Smahlo | "Je lis la bible. La religion, c’est très important pour moi"

Le samedi du musicien bruxellois Smahlo: faire quelques tirs au panier, passer chez Magic King et déguster un délicieux poulet africain juste avant minuit.

"Le samedi annonce le week-end, ce qui signifie une journée de liberté. Et j’adore ça!", s’exclame Smahlo (26 ans). Il a grandi avec le gospel des chorales africaines, mais sa véritable école a été la rue. Il n’a que 14 ans lorsqu’il contacte le producteur bruxellois Minimalist, qui l’invite à une session dans son studio. "J’étais passionné de musique alors, pourquoi ne pas me lancer?" Bingo: en 2021, il reçoit le Red Bull Elektropedia Award — le prix annuel de la musique dans la capitale — de l’artiste le plus prometteur. "C’était à la fois une reconnaissance et un nouveau départ." Il sort son premier album, "Horizon", en 2022. Il n’apprécie pas d’être qualifié de rappeur: "Je ne suis pas un rappeur, car j’aime de nombreux styles musicaux différents."

11h00 – "J’aime me lever un peu plus tard le samedi, surtout si j’ai bien profité de la soirée de la veille avec mes potes. Je mets un peu de musique, histoire de me réveiller en douceur. Je ne prends jamais de petit-déjeuner, car je n’aime pas ça!" (rires)

Publicité
Publicité

11h30 – "Il est temps d’aller jouer au basket. J’en faisais déjà quand j’étais ado, j’ai joué des années dans un club à Molenbeek. Aujourd’hui, il n’y a pas de match et je m’entraîne en faisant quelques tirs. Ça me détend."

Nos 5 brunchs préférés à Bruxelles
Smahlo: "Je vais chez des copains qui ont un studio pour faire de la musique. La plupart de mes potes sont musiciens."
©Ilya Mirnyy / Unsplash
Publicité
Publicité

13h00 – "Après une douche rafraîchissante, je passe chez Magic King, un magasin de produits CBD qui appartient à Mateo, mon manager. Nous nous sommes rencontrés à l’adolescence, au basket. C’est toujours sympa de discuter un peu."

15h00 – "Je vais chez des copains qui ont un studio pour faire de la musique. La plupart de mes potes sont musiciens, c’est génial. Parfois, on fait quelque chose ensemble, parfois je me contente d’écouter pendant que l’un de nous est aux platines. Tout ça bien à l’aise."

17h00 – "J’adore visiter des expos d’art. Le Musée royal d’Afrique Centrale à Tervuren est magnifique. Il m’arrive aussi d’aller voir une expo d’un pote au Petit Sablon. Carl Cash Knight, par exemple, est un artiste multidisciplinaire basé à Bruxelles qui réalise aussi des travaux commerciaux, par exemple pour le club de foot d’Anderlecht. Il fait des super trucs."

Carl Cash Knight | "Bruxelles est une galerie à ciel ouvert"
En 2021, Smahlo a reçu le Red Bull Elektropedia Award.
©Anthony Dehez

19h00 – "De temps en temps, je vais prendre un verre dans le centre de Bruxelles. Mon endroit préféré s’appelle La Pièce, un café près du McDonald’s — pratique quand j’ai un petit creux! (rires) J’aime aussi aller dans les bars de la place Saint-Géry, mais ce que je préfère, c’est traîner chez des potes. Il y a toujours un bon esprit. On met de la musique, on rigole et on danse. C’est super chill."

23h15 – "C’est l’heure de dîner. Parfois, c’est juste une portion de riz avec une bonne sauce préparée par ma mère, mais ça peut aussi être un steak avec des frites. J’aime le poisson avec des bananes frites, du riz et du pondu (un ragoût à base de feuilles de manioc pilées, NDLR). Mon plat préféré est le poulet à la moine avec une sauce aux arachides et du riz: c’est une recette populaire dans toute l’Afrique. En général, je ne mange qu’une fois par jour, tard le soir."

À Schaerbeek, le restaurant Groseille: une histoire de copains

23h45 – "Comme je sors rarement, mes samedis soir ne se prolongent jamais très longtemps. Je ne veux pas non plus me lever trop tard le dimanche, pour être à l’heure à l’église. J’y vais toujours avec ma mère, on aime bien ça tous les deux. Elle m’y emmenait déjà quand j’étais petit et même si, à l’époque, c’était plutôt par obligation, c’est là que j’ai découvert ma voix et que j’ai appris à chanter en groupe. Cela a jeté les bases de tout ce qui allait suivre."

23h46 – "J’aime lire au lit jusqu’à m’endormir. Souvent, c’est la Bible. La religion est très importante pour moi, c’est vrai. Pour mener une vie riche de sens, il faut un équilibre et c’est ce que m’apporte la foi. Qu’on soit pauvre ou riche, au final, tout est une question d’intériorité."

Publicité