Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.

"De la maison de ma mère, le sinueux chemin des Anglais fait un clin d'œil à la mer"

Ben Beirens, designer de textile et d'imprimés

Sa vie de famille se partage entre la mer du Nord, la “Mediterraneo” et un versant des Dolomites. Mais Knokke-Heist est et reste la “maison des dunes” de Ben Beirens, designer renommé de textiles et d’imprimés aux nouveaux projets colorés.

Ben Beirens a passé son enfance à Knokke-Heist. “J’ai des souvenirs merveilleux de nos errances dans ce labyrinthe de petits sentiers, avec les copains et les chiens. De nos aventures dans les grands jardins des villas anglaises, de nos baignades et de nos balades en patins. Adolescents, nous avons creusé de nos propres mains le bunker sur le parking du restaurant Ter Dycken ; il est devenu la salle de répétition de notre groupe de musique. Knokke-Heist, pour moi, ce sont mes grands-parents – aujourd’hui décédés –, ma mère, mon père, mes sœurs, mes frères, des amis d’enfance et… les mouettes.”

Un jour miraculeux de 2007, la marque de vêtements italienne Diesel a arraché Ben à la Belgique. Une période extraordinaire qui a commencé en Italie. Avec, à la clé, sa rencontre avec Valentina, sa belle et créative partenaire vénitienne. Ben chérit également sa collaboration magique et son amitié avec la créatrice grecque Sophia Kokosalaki. “Elle est décédée l’an dernier. Elle n’avait que 47 ans… C’est tellement triste. Je lui dois énormément. Je continue de créer tant pour la mode que pour la décoration intérieure.”

"Het zwart Huis" dans la Dumortierlaan

 

“Pendant mes voyages d’étude en Italie, j’ai découvert ma passion pour la sérigraphie du XXe siècle. Je souhaite organiser des week-ends d’exposition sur la sérigraphie moderniste abstraite. Des compositions de peintures à l’huile relevant des mouvements Hard Edge et Color Field, qui ont brillé dans les Tate Britain Prints & Drawing Rooms et au centre Pompidou.”

“Les recherches sur la vie de ces modernistes abstraits me fascinent et m’inspirent. Je me réjouis de pouvoir réunir à nouveau des personnes lors de gatherings entre formes abstraites et couleurs saturées. Pour profiter d’un art accessible et, bien sûr, pour profiter les uns des autres. Dans des endroits intrigants comme ’t Zwart Huis de Huib Hoste. Grâce à mon grand-père Leo Stellamans, un pionnier de la radio et de la télévision, elle appartient à notre famille.”

Trois perles précieuses

“J’aime Marie-Claire Zoute. C’est elle qui a fait venir les grandes maisons de couture italiennes dans notre cité balnéaire. Aujourd’hui, elle propose entre autres, dans la boutique qui porte son nom, les articles de notre partenariat design avec Tod’s et Hogan. Le club nautique Surfers Paradise représente pour moi des années de merveilleux souvenirs. En 1996, je m’y suis produit avec mon groupe. Aujourd’hui, nos enfants Blu (10 ans) et Nash (5 ans) y jouent fréquemment, pendant que Valentina et moi profitons du coucher de soleil en buvant une bière fraîche avec des amis. Pour un repas classique de la mer, nous aimons aller à l’Escabèche. Le chef Kim fait des miracles avec des influences méditerranéennes et japonaises. L’hôtesse Lisbeth est une amie d’enfance.”

 

Lire également

Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.