sabato

"On va se prendre 10.000 kilomètres de route comme dans Top Gear"

La Volvo 740 Turbo Diesel Estate (1987) est bientôt prête, en août elle prendra la direction du Maroc. ©Thomas Vanhaute

Voyage au fil des garages belges. Cette semaine: l’aventure, c’est l’aventure pour le rat du désert Matthias Cornelli.

Le van Chevrolet G20 (1993): profession baroudeur. ©Thomas Vanhaute

"Le van Chevrolet G20 (1993) avec moteur V8 5.7 a été mon premier véhicule. J'avais 19 ans quand je l'ai acheté, avec un budget d'étudiant. Un an plus tard, je l'ai restauré et aménagé pour voyager, avec un lit et un frigo. Regardez, j'ai posé un nouveau stratifié l'hiver dernier! Je rêve de passer un an à sillonner l'Europe."

Huit ans plus tard, Mattias Cornelli (27 ans) possède déjà six voitures. "Je ne suis pas un collectionneur; je ne parviens tout simplement pas à me séparer de mes voitures!", s'exclame-t-il en riant.

"Quand le moteur du Chevrolet G20 était démonté, j'ai acheté la Volvo 340 (1987) pour 180 euros. Elle avait juste besoin d'une nouvelle batterie. Je l'ai conduite pendant un an et demi. Et j'ai voyagé! Dans les Pyrénées, à Biarritz et Saint-Sébastien entre autres. Ensuite, mon frère, qui a deux ans de moins, l'a utilisée pendant un an encore. J'ai installé le moteur 1.7 turbo de la Volvo 480. Et elle aura bientôt un 2.3 turbo."

La Volvo 244 GLE (1979): fiabilité maximale. ©Thomas Vanhaute

"La Volvo 244 GLE (1979) appartient à mon frère: c'est sa première voiture. Je la conduis parfois moi aussi: nous sommes flexibles! Elle a près de 280.000 kilomètres et elle est ultra fiable. Nous l'avons abaissée et y avons installé des amortisseurs à gaz réglables. Le moteur a été équipé d'un nouvel arbre à cames et il est assez vif. Chez moi, rien ne reste standard!"

Matthias Cornelli
Mécanicien chez MIG Motors à Zwijnaarde

La première: Chevrolet G20 (1993).

Voiture de tous les jours: Chevrolet G20 (1993).

La meilleure: Les Volvo pour la mécanique et le Chevrolet G20 pour le confort.

La pire: Chevrolet G20 (1993). "Depuis que je l’ai, j’ai déjà changé trois moteurs et trois boîtes de vitesses. Mais j'adore ça."

Le rêve: "Difficile de choisir: une Chevrolet Impala de 1965, une Volvo P1800 ou un gros pick-up Chevrolet."

 

"Mon frère est étudiant en architecture. Nous avons passé des centaines d'heures à travailler ensemble, dans le hangar. Il est en blocus, du coup je suis seul ici et ce n'est plus du tout la même chose. Quand nous étions petits, notre père avait fabriqué un go-cart. Ensuite, nous avons construit des carrosseries et des remorques.

Je me souviens: j'avais 15 ans quand j'ai demandé "Papa, comment ça marche, la soudure?", ce qui nous a permis de fabriquer un kart nous-mêmes. Nous l'avons ensuite transformé en buggy tout-terrain. En cinquième, je suis passé en enseignement technique, orientation techniques automobiles. Depuis lors, je ne suis plus jamais allé à l'école à contrecoeur!"

"Après en avoir vu beaucoup de pourries, j'ai acheté la Volvo Amazon (1969) l'an dernier. Le moteur est parfait. La carrosserie était bonne, à l'exception de quelques trous. J'espère pouvoir y travailler quelques semaines cet été. Pour qu'elle soit prête afin que je puisse commencer à travailler sur la 145 (1969), car j'ai vraiment envie de rouler avec cette voiture. Mais il y a encore du pain sur la planche! Je suis en train de construire mon propre moteur."

Depuis peu, il consacre tout son temps libre à la 740 Turbo Diesel Estate (1987), qu'il prépare pour un long voyage à travers le Maroc cet été. La voiture a été considérablement surélevée et fait penser à une XC70 avant la lettre, mais avec des pneus tout-terrain. "Elle attire de nombreux regards!", s'exclame Cornelli en riant.

"Elle a presque autant de garde au sol que la Toyota Hilux du copain qui m'accompagne. Et un troisième pote roulera en Land Cruiser de la fin des années 70. Nous voulons faire un grand voyage, comme dans les specials de Top Gear."

"C'est un copain qui avait acheté la voiture. En février, je l'ai reprise pour 400 euros. J'en voulais une depuis longtemps. La première voiture de ma mère était une 740. C'était ma préférée. Elle l'a conduite pendant près de 20 ans, mais elle l'a revendue quand j'avais 16 ans -je n'avais pas encore le permis."

"Le 5 août, nous partons pour vingt jours et environ 10.000 kilomètres. Comme dans les specials de Top Gear."

"Elle a 205.000 kilomètres au compteur. J'ai monté un essieu arrière avec blocage de différentiel. Et sur le toit, il y a une tente qui s'ouvre.

La semaine prochaine, ma copine et moi la prendrons pour partir quatre jours dans les Vosges. Ensuite, je démonterai le moteur: je veux remplacer le joint de culasse à titre préventif. Je monterai aussi un plus grand turbo et un intercooler. Et un ventilateur électrique. Et une barre LED, pour un éclairage supplémentaire la nuit. Ça a pris une ampleur inattendue. La peinture ne sera pas refaite: le budget est épuisé."

"Le 5 août, nous partons pour 20 jours et environ 10.000 kilomètres. À Gibraltar, nous prendrons le bateau pour arriver à Tanger et traverserons l'Atlas en direction de l'Algérie. Sans airco. J'ai hésité à en installer un, mais ça demande beaucoup de travail. En cours de route, je joue les garagistes pour les autres. J'apporte toujours un bon établi, et quelques pièces."

"J'ai bien peur de ne plus pouvoir vendre cette voiture non plus. J'aimerais aussi la prendre pour aller en Scandinavie. Les prix des Volvo y sont encore plus bas qu'ici. Je ferais peut-être mieux de prendre la Chevrolet: elle peut remorquer 3,5 tonnes."

Lire également

Publicité
Publicité