l’avait déposé sur le sol congolais. J’ai été époustouflée, comme tous ceux qui m’accompagnaient. La meilleure expo de toute la Biennale, nous étions unanimes, un exploit dans cette grande messe de l’art.

Pourtant, je me disais, qui, en dehors des Belges, pouvait décoder cette série de peintures? Combien de spectateurs venus du monde entier allaient reconnaitre Patrice Lumumba et le jeune roi Baudoin? Visiblement pas beaucoup. Le Guggenheim de New York marqua son intérêt pour ce travail, pensant, à tort, qu’il s’agissait de Pinochet. À l’époque, il me semblait alors que, pour cet art si typiquement belgo-belge, faire une percée internationale était hors d’atteinte. Grave erreur.

Aujourd’hui, dix-huit ans plus tard, Luc Tuymans est de nouveau à l’honneur, et une fois de plus à Venise, dans un espace au moins aussi prestigieux: le Palazzo Grassi de l’entrepreneur et milliardaire François Pinault. Luc Tuymans est au sommet de son art. Et quand, la semaine prochaine, dans son plus beau costume, il descendra les marches du Palazzo, tout le monde le reconnaitra.

Gerda Ackaert, rédactrice en chef

Ce samedi: l'edition collector de Luc Tuymans

Ce samedi 16 mars avec L'Echo

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content