sabato

"La restauration de cette Alfa Romeo a duré plus longtemps que celle de ma maison"

Les frères Van Der Velden avec leur Alfa Romeo respective.

Les frères Van Der Velden ont chacun reçu une Alfa Romeo comme première voiture. Il s'agissait d'une Spider Veloce pour David et d'une Giulia pour Robin.

David Van Der Velden; consultant dans l’industrie alimentaire

Voiture de tous les jours: Porsche Panamera 4 E-Hybrid (2018) et Porsche 991 Carrera 4S Cabriolet (2013). 

La première: Alfa Romeo 2000 Spider (1981).

 La meilleure: Porsche Panamera 4 E-Hybrid (2018). 

La moins fiable: Range Rover 2.5 DSE (1997).

David Van Der Velden sort son Alfa Romeo 2000 Spider Veloce (1981) bleu ciel du garage. “C’est une ‘coda tronca’, le modèle avec l’arrière tronqué”, précise-t-il en sortant un carnet. Le 1/8/1995, elle avait 10.719 kilomètres au compteur à cinq chiffres."

“J’étais encore étudiant quand je l’ai trouvée, pour 220.000 francs. C’était la voiture la moins fiable de l’époque. Quand je leur ai demandé un coup de pouce, mes parents m’ont répondu: “Tu es fou? Tu n’as pas encore fait tes preuves dans la vie!”. J’ai alors rétorqué: “Alors, je vais demander à grand-père”. Ils m’ont ri au nez.

Mon grand-père venait d’une famille nombreuse et avait combattu pendant la Seconde Guerre mondiale. Ensuite, il a travaillé dans le port, où il est devenu marqueur en chef. Pour lui, une belle voiture, c’était la chose la plus inutile du monde. Il avait une Honda Civic."

"Notre conversation a duré trois minutes. Lorsque j’ai promis que je trouverais rapidement du travail et que je rembourserais l’Alpha progressivement, contre toute attente, mon grand-père a répondu: “C’est bon. J’ai confiance en toi et je sais que tu le feras. Viens, allons à la banque”.

"Mes parents étaient furieux, mais j’ai mis un point d’honneur à m’y tenir. Et quand, 22 mois plus tard, je lui ai remis la dernière tranche de 10.000 francs, grand-père a sorti une enveloppe de sa poche, “Voilà ton cadeau de mariage de la part de ta grand-mère et moi”. C’étaient ces 220.000 francs!”

Alfa Romeo Spider 2000.

Alfa Romeo Giulia

Robin Van Der Velden, strategic procurement specialist chez Pfizer

Voiture de tous les jours: Abarth 500 (2016).

La première: Alfa Romeo Giulia 1.3 TI (1970).

La meilleure: Alfa Romeo Giulia 146 TI (1999).

Le rêve: Alfa Romeo Tipo 33 Stradale.

Une opération qui s’est répétée pour son frère Robin, de dix ans son cadet, mais cette fois, par l’intermédiaire de leurs parents. Son Alfa Romeo Giulia 1300 TI (1970) possède également un carnet, qui commence par un plein de carburant effectué le 16 février 2003. “Aïe, une consommation de 11,8 litres!”, s’exclame-t-il en riant.

“J’ai acheté ma voiture à un fumeur invétéré qui l’utilisait pour des rallyes. Elle était d’origine, mais au bout du rouleau. Quand j’étais étudiant, je l’utilisais comme voiture de tous les jours. Elle avait l’air en bon état, mais lorsqu’un restaurateur aux Pays-Bas l’a démontée, en 2005, il s’est avéré qu’elle était complètement pourrie."

L’intérieur de l'Alfa Romeo Giulia 1300TI est également en parfait état.

"Du coup, le montant convenu pour la restauration était totalement insuffisant. Elle était en trop mauvais état pour être restaurée, mais je m’en fichais. Chaque semaine, je partais aux Pays-Bas et je faisais moi-même tout ce que je pouvais sur place. Je n’ai pas fait d’études techniques, mais j’étais ultra-motivé. Et ce que je ne n’étais pas capable de faire, le restaurateur s’en chargeait."

"Au bout du compte, je connaissais ma voiture à fond. Il fallait que tout soit nickel. À l’époque, j’ai appelé la moitié de l’Italie pour obtenir la boîte à outils d’origine. La restauration a duré jusqu’en 2011, plus longtemps que la rénovation de ma maison.”

La Giulia a été conçue par Alfa Romeo même.

“Hier, pendant que je roulais dans le noir jusqu’ici, je pensais constamment à notre grand-père. J’aime aussi le design excentrique de cette voiture. On n’en tombe amoureux que progressivement. Elle n’a pas été dessinée par Pininfarina ou Bertone, comme c’était l’usage, mais par Alfa Romeo même. La voiture était assez moderne, avec un double arbre à cames en tête, des freins à disque tout autour, et cinq vitesses."

Alfa Romeo Giulia 1300TI.

"Mais après restauration, je ne la trouvais pas assez vive avec ses 79ch. Je ne voulais pas faire comme tout le monde et installer un deux litres. En effet, il est inscrit 1,3. Le moteur a été percé pour agrandir la cylindrée à 1395 cm³ et j’ai continué à l’adapter aux Pays-Bas: il délivre désormais 123,5 ch. Un plaisir de conduire extraordinaire! Elle est aussi rapide que celle de mon frère.

Restauration de l'Alfa Romeo Spider

Une bonne préparation pour la restauration de la Spider de David. Il reprend son carnet. “Nous avons commencé en avril 2012. Le 21 juin 2014, elle était prête et j’ai remis le compteur à zéro. Nous avons fait cette restauration ensemble. Nous avons passé des nuits ici, à nettoyer des pièces. De chouettes moments, mais aussi pas mal d’ennuis."

Le moteur deux litres de l’Alfa Romeo 2000 Spider Veloce (1981).

"Ici aussi, le coût de l’investissement a dépassé la valeur de la voiture, mais le contexte justifie ce prix: je n’ai jamais oublié que mon grand-père a cru en moi. Parfois, je m’imagine que nos grands-parents nous regardent et se disent: “Ils ont fait du bon boulot”."

Sur le siège passager de la Giulia (1970).

"Ça faisait longtemps que je n’avais plus raconté cette histoire et, une fois de plus, j’en ai la chair de poule. J’ai eu d’autres voitures, et même de vraies exotiques italiennes. Je partage aussi une Porsche 928 S (1981) avec un copain. C’est sympa, mais la Spider, c’est bien plus que ça! Tout peut être vendu, mais cet héritage ne partira jamais d’ici.

 


 

Lire également

Publicité
Publicité