sabato

La baignade d’hiver, un choc thermique qui fait du bien

Bon plan pour les vacances de carnaval: les baignades en hiver. ©Yann Allegre / Unsplash

Largement pratiqué dans le Grand Nord, le plongeon en eaux glacées se popularise également chez nous. Il renforcerait même notre système immunitaire.

Le premier plongeon en eaux glacées donne l’impression d’avoir la peau en feu. Un seul mot d’ordre pour encaisser le coup quand on s’immerge dans un lac d’à peine 7°C: inspirer et expirer profondément pour se détendre.

"Avant de faire ma première baignade hivernale, j’ai suivi un groupe de fanatiques de Wim Hof, un Néerlandais surnommé l’Homme de glace, qui a déjà une vingtaine de records d’exposition au froid à son actif, dont un demi-marathon pieds nus au cercle polaire."

Quand on s’immerge jusqu’aux épaules dans l’eau à zéro degré, on a l’impression d’avoir la peau en feu.

 Une série d’exercices de respiration permet de s’échauffer en vue de cette thérapie par le froid, qui promet de renforcer le système immunitaire et d’accéder au bonheur. Jamais en retard d’une tendance, l’actrice et gourou du bien-être Gwyneth Paltrow lui a consacré un épisode dans "The goop lab", sa série Netflix sur les thérapies alternatives.

Wim Hof n’est pas le seul à rechercher les shoots d’adrénaline glacés: la baignade hivernale est ancrée dans la culture nordique. En Suède, on trouve des thermes d’eau froide aussi emblématiques que la Kallbadhuset construite  en 1903 à Varberg ou la Ribersborgs Kallbadhuset à Malmö, où l’on passe du sauna à la mer depuis 1898. En Estonie, la natation hivernale est surnommée "vitamine estonienne" et, en Finlande, elle fait partie intégrante d’un mode de vie sain qui fait le bonheur de ses adeptes.

Allas Sea Pool, Helsinki.

En boostant notre immunité, la natation hivernale soulagerait les douleurs physiques et spirituelles, ce dont le réalisateur Craig Foster peut également témoigner. Pour le documentaire Netflix "My Octopus Teacher" (consacré à son amitié avec un poulpe), il est retourné dans l’océan qu’il fréquentait enfant et où l’eau a une température moyenne de 8°C.

Dans notre pays également, la natation hivernale progresse. En Belgique, sauf indication contraire, la baignade en eaux libres est interdite. Autrement dit, on ne peut se baigner que dans les zones autorisées qui répondent à toute une série de normes écologiques et de sécurité, et disposant des infrastructures nécessaires. Elles ne sont pas si nombreuses.

"C’est principalement l’obligation d’une exploitation officielle qui constitue un obstacle", déclare Paul Steinbrück, cofondateur de Pool is Cool, un collectif bruxellois qui milite en faveur des piscines publiques de plein air. "Il n’y a pas que la responsabilité qui est en jeu, il faut aussi des maîtres-nageurs -et cela a un prix."

Le cabinet d’architectes danois BIG et le Belge Julien De Smedt ont transformé le port de Copenhague en paradis de la natation.

Des villes comme Copenhague, au Danemark, ou Berne, en Suisse, adoptent une approche différente: elles recourent à des apps et des cartes pour informer le public des risques et de la météo pour la pratique de la baignade en eau froide. Il appartient ensuite aux nageurs de décider s’ils veulent ou non faire ce plongeon dans l’Aar pendant leur pause lunch. Oui, c’est une culture de la responsabilité et ça aussi, ça booste le système immunitaire!

Chez nous, Outdoor Swimming Belgium et Pool is Cool se démènent pour assouplir la législation qu'ils jugent bien trop stricte. Pool is Cool agit par le biais d’actions créatives - une exploration des étangs bruxellois, par exemple -, mais son objectif est de disposer de lieux de baignade publics accessibles été comme hiver. "Il y a des études de faisabilité pour l’étang de Mayfair à Anderlecht ainsi que pour une piscine naturelle à Laeken", se félicite Steinbrück.

