Publicité
sabato

Ces stars qui veulent être la “nouvelle Gwyneth Paltrow”

©Courtesy of Pleasing

Depuis le succès du label Goop de Gwyneth Paltrow – dont l’une des bougies s’appelle tout de même “This Smells Like My Vagina” –, plusieurs célébrités tentent de surfer sur la vague lifestyle.

Le timing parfait. Juste au moment où l’armoire de ma salle de bains commence à paraître un peu vide, une nouvelle célébrité hollywoodienne proclamée “nouveau gourou du bien-être” fait son apparition. Nouveau venu dans une série déjà assez longue, Jared Leto lance Twentynine Palms, d’après le nom d’une petite ville du parc national de Joshua Tree dont la flore lui a servi de source d’inspiration.

L’acteur américain est un vegan doublé d’un yogi. Âgé de 50 ans, il paraît nettement plus jeune. Pour développer sa nouvelle ligne de soins – contour des yeux, lotions nettoyantes et hydratantes, crèmes pour les mains, produits pour le corps et les cheveux –, il a collaboré avec des experts en formulation de cosmétiques. Si vous n’avez pas encore réalisé qu’il vous faudra un masque à l’argile à 95 euros cet hiver, Jared Leto saura vous en convaincre.

La “goopification” des célébrités est complète. Gwyneth Paltrow a été l’une des premières à poser ses pieds soignés sur cette nouvelle terre promise. Dans son sillage, une foule de célébrités a tenté de surfer sur la vague du label lifestyle lucratif. Il faut dire que Goop, le lucratif label de Paltrow, pèse aujourd’hui 240 millions d’euros. L’actrice ayant lancé une bougie “This Smells Like My Vagina”, pourquoi ne pas imaginer que Jared Leto sorte un after-shave au parfum de ses parties intimes?

Jared Leto présente sa ligne de soins dans le sillage de Goop, le label de Gwyneth Paltrow. ©Getty Images

Entre Lestat et Jésus

Il faut reconnaître que Jared Leto est l’une des célébrités les plus excentriques qu’il m’ait jamais été donné d’interviewer. L’homme est une sorte de croisement entre Lestat, le vampire des romans d’Anne Rice, et Jésus rhabillé par Alessandro Michele de Gucci. Je ne suis sans doute pas aussi objectif que je le devrais quand j’aborde l’irruption de cet homme détaché du monde dans l’univers merveilleux des cosmétiques. Lors de notre rencontre, bien avant le coronavirus, il avait refusé de me serrer la main. Le packaging de ses produits, qui représente le crépuscule dans le désert de Mojave, est incontestablement magnifique. Et Leto est la preuve vivante qu’un homme dans la cinquantaine peut (doit?) être particulièrement séduisant. À tout seigneur tout honneur.

Cela vaut également pour Brad Pitt, qui a également lancé son label de soins de la peau. Appelé Le Domaine, il est le fruit d’une collaboration avec un vigneron bio et propose crèmes, sérums et émulsions nettoyantes pour un prix allant de 75 à plus de 300 euros. L’acteur et réalisateur britannique Idris Elba n’est pas en reste: en 2020, il a cofondé le label S’able avec son épouse Sabrina. Une ligne de soins non genrés proposant un toner, une crème hydratante ainsi que divers kits pour la salle de bain.

Et le plus chou de ces messieurs, Harry Styles, a lancé l’année dernière Pleasing, pour commercialiser le “Pleasing Pen” ainsi qu’une ligne de vêtements.

Pleasing, la marque de Harry Styles, inclut des vernis à ongles et des soins pour les lèvres et les yeux. ©Courtesy of Pleasing

Cary Grant

Je suis peut-être vieux jeu et un peu cynique, mais franchement, qui imagine Cary Grant en train de vanter les mérites d’une crème antiride? L’acteur britannique Charles Dance, toujours aussi élégant à 76 ans, n’est jamais venu présenter de nouvelle crème pour homme, tout comme Robert Redford n’a jamais donné de conseils sur la façon d’avoir aussi bonne mine que lui. Même Paul Newman n’a pas été au-delà d’une gamme de sauces bio pour relever des salades.

Manifestement, nous ne considérons plus que les soins pour homme sont superflus. Nous avons accepté qu’il puisse être tout aussi important pour les hommes que pour les femmes d’utiliser une crème hydratante. En 2018, David Beckham a lancé un très beau label de produits de soin, House 99, sans doute parce que beaucoup d’hommes britanniques voulaient lui ressembler. Mais voilà, le marché a rendu son verdict: quatre ans plus tard, ce label a disparu des rayons.

L’acteur américain Brad Pitt s’est associé à la famille Perrin, et son château Beaucastel à Châteauneuf-du-Pape, pour lancer une marque de cosmétiques “Le Domaine”. ©Serge Chapuis / Courtesy Le Domaine Skincare

Heureusement, il en reste suffisamment d’autres. Les produits de soin pour homme font partie d’une industrie florissante qui pèse aujourd’hui près de soixante milliards d’euros. Parmi les marques méritant d’être découvertes, citons Thomas Clipper, Baxter of California et Dr Jackson, qui toutes proposent d’excellents produits cosmétiques pour l’homme attentif à sa présentation.

Si la plupart des hommes souhaitent sans doute ressembler à Brad Pitt, je me demande combien rêvent d’avoir l’apparence de Jared Leto, un outsider qui se coupe de temps à autre du monde pour partir méditer dans le désert. À moins que la génération Z ne finisse par en faire un role model et l’adopter? Quoi qu’il en soit, je vais m’en tenir à mes produits Clarins quelques années encore.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité