Amoureux d'automobile: les histoires marquantes de 2023

L'un collectionne toutes les générations de la Chevrolet Corvette, les autres se disputent les meilleurs modèles de voitures électriques: voici nos histoires automobiles les plus marquantes de 2023.

1 | Le collectionneur de Chevrolet Corvette

Danny Straetmans en possède toutes les générations, du C1 cabriolet (1954, 1959) au C7 cabriolet (2015). Au total, il détient onze modèles et le douzième est en route: une toute nouvelle C8 Z06 fraîchement commandée.

Publicité

Sa première fut la C3, suivie trois ans plus tard par la seule C5 Cabriolet 50th Anniversary en Belgique: bordeaux, cuir blanc et jantes champagne. "C'est la seule en Belgique. Être le seul à posséder quelque chose, j'aime ça!"

L'édition Centennial noire de la C6 ZR1 de Danny Straetmans.
©Thomas Vanhaute

Et s'il devait n'en garder qu'une, ce serait l'édition Centennial noire de la C6 ZR1, également unique en Belgique. "Une fois, je l'ai poussée à 320 kilomètres-heure."

"Si je devais ne garder qu'une voiture, ce serait la Chevrolet Corvette C6 ZR1 Centennial Edition"

2 | Visite exclusive du temple de la F1: McLaren

En septembre dernier, McLaren, l’équipe de F1 légendaire, organisait pour la première fois de son histoire des visites de son siège britannique de haute technologie: le McLaren Technology Centre.

Publicité
Publicité

C'est à Woking, une petite ville sans prétention à une bonne trentaine de kilomètres au sud-ouest de Londres, qu'est nichée l'écurie de Formule 1. Vu du ciel, le McLaren Technology Centre ressemble à un symbole du yin et du yang, avec d’un côté le bâtiment futuriste d’acier et de verre, et de l’autre, un lac artificiel dont l’eau contribue à refroidir l’ensemble des installations.

©Courtesy of McLaren

On pourrait s’attendre à des robots et des ordinateurs, mais ici, tout est fait à la main, ce qui est surprenant. C’est un peu comme si on regardait un grand chef en train de dresser une assiette.

Visite exclusive du temple F1 de McLaren

3 | L'attention portée à la technologie du patron de Google Belgique

Thierry Geerts, le patron de Google Belgique, roule en Tesla Model Y Dual Motor All-Wheel Drive.

Lorsqu'il a enfin sauté le pas de l'électrique, il a d'abord voulu acheter une marque européenne. "Je crois que je les ai toutes testées à l'époque, mais ce n'était pas mon truc. En soi, elles sont plus belles, mais je pense que beaucoup d'ingénieurs n'avaient jamais conduit une Tesla. Ces dernières étaient tout simplement plus agréables. La conduite à une pédale fait toute la différence."

Après quatre ans et 90.000 kilomètres parcourus, Thierry Geerts a troqué sa Tesla Model 3 contre une Model Y.
©Bob Van Mol

 "Les amateurs de voitures parfaitement finies ne devraient pas acheter une Tesla", reconnaît-il. "Par exemple, les détails des portières et ne sont pas parfaits. Sur ce point, les Allemandes sont meilleures. Mais est-ce vraiment important?" Pour Thierry Geerts, l'essentiel repose dans la technologie.

"Les amateurs de voitures parfaitement finies ne devraient pas acheter une Tesla"

4 | La spécialiste du climat Jill Peeters et sa Polestar électrique

Jill Peeters, météorologue et spécialiste du climat de VTM NEWS, est rapidement tombée sous le charme de sa Polestar 2 électrique.

Elle est aussi passionnée de voitures: elle a obtenu son permis de conduire dès l'âge de dix-sept ans et, en 2017, elle a acheté sa première voiture électrique: une petite Smart.

Jill Peeters et sa Polestar 2.
©Bob Van Mol

Aujourd'hui, elle en est déjà à sa troisième, une Polestar 2, avec laquelle elle a récemment conduit en Autriche. "J'ai économisé la moitié du prix à la pompe."

"J'ai également testé les Tesla de deux amis à l'époque, mais j'ai trouvé l'expérience de conduite meilleure dans la Polestar", affirme-t-elle.

"Je préfère l'expérience de conduite de Polestar que de Tesla"

5 | L'admirateur inquiet d'Elon Musk

André De Kegel est un ancien dirigeant d'entreprise pétrolière, et fut président de la Fédération Belge des Négociants en Combustibles (BRAFCO). Aujourd'hui, il conduit en électrique et voue un culte à Tesla. Il en conduit depuis treize ans et a même investi dans l'entreprise d'Elon Musk.

"Pour moi, Musk, c'est trois fois Einstein. Si vous voyez ce sur quoi il travaille, il a une longueur d'avance sur les autres."

©Bob Van Mol

André De Kegel a déboursé 65.000 euros pour sa Tesla Model 3 2021. "Elle freine et accélère toute seule. On ne touche presque plus les pédales. Avec tous les systèmes de sécurité, cette voiture voit mieux qu'un humain. En fonction de la météo, nous choisissons donc celle que nous prenons", rit-il.

"Pour moi, Elon Musk vaut trois fois Einstein"
Publicité