À Paris et à Londres également, de plus en plus d’initiatives de piscines publiques en plein air voient le jour: la maire Anne Hidalgo souhaite que les Parisiens puissent se baigner dans la Seine après la clôture des Jeux Olympiques de 2024. Et à Londres, le collectif Thames Baths veut utiliser une "piscine flottante" pour que les citoyens puissent voir leur ville sous un autre angle. Bref, la baignade hivernale pourrait être en passe d'entrer dans les habitudes.

Où faire un plongeon dans les eaux glacées? Voici les lieux de baignade les plus cools, en Belgique et à l'étranger. Frissons garantis!

01. Bruxelles

Où? Le club privé David Lloyd, à l’orée de la forêt de Soignes à Uccle, met une piscine en plein air à la disposition de ses membres.

Quand? La piscine est ouverte toute l’année, et c’est un bon point. Autre avantage? Elle est chauffée...

La piscine en plein air du club privé David Lloyd, Uccle. ©Anthony Dehez

À noter? Pas besoin de mettre ses bottes de sept lieues pour trouver une piscine, un étang ou une rivière si on vit à Bruxelles. Le club de sport David Lloyd, qui a aussi un établissement à Anvers, est là pour accueillir les amateurs de baignade, été comme hiver. Le petit plus? La vue splendide sur le château et une foule d’autres activités, comme une salle de fitness, un spa et même une piscine couverte pour les plus frileux.

Drève de Lorraine 41 à 1180 Bruxelles

02. Bruges

Où? L’étang du parc Koude Keuken à Sint-Andries, à 5 kilomètres du centre de Bruges, ou le centre de loisirs "Aan de plas" dans le Sint-Pietersplas, tout près de la capitale de la Flandre occidentale.

Il ne faut pas avoir froid aux yeux (ni ailleurs) pour plonger dans les eaux glacées du Sint-Pieterplas.

Quand? Le club Brugse IJsberen a été fondé en 1965 et compte actuellement 130 membres. De début septembre à fin mai, équipés d’un maillot et d’un bonnet de bain, ils plongent tous les dimanches matins dans le Koude Keuken, un étang créé à la suite de travaux d’extraction de sable. L’étang se trouve dans un parc de 20 hectares qui abrite également un château médiéval et un complexe sportif. 

Les jeudis soirs, les membres du club nagent dans le Sint-Pietersplas. Tout comme à Deurne, des maîtres-nageurs ne quittent pas les nageurs des yeux. Le club a récemment obtenu des subventions de la ville pour construire un nouveau club house sur le site du Koude Keuken. Les travaux devraient être terminés cet été.

À noter? Avant la crise du coronavirus, les Brugse IJsberen s’offraient un petit échauffement tous ensemble dans les bois, mais ils doivent maintenant le faire chacun de leur côté.

De septembre à mai, le dimanche à 11h, Zandstraat 268 à Sint-Andries-Brugge, et le jeudi à 19h30 au Domein Aan de plas, Blankenbergse Dijk 75 à Sint-Pieters-Brugge.

03. Wanze

Où? Les nageurs en eau froide de Cool Huy se réunissent les samedis à 15h au Centre Nautique Hesbaye Condroz, sur la rive gauche de la Meuse, dans la commune de Wanze. En hiver, ils nagent environ 125 mètres et, en été, jusqu’à 3 kilomètres dans le sens du courant.

La meuse à Huy, un fleuve dont le courant n’est pas à sous-estimer. La température non plus, surtout en hiver quand elle n’est qu’à peine positive. ©Anthony Dehez

Qui? Cool Huy a vu le nombre de ses membres doubler depuis le début de la crise sanitaire. Les personnes intéressées doivent être en mesure de présenter un certificat médical. Pas étonnant, car Cool Huy organise également chaque année une traversée de la Meuse en plein hiver. Un exploit? Essayez, vous verrez!

À noter? Alexandra Tondeur, qui a remporté en 2019 le titre mondial lors des championnats du monde de triathlon de longue distance à Pontevedra, en Espagne, est membres de Cool Huy.

Cool Huy: Centre Nautique Hesbaye Condroz, rue Alphonse Libert à Wanze.

04. Anvers

Où? Anvers dispose du plus grand étang de baignade écologique d’Europe: le Boekenbergpark. C’est là que se retrouvent les Deurnese Ijsberen, un club de nageurs qui ne craint pas l’eau froide.

Quoi? Ce club de nageurs existe depuis 1977, mais il a également vu le nombre de ses membres augmenter au cours de ces dernières années.

La piscine naturelle du Boekenbergpark est plus un lac qu’une piscine. Ses eaux sont filtrées par des plantes.

"Aujourd’hui, nous comptons plus de 800 membres, dont le plus jeune a 8 ans et le plus âgé, 92", annonce Cor Janssens, président du club. Ils se retrouvent dans le Boekenbergpark, un parc paysager de 10 hectares de style anglais, dont la piscine extérieure a été transformée en étang de baignade écologique par l’Atelier Eole Paysagistes en 2007. Juste à côté de la zone solarium, le cabinet d’architectes anversois OM/AR a construit trois pavillons où se trouvent les vestiaires.

À noter? Quelque 22.000 plantes aquatiques purifient l’eau exempte de toute trace de chlore.

Quand? Depuis septembre 2020, on peut y venir le mardi, jeudi, samedi et dimanche. "Je conseillerais aux débutants de commencer en été, pour s’habituer progressivement à la baisse de la température de l’eau", prévient Janssens. "De toute façon un bon échauffement est nécessaire: certains membres font un petit jogging, d’autres viennent ici à vélo."

Mardi et jeudi, de 11 à 12h; samedi et dimanche, de 10 à 13h. Étang de baignade Boekenberg, Van Baurscheitlaan 1 à Deurne.

05. Copenhague

Où: En 2003, le cabinet d’architectes danois BIG et le Belge Julien De Smedt ont transformé le port de Copenhague en paradis de la natation. Pendant tout l’hiver, l’association Vinterbad Bryggen, fondée en 2011, permet de nager dans l’une des piscines avant de se réchauffer dans le sauna, et vice-versa.

Qui? L’association, qui compte aujourd’hui plus de 3.000 membres, a ajouté en 2013 deux saunas mobiles au complexe. BIG compte y ajouter des saunas permanents et des bains thermaux.

À noter? Les nouvelles "dip zones": fin 2020, en collaboration avec l’architecte Magnus Maarbjerg, Studio Fokstrot a lancé la "dyppezone 01", qui répond à la demande croissante de saunas et piscines.

La construction octogonale en bois est mobile et flotte à différents endroits selon la saison. "La ‘dyppezone’ est un succès", déclare Maarbjerg. À la fin de l’année dernière, NBC Marine a également achevé la "dyppezone 02" façon Lego avec un fond réglable.

Vinterbad Bryggen, Havnebadet 14. Dyppezone 01, Kalvebod Bølge. Dyppezone 02, Sandkaj 27. Copenhague, Danemark.

06. Helsinki

Où? Pour une authentique baignade finlandaise, rendez-vous à l’Allas Sea Pool! Situé à proximité du centre-ville historique, ce site offre une vue magnifique sur le palais présidentiel et la Baltique.

Quoi? Les fanatiques de l’eau glacée nagent dans l’eau filtrée de la mer Baltique, tandis que les amateurs d’eau chaude préfèrent la piscine chauffée à la vapeur. Trois saunas, un pour les hommes, un pour les femmes, ainsi qu’une hutte de sudation mixte, font encore monter la température.

À noter? Le bâtiment principal abrite un café, un restaurant, une boutique, un jardin d’hiver, des terrasses, ainsi qu’un Centre baltique consacré à la mer et à l’écosystème auxquels cet endroit accorde une importance primordiale. Le centre propose également des concerts, des événements et des activités centrées sur le bien-être.

Katajanokanlaituri 2a, Helsinki, Finlande.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité